1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-12-09 | Readers 446 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La colère (al-ghadab) – Effets (1)


La colère (al-ghadab) – Effets (1)

Nous avons vu les manifestations extérieures, immédiates, de la colère. Mais peut-être que l’on ne fait pas assez attention au fait que tous ces changements extérieurs provoquent des effets beaucoup plus graves à l’intérieur de l’individu qu’il est important de mettre en évidence. Ils ne se limitent pas au fait que, sous l’emprise de la colère, on peut faire des choses interdites qu’on n’imaginerait pas pouvoir faire en état normal (comme tuer quelqu’un, accuser faussement une femme mariée d’adultère, divulguer des secrets..). L’Imam as-Sâdeq(p) disait que : « La colère est la clef de tout mal. »(1)

a)Les remords, l’abaissement, l’humiliation, la perte, la tristesse

Une fois la colère calmée, la personne se rend compte de ce qu’elle a fait. Arrivent alors  la tristesse (d’avoir perdu quelque chose de l’ordre de ce monde), les remords, les regrets et les excuses.. Le Prince des croyants(p) disait : « La puissance de la colère ne se dresse pas par l’abaissement de la présentation des excuses. »(2)

C’est-à-dire, après s’être mis dans un état qu’elle croit de déploiement de force, la personne, calmée, prend conscience de ce qu’elle a fait et dit, et réalise qu’en fait, elle s’est mise dans une situation humiliante et s’est abaissée.  Et tant que sa raison est encore saine, elle se voit obligée de présenter des excuses avec l’humiliation que comprend cette démarche.

Le Prophète Sulayman(p) recommandait à son fils Daoud(p) de prendre garde à la colère : « parce que la multitude de la colère est un abaissement de celui qui la détient. »(3)

b)La folie

Tous ces actes ou dires ont été effectués sous l’emprise de la colère et non pas de la raison. C’est pourquoi, le Prince des croyants(p) disait : « La colère est une sorte de folie parce que celui qui se met en colère le regrette par la suite (ou est pris de remords par la suite). Et s’il n’éprouve pas de remords par la suite, alors c’est que la folie est devenue constante. »(4)

L’acte de colère est un acte de folie, puisque, l’individu ayant agi de façon irrationnelle sous l’emprise de la colère, est obligé de s’excuser par la suite, quand il recouvre sa raison. Et s’il ne s’excuse pas, c’est encore plus grave !

Et s’il prend l’habitude de ses coups de colère, c’est-à-dire d’agir non pas sous l’emprise de la raison mais celle de la colère,  s’il a appris à vivre avec, alors il n’y a plus de possibilité de rectification, plus de retour. La colère (la folie) devient une partie de sa personnalité.

L’Imam as-Sâdeq(p) disait : « Celui qui ne possède pas sa colère, ne possède pas sa raison. » Et « La colère est ce qui anéantit le cœur du sage. »(5)

La colère permanente peut amener à la suppression de la raison. Peut-être même, elle est une des causes de la démence sénile, de l’oubli : à avoir refoulé ses réactions de colère ou à ne pas avoir utilisé la raison face aux évènements qui arrivent dans la vie, la raison vient à disparaître totalement. Le cerveau est influencé par le milieu, les états d’âme. Quand l’individu vit loin de la raison cela aboutit à l'assèchement du cerveau (alors que l’activité cérébrale sauvegarde la santé).(6)

(1)L’Imam as-Sâdeq(p), Usûl al-Kâfî, vol.2 Bâb 307 p292 H3 – Bihâr al-Anwâr, vol.73 p266 & p274

(2)Ghurar al-Hikam 10 793 – Mîzân al-Hikmah N°14 700

(3)Bihâr al-Anwâr, vol.14 p44

(4)Le Prince des croyants(p) Nahj-al-Balâgha, Hikam N°257 p704

(5)Usûl al-Kâfî, vol.2 Bâb 307 p294 H13

(6)S. Abbas Noureddine conf. 5/12/2013

www.lumieres-spirituelles.net     No76  - Rabî 'I & II 1437 – Janvier-Février 2016


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)