1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-02-07 | Readers 380 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La Femme et la Lieu-tenance divine


Par [la Grâce de] Son  Nom

A l’occasion du jour anniversaire de la naissance de Sayyida Fâtima az-Zahrâ’(p), décrété « Jour mondial de la Femme » par l’imam Khomeynî(qs), la Revue Lumières Spirituelles publie deux pages spécifiques concernant la femme.

La Femme et la Lieu-tenance (califat) divine

Le sens de la « Lieu-tenance » divine (khalîfah Allah)

Dieu a créé l’être humain (homme ou femme) pour qu'il soit Son Lieu-tenant (Calife) sur terre. La lieu-tenance est liée à la station de l’« être humain », la station de l’être humain (le fait d’être pleinement un être humain) est la Lieu-tenance divine.

Cette station n’est pas spécifique à telle personne ou à telle catégorie de personne même si elle ne s’est réalisée pleinement que chez les Prophètes et les Proches-élus de Dieu, particulièrement la famille pure(p) du Prophète Mohammed(s).

Le sens de la lieu-tenance (remplaçant, successeur) est celui qui apparait après, à la place, en l’absence de la personne remplacée, en un endroit ou en un lieu déterminé. La personne qui remplace, succède (le lieu-tenant), se charge des tâches de façon momentanée, durant l’absence de la personne. Cela est le sens connu pour les personnes limitées dans un lieu ou dans un temps. Mais que veut dire la Lieu-tenance d’un Existant toujours présent en tout lieu et en tout temps  et à chaque niveau de l’existence ? {Il est avec vous, où que vous soyez.}(4/57 Le Fer) Cet Existant n’a pas d’absence pour avoir besoin d’un « lieu-tenant » !

Un propos de l'Imam Ali(p) éclaircit la notion de la Lieu-tenance : « Mon Dieu, Tu es le Compagnon de (durant le) voyage et le lieu-tenant auprès de la famille (celui qui est présent auprès de la famille laissée lors du voyage) et personne autre que Toi ne réunit les deux parce que  celui qui accompagne n'est pas celui qui remplace et celui qui remplace n'est pas celui qui accompagne. »(Nahj-al-Balâghade l'Imam Ali(p), sermon 46 p.147)

Alors que signifie la Lieu-tenance de Dieu ? Comment une personne peut être le « Lieu-tenant » de Dieu ? Pour l’être, elle doit être Son Signe le plus grand ! Et tout comme Celui est « remplacé » n’a pas de présences et d’absences, elle aussi est toujours présente. Elle n’a pas d’absence ni de témoignage car {témoin de toute chose.}(17/22 Le Pèlerinage). A son tour, elle n’a pas de lieu-tenance, ni absence ni témoignage, ni présences ni absences. Elle est avec l’ensemble des circonstances, avec l’ensemble des gens. Et n’atteint cette station que l’Homme parfait, l'Homme Universel, le Prophète de Dieu(s) et les membres purs(p) de sa famille.

L’Homme parfait, le Signe de Dieu le plus grand

L’Homme parfait est cette existence qui est le Signe le plus grand de Dieu. Et en tant que tel, il est manifestation de {l’apparent}(3/57 Le Fer) dans les apparences du monde, et la manifestation de {l’intérieur}(3/57 Le Fer) dans tout autre monde que celui de l'apparent. Il a une présence avec les esprits et est présent avec les corps.

Si un être a atteint la parfaite Proximité de Dieu, il devient le Signe le plus grand de Dieu. Les Attributs de Dieu apparaissent en lui, plus que dans toute autre créature. Il a cette possibilité de rassembler  le présent et l’absent, l’apparent et le profond. Il ne fait que le bien et sa vision n’a pas de limite. Il peut devenir le « Lieu-tenant » de Dieu.

C’est dans ce sens que l'Imam Ali(p) disait après la mort du Prophète Mohammed(s) : « Il n'y a pas pour Dieu de Signe plus grand que moi. »(in Bihâr al-Anouar vol.36 p1)

Et ce qui peut être présent en tout lieu et en tout temps, c’est l’esprit et non pas le corps qui subit les contraintes de temps et de lieu de la matière. Il apparait que la différence des sexes n'intervient pas ici.

La « Lieu-tenance » concerne tous les gens

Quand Dieu (qu’Ils soit Glorifié) parle des gens, Il dit qu'ils sont tous les conduits de l’Effusion divine et ce qu'ils font de leurs mains, Dieu le fait en vérité. La plupart du temps, ils sont les conduits de l’Effusion (divine) et les Lieu-tenants de Dieu et ils se chargent de Son Message, avec la différence que Dieu n'est pas vu alors que Ses Manifestations sont  visibles.

Il n’y a pas que les anges qui {règlent les affaires}(5/79 an-Nâzi‘ât) mais aussi les gens qui se chargent de la lieu-tenance divine en tout lieu. A l’extrême limite, l’individu le plus parfait a une « lieu-tenance » plus parfaite,  l’individu moyen a comme part une lieu-tenance moyenne et la part de l’individu déchu (descendant), est une lieu-tenance déchue (descendante).

En d’autres termes, tant que l'individu suit la voie des vertus et de la vérité, il est le Lieu-tenant de Dieu. Mais quand il prend la voie de l'égarement, il est sous le commandement du shaytân. {Il lui [le shaytân] a été prescrit qu’il égarera quiconque le prendra pour maître et qu’il le guidera vers le châtiment de la fournaise.}(3/22 le Hajj)

Et bien que le shaytân lui-même soit sous la wilâyat du Nom de Celui qui égare de Dieu, les hommes corrompus sont sous la wilâyat du shaytân.

En tant que Dieu (qu’Il soit Glorifié) les évoque ainsi : {Votre refuge est le feu. Il est votre maître. Quel devenir misérable !}(15/57 le Fer) Et  . {et une partie mérite l’égarement parce qu’elle a pris les shaytâns pour alliés..}(30/7 al-A‘raf)  Il existe d’autres versets de ce genre.

Ainsi, il est apparu que la lieu-tenance selon les trois niveaux (le plus élevé, le moyen et le plus bas), n’a également  aucun rapport avec la différence de sexe de l’être humain. Le rang de la « Lieu-tenance » concerne l'être humain de façon générale indépendamment de son sexe.

Les femmes et l’atteinte de la station de la « Lieu-tenance » divine

Vient alors la question : si l’être humain est le lieu-tenant de Dieu et que la station de l’être humain est exempte de différenciation sexuelle, pourquoi y a-t-il beaucoup d'hommes qui l'ont atteint alors que seuls quatre femmes sont mentionnées comme ayant atteint cette station : Assia, Mariam(1), Khadija et Fatima ?

On pourrait répondre que :

-il y a beaucoup de femmes dont leurs vertus n’ont pas été mentionnées dans l'histoire ;

-l’évocation du nom de ces 4 femmes ne signifie pas qu’il n’y a qu’elles, qu’il n’y en a pas d’autres ;

-plus la société est mûre, plus il y a des possibilités d’élévation et de félicité pour les hommes et les femmes. Et inversement, plus la société est retardée, plus les possibilités pour les hommes et les femmes sont limitées. Et la cause n’en revient pas à la religion, car elle ouvre la voie aux deux, hommes et femmes. Il n’y a aucune condition relative au sexe dans n’importe quelle perfection.

Ainsi en ce qui concerne la question de la « Lieu-tenance » et de toutes les Perfections humaines d’un point de vue spirituel, les différences au niveau du sexe n’interviennent aucunement.

La différence des sexes  intervient au niveau de la répartition des tâches exécutives qui renvoient à « la Lieu-tenance apparente » (au gouvernement, au pouvoir exécutif), qui sont étudiées en droit (al-fiqh) et qui ont toutes pour finalité, l'obéissance à Dieu.

Nous y reviendrons parce que ces différences en ce monde indiquent peut-être les voies spécifiques en ce monde pour atteindre cette station de la Lieu-tenance divine dans les meilleures conditions et dans ses niveaux les plus élevés.

Tiré «Al-Mar’at fî mirât al-Jamâl wa a-Jalâl »

(La Femme dans les miroirs de la Beauté et de la Majesté)

de  l’Ayatollah Jawad al-Amolî, pp159-165

 (1)Nous avons eu l’occasion de parler de sayyida Mariam(p), donnée en exemple dans le noble Coran, dans le N°49 de la revue Lumières Spirituelles d’avril-mai 2013.

www.lumieres-spirituelles.net     No77  - Jumâdî I & II 1437 – Février-Mars 2016


Articles précédents:

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)