1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-06-03 | Readers 607 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’aumône qui sauva le jeune marié de la mort


L’aumône qui sauva le jeune marié de la mort

 « Il y avait parmi les gens de Banî Isra‘îl un homme qui possédait beaucoup de biens. Mais Dieu ne le pourvut que d’un seul enfant qu’il aimait et affectionnait. Quand il atteignit la maturité des hommes, il voulut le marier à la fille d’un de ses oncles. Il vit en rêve ce dernier qui lui dit : « La nuit où ton fils va se marier avec cette femme, il va mourir. »

Il devint très préoccupé et cacha sa tristesse. Il se mit à retarder la consumation du mariage sous n’importe quel prétexte jusqu’à ce que sa femme en vienne à le presser ainsi que son fils et la famille de la femme. Quand il ne trouva plus de ruse [pour retarder le mariage], il demanda l’Avis de Dieu, se disant que peut-être cela provenait du shaytân.

[La nuit où son fils] consuma son mariage, [le père] resta éveillé toute la nuit  dans l’attente de ce qui pourrait arriver à son fils jusqu’au matin. Le lendemain matin, [le fils] se réveilla dans le meilleur état. [Le père] loua Dieu et En fit l’éloge.

Quand la nuit arriva, il s’endormit et vit en rêve cet oncle qui était venu en rêve précédemment, qui lui dit : « Dieu Tout-Puissant a défendu ton fils et a retardé son terme à cause de ce qu’il a fait avec un mendiant. »

Quand il se réveilla le lendemain, il demanda à son fils s’il avait fait quelque chose avec un mendiant, la nuit où il s’était marié avec son épouse. Il lui répondit : « Que veux-tu de cela ? »

[Le père] lui dit qu’il en a été informé. [Le fils], pudique, en fut gêné.  [Le père] insista et lui dit qu’il fallait absolument qu’il le lui dise.

Alors [le fils] lui raconta : « Oui ! Quand nous finîmes de donner à manger aux hommes, il restait beaucoup de nourriture. Quand la femme entra chez moi, que je me trouvai seul avec elle et que je m’approchai d’elle, un mendiant s’arrêta à la porte et dit : « Ô habitants de cette maison, faites-nous profiter de ce dont Dieu vous a pourvus. » Je me levai vers lui, le pris par la main, le fis entrer dans la maison. Je l’approchai de la nourriture et lui dis : « Mange ! » Il mangea jusqu’à satiété. Je lui demandai s’il avait une famille. Il me répondit que oui. Je lui dis d’emporter avec lui ce qu’il voulait pour eux. Il emporta ce qu’il put et se retira. Et moi je retrouvai ma femme. »

Le père loua Dieu et lui apprit la nouvelle. »

(L'Imam al-Bâqer(p), Bihâr al-Anwar, vol.93 pp24-25)

Le Messager de Dieu(s) dit : « Sont repoussés par l’aumône, le mal, le malheur, la noyade, la brûlure, la destruction et la folie.. » Et le Messager énuméra soixante-dix sortes d’épreuves.

(du Prince des croyants(p), Bihâr al-Anwar, vol.93 p24)

www.lumieres-spirituelles.net     No79  - Ramadan-Shawwal 1437 –  Juin-Juillet  2016


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)