1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-06-03 | Readers 329 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La Mosquée al-Aqsâ (1)


La Mosquée al-Aqsâ

Le Haram ash-Shérif d'al-Quds est un ensemble d’édifices religieux (144 000 m2) regroupant la Mosquée al-Aqsâ (ou Qibli au dôme gris), le Dôme du Rocher, l’esplanade, les souterrains Al Aqsa Qadim, Masjid Buraq et Masjid Marwani situé à Jérusalem en Palestine occupée. Les mots "Masjed al-Aqsâ" signifie en arabe "lieu de prosternation (de façon générale) le plus éloigné".

Avant l'Islam

L’édification de cet endroit sacré s’est faite dès les débuts de l’ère humaine, sur l’Ordre de Dieu, par le père de l’humanité le prophète Adam(p) qui en traça les limites, 40 (..  ans?) après l’instauration des bases de la Ka'ba (à la Mecque).

Selon un propos rapporté de Muslim d'Abû Dhar, le Prophète Mohammed(s)  répondit à sa question sur quelle fut la première mosquée (Masjid) bâtie sur terre ? : « La mosquée sacrée (de la Mecque) », et à celle de quelle fut la seconde ? : « La mosquée d’al-Aqsa, et entre les deux, quarante.. ».

Vers l’an 2000 avant J.C, le prophète Abraham(p) l'aurait rebâtie, comme il(p) a rétabli la Ka'ba à La Mecque.

Le prophète Suleiman(p) renouvela son édification vers l’an 1000 avant J.C.

Mais après la destruction du Temple en l'an 70 par les Romains et l'exode des Juifs de Palestine, le lieu fut laissé à l'abandon.

Avec l'arrivée de l'Islam

La mosquée al-Aqsâa une place particulière pour les Musulmans. C'est vers elle que la prière des Musulmans était dirigée (d'où son appellation "la première qibla de l'Islam") jusqu'à l'an II de l'Hégire, jusqu'au moment où fut révélé au Prophète(s) le changement d'orientation de la prière.(1)

Et lorsque le Prophète Muhammad(s)fit le voyage nocturne de la Mecque à Jérusalem et la Montée au ciel (al-Isra wa-l-Mi’raj(2)), ce lieu acquit une importance accrue. La tradition rapporte qu'il(s) pria alors devant tous les Prophètes(p).

—C'est ‘Umar ibn al-Khattab, le second "calife", qui entra à Jérusalem, y pria la première fois et y fit construire la mosquée al-Aqsa en l'an 637 apJC. Il. Un pèlerin chrétien de cette époque la décrivit comme ayant une grande structure en bois, avec des poutres et des planches. La région fut placée sous le gouvernorat de Mû'âwiyyah, fils d'Abû Sufyân, 'convertis' à l'Islam après avoir été défaits après la victoire de La Mecque.

—En 690/1apJC-72H, le calife omeyyade ‘Abd al-Malik reconstruisit la mosquée al-Aqsâ, en dur et en plus grand. Il avait cependant construit auparavant, à environ 200 mètres au nord, une  magnifique construction octogonale bâtie sur un rocher – le dôme du Rocher– supposé être celui à partir duquel  le Prophète Mohammed(s) serait monté au ciel. Il avait alors utilisé des traditions architecturales et des mosaïques apprises des Byzantins, avec un dôme de 20 mètres, recouvert, à l’origine de feuilles de plomb et des calligraphies ornant les murs.

—Sous la dynastie abbasside, les nefs de la mosquée d'al-Aqsâ changent d'orientation. Le "calife" abbasside al-Mahdi construisit, en 780, quinze travées perpendiculaires au mihrab(3), dont une magnifiée au centre.

Entre 970-1073, Jérusalem fut entre les mains de l'Empire fatimide, basé en Egypte, qui se chargea de reconstruire la mosquée, en 1033, après un tremblement de terre, en bâtissant une nef centrale et sept grands arcs sur sa façade (au lieu des quatorze précédents) soutenant le toit massif, puis de la restaurer en 1047. Seule, la zone près du mihrab datant des Omeyyades fut préservée, tandis que les piliers actuels datent de cette période fatimide.

—En 1073, Jérusalem fut conquise par les Turcs seldjoukides.

— Puis en 1099 par les Croisés qui y firent un bain de sang selon certains dires. Mais la mosquée al-Aqsâ ne fut pas détruite : elle servit de palais pour les rois de Jérusalem. Les calligraphies à l'intérieur de la mosquée furent recouvertes, les tapis de prière jetés et le mihrab muré de briques.

Le Dôme du rocher fut transformé en une église, le "Temple du Seigneur". Les calligraphies durent recouvertes et le rocher, revêtu de marbre, servit d'autel pour les prières.

(1) {Certes, Nous voyons ton visage se tourner et se retourner en tous sens vers le ciel. Nous allons te donner une orientation que tu agréeras : tourne ton visage face à la Mosquée sacrée. Où que vous vous trouvez, tournez votre visage dans sa direction. Ceux à qui le Livre a été donné savent fort bien que c’est la Vérité venue de leur seigneur, et Dieu n’est pas inattentif à ce qu’ils font..}(144/2 ) 

قَدْ نَرَى تَقَلُّبَ وَجْهِكَ فِي السَّمَاء فَلَنُوَلِّيَنَّكَ قِبْلَةً تَرْضَاهَا فَوَلِّ وَجْهَكَ شَطْرَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَحَيْثُ مَا كُنتُمْ فَوَلُّواْ وُجُوِهَكُمْ شَطْرَهُ وَإِنَّ الَّذِينَ أُوْتُواْ الْكِتَابَ لَيَعْلَمُونَ أَنَّهُ الْحَقُّ مِن رَّبِّهِمْ وَمَا اللّهُ بِغَافِلٍ عَمَّا يَعْمَلُونَ

(2){Par le Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l'alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant.}(1/17 ) Les versets suivants évoquent le Livre donné à Nabi Moussa(p) pour guider bani Isrâ'îl, qui, malgré cela, sèmeront la corruption sur terre.

بسم الله الرحمن الرحيم  سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلاً مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الأَقْصَى الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

(3)"Mihrab" : souvent décoré avec deux colonnes et une arcature, est une niche qui indique la qibla, c'est-à-dire la direction de la Ka'ba à La Mecque vers où se tournent les musulmans pendant la prière.  Il est souvent au milieu du mur de la qibla.

Principale source : Lost Islamic History de Firas al-Khateeb - USA Illinois

www.lumieres-spirituelles.net     No79  - Ramadan-Shawwal 1437 –  Juin-Juillet  2016


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)