1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-06-03 | Readers 452 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le chiisme répond


Le chiisme répond

de sayyed Rezâ Hosseinî Nasab

sous la direction de sheikh Ja‘far Sobhânî

 Trad. de Mansour Bensaali

Ed. Centre Mondial d’Ahle-ul-Bayt(as)

Les évènements qui bouleversent le monde et notamment le Moyen Orient amènent les gens à entendre de plus en plus parler du shi‘isme et les questions affluent.

Trente-six questionssont ainsi exposées dans ce livre, que la plupart des gens se posent ou posent aux autres sur le shi‘isme. Les réponses apportées sont claires, concises en même temps que documentées et compréhensibles par tous.

La première question porte sur le hadith parlant des deux poids (ou « trésors ) le noble Coran et la famille du Prophète(s) puis viennent les thèmes suivants : al-Mahdî(qa), le « rajâ’ » (le retour de certaines gens sur terre), l’intercession (ash-shafa‘) et le recours (at-tawassul), « al-badâ’ » (changement dans la réalisation du décret (non définitif) divin), sur la soi-disant prétention de l’altération du Coran, sur les compagnons (« sahaba ») du Prophète(s), le mariage temporaire, la prosternation sur de  l’argile (« turba »), la « ziyâra » aux Infaillibles (et le fait d’embrasser leurs tombes), la relation entre la religion et la politique dans l’Islam, le califat (ou la Lieu-tenance) considéré comme une investiture divine, les sources de la jurisprudence, la « taqiyya » (la pratique de la dissimulation), le sens de l’Unicité de Dieu et d’autres encore.

Bref ! Toutes les questions qui sont spécifiquement posées au shi‘isme.

Le livre est introduit par un texte sur le hajj, sans doute pour rappeler que ce culte est le lieu et le moment  privilégiés non seulement pour se purifier soi-même mais aussi et surtout  pour rencontrer les autres Musulmans, faire leur connaissance et clarifier les positions entre eux (une rencontre musulmane internationale).

Sa bonne traduction en langue française faite de façon élégante, sa mise en page bien agencée exposant clairement les sujets traités, en facilitent la lecture et permettent d’arriver tout de suite à l’essentiel.

Il est un livre utile pour tous ceux qui se posent des questions sur les conceptions et les croyances des Shi’ites, ou qui sont confrontés dans leur entourage  à des non-shiites, sans avoir à entrer dans une recherche approfondie. En même temps, c'est un livre agréable à lire.

www.lumieres-spirituelles.net     No79  - Ramadan-Shawwal 1437 –  Juin-Juillet  2016

Citations du livre "Le Chiisme répond"

†« 9eQ. Si le chiisme détient la vérité, pourquoi est-il minoritaire et rejeté par la majorité des musulmans du monde ?

R. La connaissance de la vérité et de l'erreur n'a aucun rapport avec le nombre plus ou moins grand, de partisans. Dans le monde d'aujourd'hui, le rapport entre les musulmans et ceux qui nient l'islam est d'environ un cinquième ou un sixième. Les adorateurs de statues, de vaches ou d'autres animistes, constituent la majorité des habitants en Extrême-Orient. (…) La majorité n'est pas un critère de légitimité. Le noble Coran a souvent blâmé les majorités et a loué certaines minorités.»(p59)

† « 10eQ. Qu'est-ce que radj'a (le retour) et pourquoi y croyez-vous ?

R. Radj'a dans le vocabulaire arabe a le sens de "retour" et dans l'usage courant ce terme s'applique au retour après la mort avant la Résurrection, qui se produira à l'époque de l'apparition du Mahdî promis(qa). Cette vérité n'est incompatible ni avec l'intelligence, ni avec les textes révélés. »(p63)

† « 15eQ. Qu'entendez-vous par le terme badâ' et pourquoi y croyez-vous ?

R. Le terme badâ' dans le vocabulaire arabe a les sens d' "apparition" et de "manifestation". Dans le langage des savants chiites, ce terme s'applique au changement qui se produit dans la réalisation du destin, sous l'effet d'un comportement pieux et accepté. La question du badâ' est des sommets idéologiques de l'Ecole chiite, dans l'interprétation de la Révélation et une manifestation de la raison. Du point de vue du Coran, l'homme n'est pas définitivement assujetti à son destin, au contraire, la voie de la félicité lui est ouverte et il peut, grâce à un retour sur le chemin de la vérité et des bonnes actions, changer le parcours de sa vie. »(p89)

† « 17eQ. Quel est le point de vue des chiites sur les sahaba, les compagnons du Prophète ?

R. A partir des versets du Coran et de la Tradition du Prophète(s), il est clair que les compagnons et les gens qui ont vécu en compagnie du Prophète n'étaient pas tous au même niveau de vertu, ni de la même nature. Une partie d'entre eux était des gens transformés et illuminés par cette compagnie, de la plus grande dignité et dont les précieux services ont renforcé l'Islam à ses débuts. L'autre partie était constituée d'hypocrites au cœur malade et de pécheurs. »(p105 & p112)

† « 35eQ. Pourquoi l'Imâmat est-il supérieur selon les chiites, à la Prophétie ?

R. Nous avons expliqué les termes de nabî' et de rasûl, qui sont porteurs de la nobowwat et de la Risâlat, et les seuls à avertir et à pouvoir éclairer le chemin. Lorsque le nabî ou le rasûl atteint le degré de l'Imâmat, des responsabilités plus importantes lui incombent, car il est invité à réaliser les plans divins et à faire appliquer les commandements de la Sainte Loi divine, pour une communauté modèle et heureuse (…). »(p265 & p270)

† « 36eQ. Quel est le critère qui permet de distinguer le Tawhîd (l'unicité) du chirk (l'associationnisme) ?

R. La plus importante question en ce qui concerne le Tawhîd (le monothéisme) et le chirk (le polythéisme), est de connaître le critère qui les distingue, car si cette question essentielle n'est pas réglée au préalable, les questions qui la touchent ne seront pas non plus résolues. (Sont cités ensuite plusieurs contextes du Tawhîd et du chirk). »(p275)

www.lumieres-spirituelles.net     No79  - Ramadan-Shawwal 1437 –  Juin-Juillet  2016


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)