1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-07-31 | Readers 563 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate ash-Shams (le soleil) 91 (7)


Sourate ash-Shams  (le soleil) 91  (7)

Histoire du peuple de Thamoud

Selon un propos rapporté de l’Imam al-Bâqer(p), le Prophète(s) demanda à l’Ange Gabriel(p) : « Comment Dieu a-t-il détruit le peuple de Sâleh(p) ? » Il(p) répondit :

« Ô Mohammed ! Sâleh(p) fut envoyé à son peuple alors qu’il avait 16 ans et resta auprès d’eux jusqu’à l’âge de 120 ans. Mais personne ne lui répondit en bien. Ils adoraient 70 idoles au lieu de Dieu Tout-Puissant, l’Unique. Quand il(p) vit cela d’eux, il(p) leur dit : « J’ai été envoyé auprès de vous depuis que j’ai eu 16 ans et maintenant j’en ai 120. Je vous propose  deux choses : Si vous voulez, demandez-moi (pour) que je demande à mon Dieu (afin qu’)Il vous exauce dans ce que vous m’avez demandé ; et si vous voulez, je vais demander à vos divinités. Si elles m’exaucent alors je sortirai de chez vous [je ne vous importunerai plus]. Je suis lassé de vous et vous, vous êtes lassés de moi. »

Ils dirent : « Tu dis juste, ô Sâleh ! » et ils se mirent d’accord pour un jour où ils sortiraient.

Ils sortirent vers leurs idoles et leur donnèrent en offrande leur nourriture et leur boisson. Ils mangèrent et ils burent. Quand ils finirent, ils appelèrent [le Prophète(p)] et lui dirent : «Ô Sâleh, demande ! » Il demanda au plus âgé d’entre eux (ou à la plus grande d’entre elles) : « Quel est le nom de celle-là ? » Ils dirent : « Un tel. »

Alors Sâleh(p) lui demanda : « Ô un tel ! Réponds-moi ? » Elle ne lui répondit pas.

Sâleh(p) dit : « Pourquoi elle ne me répond pas ? » Ils lui dirent : « Appelle une autre ! » Il(p) les appela toutes chacune par son nom et aucune d’entre elles ne lui répondit.

Ils se tournèrent vers leurs idoles et leur dirent : « Pourquoi vous ne répondez pas à Sâleh ? » Aucune réponse. Ils dirent alors : « Eloigne-toi de nous que nous invoquions nos divinités ! »

Ils s’approchèrent de leurs affaires, enlevèrent leurs habits et se roulèrent dans la poussière. Ils se couvrirent la tête de terre et dirent à leurs idoles : « Si vous ne répondez pas à Sâleh aujourd’hui, nous serons mis à découvert dans l’opprobre. »

Ensuite, ils appelèrent Sâleh et lui dirent : « Appelle-les ! » Il(p) ne reçut aucune réponse. Sâleh(p) leur dit alors : « Ô mon peuple ! La journée s’est presque écoulée et je ne vois pas vos divinités me répondre. Alors demandez-moi ce que vous voulez afin que je demande à mon Dieu. Il vous répondra tout de suite. »

Soixante-dix hommes de parmi les plus âgés et les plus considérés d’entre eux furent dépêchés auprès de lui et dirent : « Ô Sâleh ! Nous te demandons. Si ton Seigneur t’exauce, nous te suivrons, nous t’obéirons et l’ensemble des gens de notre village te prêteront allégeance. »

Sâleh(p) leur dit : « Demandez-moi ce que vous voulez. »

Ils dirent : « Approchons-nous de cette montagne. » (La montagne était proche d’eux.)  Il(p) s’y rendit avec eux et quand ils arrivèrent à la montagne ils dirent : « Ô Sâleh ! Demande à ton Seigneur qu’Il fasse sortir pour nous, maintenant, de cette montagne, une chamelle rouge, blonde, avec beaucoup de poils, qu’elle soit pleine depuis dix mois et qu’il y ait une distance entre ses flancs. »

Sâleh(p) dit : « Vous me demandez quelque chose de grandiose pour moi mais qui est facile pour mon Seigneur. » Et Sâleh(p) demanda cela à  Dieu (qu’Il soit Exalté).

Un bruit retentit de la montagne ; il s’en fallut de peu que leurs raisons ne s’envolent en entendant cela. Ensuite, la montagne fut prise d’un énorme tremblement comme une femme sur le point d’accoucher. Soudain apparut sa tête [de la chamelle], puis sa nuque.. Enfin tout son corps sortit. Elle se dressa et se tint debout sur ses pattes. 

Ils dirent : « Ô Sâleh ! Comme est rapide la réponse de ton Seigneur ! Demande pour nous à ton Seigneur qu’elle mette bas son chamelon. » Il demanda cela à Dieu Tout-Puissant. Elle le mit bas et il rampa à côté d’elle. Il leur dit : « Ô mon peuple ! Il reste quelque chose ? »

Ils répondirent : « Non ! Viens avec nous auprès de notre peuple pour que nous les informions de ce que nous avons vu et pour qu’ils croient en toi. »

Ils retournèrent et soixante-quatre d’entre eux se mirent à renier ce qu’ils avaient vu, disant que c’était un sortilège, un mensonge. Les six confirmèrent que c’était vrai et tous les autres dirent que c’était un mensonge et un sortilège. Ils se retirèrent. Ensuite, parmi les six restants, un d’entre eux revint sur ses paroles et ce fut lui qui tua la chamelle.

Rapporté par al-Kulayni de l’Imam al-Bâqer(p) dans ar-Rawdat al-Kâfî, vol.15 p437-441

La suite est donnée par un propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) interrogé par Abû Basîr sur ces versets :

« Ensuite, Dieu (qu’Il soit Béni et Exalté) lui révéla : « Ô Sâleh ! Dis leur : « Dieu a placé cette eau pour que la chamelle en boive un jour et vous le jour suivant. » »

La chamelle s’abreuvait dans le ruisseau le jour qui lui était imparti et ils buvaient de son lait. Il n’y avait personne, petit ou grand, qui ne buvait pas de son lait durant le jour. Quand c’était la nuit, ils se rendaient auprès de leur eau et se réveillaient le matin et en buvaient. Ce jour-là, la chamelle n’en buvait pas. Et ils restèrent ainsi, selon la Volonté de Dieu.

Au bout d’un certain temps, les hommes se rebellèrent et se concertèrent pour tuer la chamelle et se débarrasser d’elle. « Nous n’acceptons plus qu’il y ait un jour pour nous pour boire et un jour pour elle ! » Ils demandèrent : « Qui se charge de la tuer ? Nous lui donnerons une récompense pour cela ! »

Arriva un homme, rouge, blond, bleu, un enfant adultérin qui ne connaissait pas son père, du nom de Qudâr. Un des plus misérables, des plus funestes pour eux. Ils lui donnèrent une rétribution.

Quand la chamelle se rendit à l’eau où elle avait l’habitude d’aller, il la laissa boire. Sur son chemin de retour, il l’arrêta et lui donna un coup de sabre. Cela ne lui fit aucun effet. Il lui en donna d’autres, la tua et la laissa par terre sur son flanc.  Le petit de la chamelle s’enfuit grimpant jusqu’en haut de la montagne. Il leva la tête vers le ciel et poussa trois cris.

La tribu de Sâleh(p) se réunit. Personne ne participa pas à son coup (meurtrier) [c’est-à-dire tous y participèrent]. Ils se partagèrent la viande entre eux et tous, petits et grands, en mangèrent sans exception.

En voyant cela, Sâleh(p) se rendit auprès d’eux et leur dit : « Ô mon peuple, qui vous a demandé de faire ce que vous avez fait ? de désobéir à votre Seigneur ? »

Puis, Dieu (qu’Il soit Béni et Exalté) révéla à Sâleh(p : «  Ton peuple s’est révolté et a été injuste ! Ils ont tué la chamelle que Je leur avais envoyée, un argument à leur encontre alors qu’elle ne leur faisait aucun mal et qu’elle leur était au contraire grandement profitable ! Dis-leur que Je vais leur envoyer Mon Châtiment dans les trois jours. S’ils se repentent et reviennent [à Moi], J’accepterai leur repentir et Je détournerai d’eux [Mon Châtiment]. Et s’ils ne se repentent pas et ne reviennent pas [à Moi],Je leur enverrai Mon Châtiment le troisième jour. »

Le Prophète Sâleh(p) se rendit auprès d’eux et leur dit : « Ô mon peuple, je suis le Messager de votre Seigneur auprès de vous et Il vous dit : « Si vous vous repentez, revenez [à Lui]et demandez-Lui pardon,  Il vous pardonnera et reviendra à vous. » » Quand il leur dit cela, ils se montrèrent encore plus rebelles et encore plus mauvais. Ils dirent : « Ô Sâleh ! Amène-nous ce que tu nous promets si tu es un véridique. »

Il(p) dit : « Ô mon peuple ! Demain vous vous réveillerez, le visage jaune, après-demain le visage rouge et le troisième jour, le visage noirci. »

Quand ce fut le lendemain, ils se réveillèrent le visage jaune. Ils se rencontrèrent et dirent : « Vous est arrivé ce que vous a dit Sâleh. » Les plus arrogants d’entre eux dirent : « Nous n’avons pas entendu ce qu’a dit Sâleh, nous n’acceptons pas ses paroles, même si elles sont grandioses. »

Le deuxième jour, leur visage devint rouge. Ils se rencontrèrent et dirent : « Vous est arrivé ce que vous a dit Sâleh. » Les plus arrogants d’entre eux dirent : « Même si nous sommes tous détruits nous n’écouterons pas les paroles de Sâleh. Nous n’abandonnerons pas nos divinités que nos pères adoraient. » Ils ne se repentirent pas et ne revinrent pas [à Lui].

Quand ce fut le troisième jour, ils se réveillèrent le visage noirci. Ils se rencontrèrent et dirent : « Vous est arrivé ce que Sâleh vous a dit. » Les plus arrogants d’entre eux dirent : « Nous est arrivé ce que Sâleh nous a dit. »

Au milieu de la nuit, [l’Ange] Gabriel(p) vint à eux. Un cri fut lancé de parmi eux qui déchira leurs oreilles, fendit leur cœur et brisa leur foie. Pendant ces trois jours, ils s’étaient embaumés, mis dans le linceul. Ils savaient que le châtiment allait descendre sur eux. Ils moururent tous en un clin d’œil, jusqu’aux plus jeunes et aux plus âgés d’entre eux. Il ne resta rien que Dieu ne détruisit. Ils se trouvèrent tous morts dans leurs maisons et dans leurs chambres. Ensuite Dieu leur envoya, avec le cri, du feu du ciel qui les brûla tous. Voilà leur histoire. »

Rapporté par al-Kulayni de l’Imam as-Sâdeq(p) dans ar-Rawdat al-Kâfî, vol.15 p442-444

www.lumieres-spirituelles.net  No80 - Dhû al-Qa'deh - Dhû al-Hujjah 1437  -  Août-septembre 2016


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)