1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-09-29 | Readers 281 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Recommandations de l’ l’Imam Khamine’î(qDp) aux Universitaires


Recommandations de l’l’Imam Khamine’î(qDp) aux Universitaires

Pendant le mois de Ramadan de cette année 1437 H (2016), l’Imam Khamine’î(qDp) rencontra un millier d’étudiants et de représentants de différentes organisations estudiantines, pendant plus de cinq heures, dans une ambiance franche et amicale, durant lesquelles les préoccupations culturelle, sociale, politique et économique de la jeune génération furent abordées.

Pendant cette rencontre, de nombreux points ont été évoqués, certains d’ordre général et profitables pour l’ensembles des étudiants musulmans croyants dans le monde (que nous allons exposer ici) et d’autres spécifiques aux étudiants iraniens.

Les recommandations de l’Imam Khamine’î(qDp) portèrent d’abord sur les questions d’ordre moral et spirituel, puis sur des questions plutôt d’ordre politique et pratiques.

A/Les recommandations d’ordre moral et spirituel

L’Imam Khamine’î(qDp)  insista auprès des étudiants sur la nécessité :

a)de renforcer leur foi

« Mon principal conseil aux étudiants est de renforcer leur foi, car, seule par une foi inébranlable, les difficultés et les pressions sont surmontées. Ceux dont la foi est faible seraient peut-être enclin, en leur for intérieur, à tendre vers l’ennemi, à parler de désespoir, de frustration et de déception.

b)de ne pas abandonner la prière et suivre les passions

Dieu Tout-Puissant dit dans Son noble Livre : {succéda après eux une (mauvaise) suite (khalfunn), ils délaissèrent la prière et suivirent les passions. Ils se trouveront égarés.}(59/19 Mariam)

C’est-à-dire les prédécesseurs ont lutté et ont cru. Après eux, est arrivée une (mauvaise) suite (khalfunn), (une génération corrompue qui et à distinguer du mot « khalaf » qui signifie les successeurs, les héritiers dans le sens positif, une nouvelle génération vertueuse).

Ainsi, cette nouvelle génération « corrompue » a d’abord délaissé la prière puis a suivi les passions. Ces deux éléments ont entraîné sa faiblesse, son découragement, sa vacuité, alors que la ténacité et la fermeté avaient conduit assurément à la victoire.

C’est la raison de mon insistance répétée d’éviter la mixité dans les lieux ou ambiances où il n’y a pas de limite ni de contrainte, car cela entraîne une nuisance et corrompt les cœurs. Et ce n’est pas un ordre demandé dans la vision de l’Islam. Certes, il n’y a pas de problème si les hommes et les femmes se réunissent dans des assemblées officielles, pour le recherche ou la discussion (scientifique).

c)de ne pas abandonner la lecture du Coran et des invocations

Il est dit dans le noble Livre : {succéda après eux une (mauvaise) suite (khalfunn), ils héritèrent le livre mais ils prennent l’offre (‘arada)d’ici-bas.}(169/7 al-A‘râf)

Ainsi cette expression {succéda après eux une (mauvaise) suite (khalfunn)} est répétée deux fois dans le noble Coran à propos de deux sujets différents. Ici, il s’agit de ceux qui {ont hérité le livre}, c’est-à-dire de ceux qui sont arrivés aux vérités mais qui courent derrière les demandes de ce bas-monde.

Ainsi, l’Imam Khamine’î(qDp) insista auprès des étudiants de se préoccuper de leur piété (taqwâ, crainte de Dieu) et de leur chasteté personnelles, de ne pas oublier de lire le noble Coran tous les jours (même si ce n’est qu’une demie-page) et de lire les invocations (notamment celles d’as-Sahîfah as-Sajjâdiyyah (dont celles No5 (Pour lui-même et les gens de son allégeance), No20 (Des actes nobles de la morale) et No21 (En cas d’affliction ou de préoccupation))) car elles sont utiles, renforcent les cœurs et affermissent les pas.

B/Les recommandations d’ordre politique et pratique

En plus d’exhorter les étudiants à faire leurs études studieusement tout en renforçant leur foi et leur spiritualité, l’Imam Khamine’î(qDp) les encouragea à chercher à connaître, à élargir leur champ de connaissance, à s’informer tout en étant perspicace et clairvoyant. Ils doivent :

—connaître le milieu environnant, la région, le monde dans lequel ils vivent ;

—avoir l’œil ouvert, un regard lucide sur le milieu universitaire, l’entourage du pays, la situation du monde ;

—être sur leurs gardes quant aux informations diffusées par la propagande et les médias ennemis à 90 % mensongers.

En un mot, ils doivent avoir la clairvoyance (basîrat).

Certes, la situation actuelle est beaucoup plus complexe qu’à l’époque du début de la Révolution islamique où le combat contre l’ennemi était une tâche claire et compréhensible par tous. Aujourd’hui l’enchevêtrement des différentes questions culturelle, politique, sociale, économique et sécuritaire, a engendré une situation très compliquée et a entraîné dans son sillage des devoirs plus lourds. Aussi, faire face à une telle situation exige un regard lucide, de l’attention, de l’intelligence et de la sagesse. Et dans de telles situations, les responsabilités apparaissent plus lourdes, plus grandioses, nécessitant gestion, sagacité, précision et une large connaissance.

Parmi les recommandations de l’Imam Khamine’î(qDp) qui concernent l’ensemble des étudiants musulmans croyants :

a)avoir une présence intellectuelle

Avoir des prises de position fermes et claires, même offensives, au niveau de ce que l’Imam Khamine’î(qDp) a appelé la « guerre douce » (cf. L.S. No39). Ne pas toujours rester sur la défensive mais avoir des renseignements précis, justes, basés sur des documents, et les exposer au moment opportun. Ce qui peut avoir des effets positifs sur l’entourage, d’autant que l’étudiant est un individu qui cherche à comprendre la vérité.

b)bien mettre en évidence les positions pour persuader les cœurs des gens

C’est la particularité de la pensée islamique, de mettre en évidence. Dieu Tout-Puissant dit à Son Messager : {Car tu dois annoncer}(40/13 Le Tonnerre). C’est-à-dire, il(s) doit informer, faire parvenir la parole, les pensées. Il en est de même pour les étudiants qui doivent exprimer clairement leurs avis, les mettre en évidence, bien les argumenter et persévérer.

c)élever leur niveau de conscience politique et religieuse

Elargir leurs champs de connaissance tant sur les plans religieux que politique, scientifique et autres, à travers la lecture, l’audition de propos de savants religieux, des virées scientifiques.

d)défendre le système islamique de façon manifeste

Non pas en défendre les chefs, mais les valeurs (islamiques) enchevêtrées, complémentaires, dynamiques, car le système islamique est source de dignité et de fierté.

[Et ne pas se laisser influencer par les dires] ennemis qui mettent toujours en évidence les carences, les manques, les déficiences, pour dévaloriser la Révolution islamique. Alors qu’il y a, à l’opposé, des réalisations, des progrès, des réussites malgré 37 années d’hostilités du vaste front des puissances matérialistes. C’est que l’édifice de cette Révolution est très fort avec des capacités de développement et des dispositions sensées d’un degré très élevé.

e)défendre l’équité, la pondération, assister l’économie de résistance (islamo-iranienne)– une économie robuste, fondée sur la science, le progrès, l’accélération des réalisations scientifiques – à l’opposé du progrès occidental dont les règles, les fondements, les édifices sont erronés, ainsi que beaucoup de ses branches.

A l’heure actuelle, on entend beaucoup parler de « raison », de « rationalité ». Le Coran parle beaucoup de la raison, ainsi que l’Islam qui recommande beaucoup la raison et le fait de raisonner. Notre imam grandiose

[al-Khomeynî(qs)] était le plus grand rationnel du monde. De même, la révolution islamique était rationnelle. Mais soutenir l’ouverture vers l’occident c’est être dépourvu de raison. Car le premier acte de la raison est de profiter de l’expérience. (Et l’imam l’Imam Khamine’î(qDp) rappela les évènements qui arrivèrent en Iran qui montrent que l’Occident n’a jamais défendu l’intérêt du peuple iranien.)

f)constituer un large front uni estudiantin anti-américian et anti-sioniste dans le monde islamique

(les moyens de communication sont aisés à l’heure actuelle) et organiser des campagnes générales dans le monde islamique contre la mainmise américano-sioniste, afin de constituer des courants de pensée et d’éveiller la conscience des gens.

g)ne pas se précipiter à accuser les gens de ne pas être révolutionnaires ou contre la révolution,

parce que leurs idées ne correspondent pas aux vôtres. La révolution est comme la foi, elle a des degrés et des niveaux.

h)avoir une vision stratégique, à long terme, de la Révolution,

réfléchir sur l’avenir, par ce que les étudiants constituent l’avenir. Dessinez le monde idéal qui inclut le rôle que vous voulez assumer, qui a votre satisfaction et qui vous plait.

www.lumieres-spirituelles.net  No81 - Moharram-Safar 1438 -  Octobre-Novembre  2016  


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)