1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-11-25 | Readers 795 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

C/II-Le Qiyâm-1-A propos du secret global (1)


 C/Des règles de conduite concernant des éléments de la prière

II/Des règles de conduite morales concernant le « Qiyâm »

1- A propos du secret global du « qiyâm » (1)

Les gens de la connaissance voient dans la station debout une indication de l’Unicité au niveau des Actes – tout comme l’inclination est, pour eux, une indication de l’Unicité au niveau des Attributs et la prosternation, une indication de l’Unicité au niveau de l’Essence.

Quant au fait que la station debout est une indication de l’Unicité au niveau des Actes, ils le tirent du fait que la position debout l’indique d’elle-même 1) par dénomination et 2) durant la lecture [la récitation du Coran], par prononciation.

1)La station debout est une indication de l’Unicité au niveau des Actes par dénomination

La station debout indique le dressement du serviteur/adorateur en Dieu et la Station de la Sustentation de Dieu qui est la Manifestation de l’Effusion sacrée et la Manifestation au niveau des actes.

Dans cette station, l’Efficience (l’Action) de Dieu apparait et l’ensemble des existants se perdent dans la Manifestation efficiente (active) et disparaissent sous Son Orgueil apparent.

La ligne de conduite gnostique pour le cheminant vers Dieu dans cette station est :

†qu’il rappelle au cœur la vérité de l’Effusion sacrée ;

†qu’il fasse parvenir au fond du cœur une proportion de la Sustentation de Dieu et le dressement de la création en Dieu.

Si cette vérité s’est stabilisée dans le cœur du cheminant, alors sa récitation [du Coran] se fait de la Langue de Dieu et Celui qui évoque et Ce qui est évoqué deviennent l’Essence de Dieu. Certains secrets d’al-Qadr (la mesure) se découvrent au cœur du savant, ainsi que le sens de « Tu es comme Tu Te loues Toi-même » et « Je cherche protection auprès de Toi, de Toi », selon certains niveaux.

Et le cœur du savant découvre des secrets de la prière.

Comme quand on regarde la position de la prosternation – qui est la terre, le développement fondamental, la soumission de l’esclave et le baissement de la tête (le corollaire de la soumission) – elle est une indication de l’abaissement, de l’indigence du possible et de la disparition sous la Puissance de l’Orgueil et de Son Pouvoir :

{Ô vous les gens ! Vous êtes les indigents (ayant besoin)  de Dieu et Dieu, Lui, est le Riche, le Digne de Louange}.(15/35ter)

2)Quant au fait que dans la récitation du Coran, il y a une indication de l’Unicité au niveau desActes par prononciation (par des mots)

Ce point est abordé en détail avec l’interprétation de la sourate al-Hamd.

(Cf la traduction des interprétations de cette sourate al-Hamd ou al-Fatiha reproduite dans les numéros de la revue Lumières Spirituelles de 0 à 3).

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 3 – Partie II Chap.1)

www.lumieres-spirituelles.net  No82 - Rabî 'I & II 1438 Décembre-Janvier  2017  

Explications à propos du secret global du « qiyâm » (1)N°82

La prière islamique comporte plusieurs positions : la position debout, l’inclination et la prosternation. Et elle commence par la position debout avec la récitation de deux sourates coraniques pour les deux premières raka‘ts, suivie par une invocation pour la seconde raka‘t.

Pour les gnostiques, cette station debout est une indication de l’Unicité divine au niveau des Actes. Avant de savoir ce que signifie cette assertion et son fondement, voyons ce que signifie l’Unicité au niveau des Actes. En effet, les gens du dogme distinguent la perception de l’Unicité divine :

wau niveau des Actes(c’est-à-dire la manifestation de l’Unicité de Dieu au niveau des Actes comme la création – même si nous, nous voyons la multiplicité de la création (le ciel, la terre, les gens, les animaux..etc)) ;

 

wau niveau des Attributs(c’est-à-dire la manifestation de l’Unicité de Dieu au niveau des Attributs comme le Tout-Miséricordieux, le Tout-Puissant, le Très-Savant.. – même si nous, nous distinguons, dans notre perception, ces Attributs – Dieu étant Tout-Puissant parce que Très-Savant) ;

 

wau niveau de l’Essence (c’est-à-dire Dieu est Un, non seulement en tant qu’il n’y a pas de divinité autre que Lui, mais aussi en tant qu’Il n’est pas composé ni n’est divisible. Il est Un Indivisible, non composé. Toutes Ses Manifestations ne font qu’Un avec Son Essence. Elles sont Lui se manifestant à des niveaux différents.

En quoi la station debout (al-qiyâm) est-elle une indication de l’Unicité au niveau des Actes ?

wau niveau de la position debout :le serviteur/adorateur se dresse debout devant Dieu (qu’Il soit Glorifié et Exalté), non pas comme une entité se dressant face à une autre, mais en tant qu’il reconnait qu’il n’est rien en dehors de Dieu. Il disparait dans la Manifestation active (des Actes, la création) de Dieu et n’apparait que l’Orgueil apparent de Dieu, c’est-à-dire Sa Grandeur, Sa Supériorité qui ne convient qu’à Lui.

Dans cette position, le priant se rappelle cette vérité de l’Effusion sacrée au niveau du cœur.

 

wau niveau de la récitation du Coran :quand le serviteur/adorateur récite des sourates du noble Coran, il rappelle l’Unicité de Dieu au niveau des actes, en tant que tout ce qu’il fait, il le fait « par la grâce de Dieu ». Pas d’existence pour lui en dehors de Dieu. Sa station debout, son maintien ne se fait que « par la Grâce de Dieu » (cf. le « basmalah » in L.S. No0 &1).

D’autre part, il se soumet totalement à Dieu, il n’adore que Lui et ne demande de l’aide qu’auprès de Lui, au point d’arriver à la station de réaliser l’Unicité divine au niveau des actes ; c’est-à-dire ce n’est pas nous qui agissons mais c’est Dieu qui parle par notre langue. (cf. L.S. No2)

C’est-à-dire le Dressement, la position de Dieu en Dieu. Il est la Manifestation de Dieu et rien d’autre.

Quant à l’allusion au sens de la prosternation – c’est une indication de l’abaissement, de l’indigence, c’est une reconnaissance que nous sommes les pauvres et Dieu est Le Riche, le Digne de Louange. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

www.lumieres-spirituelles.net  No82 - Rabî 'I & II 1438 Décembre-Janvier  2017  


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)