1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-11-25 | Readers 411 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate az-Zalzala (le séisme) 99 (1)


Sourate az-Zalzala  (le séisme) 99  (1)

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

اِذَازُلْزِلَتِ الْأَرْضُ زِلْزَالَهَا (1)

Idhâzulzilati-l-ardu zilzâlahâ

Si/Quand la terre tremblera d'un violent tremblement, (1)

وَأَخْرَجَتِ الْأَرْضُ أَثْقَالَهَا (2)

waakhrajati-l-ardu athqâlahâ

et que la terre fera sortir ses fardeaux, (2)

وَقَالَ الْإِنسَانُ مَا لَهَا (3)

waqâla al-insânu mâ lahâ

et que l'homme dira : « Qu'a-t-elle ? » (3)

يَوْمَئِذٍتُحَدِّثُ أَخْبَارَهَا (4) بِأَنَّ رَبَّكَ أَوْحَى لَهَا (5)

yawma’idhinntuhaddithu akhbârahâ bi-anna rabbaka awhâ lahâ

Ce jour-là, elle parlera de ses nouvelles (4) 

selon ce que ton Seigneur lui aura révélé. (5)

يَوْمَئِذٍيَصْدُرُ النَّاسُ أَشْتَاتًا لِّيُرَوْا أَعْمَالَهُمْ (6)

yawma’idhinnyasduru an-nâsu ashtâtann liyuraw a‘mâlahum

Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs œuvres.(6)

فَمَن يَعْمَلْ مِثْقَالَ ذَرَّةٍ خَيْرًا يَرَهُ (7)

fa-man ya‘mal mithqâla dharratinn khayrann yarahu

Alors quiconque fait un bien [fût-ce]du poids d'un atome, le verra,(7)

وَمَن يَعْمَلْ مِثْقَالَ ذَرَّةٍ شَرًّا يَرَهُ (8)

waman ya‘mal mithqâla dharratinn sharrann yarahu

et quiconque fait un mal [fût-ce]du poids d'un atome, le verra.(8)

Première approche de la sourate en nous aidant de l’interprétation de cette sourate de sayyed TabâTabâ’i dans « al-Mîzan », et de celles de sheikh Makârem Shîrâzî dans al-Amthâl, de sayyed Hassan al-Mustafawî dans son « Tahqîq fî kalimât al-Qurân al-karîm», de docteur Mahmoud Bostani dans « al-Tafsîr al-binâ’î lil-Qorân al-karîm », de shahîd al-Mutaharî , de sheikh Ibn ‘Arabî dans son « Tafsîr al-Qurân ».

Pour faciliter la compréhension de la sourate, nous allons d’abord procéder par une première lecture globale, en repérant ces petits mots de liaison qui nous donnent de précieuses indications sur la structure et le contenu de la sourate.

Cette sourate comprend huit versets, le « Basmalah »(1) étant inclus dans le premier verset. Elle fut révélée à Médinepour certains et à La Mecque pour d’autres à cause de son contenu relatif au Jour de la Résurrection et de la rétribution des gens.

PREMIÈRE APPROCHE GLOBALE

Si on considère la sourate d’une première approche globale structurale, on peut constater que le premier verset est introduit par une particule indiquant une condition temporelle ou une éventualité « idhâ » (si, lorsque). Il nous faut repérer ce que l’on appelle la réponse de cette condition temporelle ou de cette éventualité, qui est, en général, introduite par la particule « fa ». Elle se trouve au début du 7e verset, et elle est suivie par un pronom relatif indéfini « man » puis d’un verbe au temps présent (mudâra‘).

Les 2e et 3e versets commencent par la conjonction de coordination « wa » qui indique que ces versets sont rattachés au premier verset et constituent deux autres conditions temporelles.

Les versets suivants (4e-5e et 6e) sont introduits par une expression adverbiale « yawma-‘idhinn » (ce jour-là) qui indiquent une simultanéité de deux autres faits avec ce moment-là.

Viennent les deux derniers versets introduits par la particule « fa » et liés par la conjonction de coordination « wa » qui constituent la réponse à la condition ou plutôt aux trois conditions.

Ainsi cette sourate est composée de trois versets qui sont des conditions qui quand elles se réaliseront, et qu’auront lieu deux autres évènements, au même moment, impliquent les 7e et 8e versets qui sont la réponse ou la conséquence des éventualités posées dans les versets précédents : (Lorsque… et que… et que…., ce jour-là…, ce jour-là…,  alors… et alors…).

Récapitulons :

Dans cette sourate, il y a donc trois conditions, suivies par deux autres évènements qui annoncent l’arrivée de deux évènements.

Quelles sont ces trois conditions qui, une fois réalisées, ainsi que ces deux autres évènements annoncés, vont permettre la réalisation de la vision des actes ?

Alors que toute la sourate est à la 3e personne, on trouve, au cœur du cinquième verset, un pronom personnel « ka » à la 2e personne au singulier. Qui est l’interlocuteur de cette sourate et pourquoi est-il directement interpellé dans cette sourate ?

Voilà ce que l’on peut tirer d’une première approche à partir des particules introduisant les versets.

Il est bon de rappeler que le noble Coran est la Parole divine (c’est-à-dire le Locuteur est Dieu Tout-Puissant (qu’Il soit Glorifié et Exalté)) révélée à Son Messager (c’est-à-dire l’interlocuteur en général est le Messager de Dieu(s)).

Récapitulation des principales particules de cette sourate

Idhâ  .. fa : la particule qui introduit l’éventualité (= si, lorsque). Si la réponse à la condition est une phrase nominale ou commence par un impératif ou une particule, elle sera précédée de la particule « fa » (= alors)

wa : une conjonction de coordination reliant deux éléments de même nature (= et)

yawma‘idhinn : une expression adverbiale (= ce jour-là) formée à partir de « idh » indiquant une simultanéité qui a lieu ce jour-là

Reste à découvrir le sens des principaux mots présents dans la sourate, ce qui nous permettra d’avoir un aperçu sur le sujet de la sourate, même de façon apparente, et que nous vous laissons déduire en attendant le mois prochain.

LE CHAMP LEXICAL

« al-ardu » : la terre  

« zulzilat.. zilzâlahâ » : trembler de son tremblement

« akhrajat » : fait sortir

« athqâla-hâ » : les fardeaux

« al-insânû » : l’être humain

« tuhaddithu » : parlent

« akhbârahâ » : de ses nouvelles                       

« rabbu-ka » : ton Seigneur

« awhâ la-hâ » : lui a inspiré/révélé                  

« yasduru» : sortent

« an-nâsu » : les gens

« ashtâtann » : en/par groupes

« li-yuraw» : pour que leur soit montré

« a 'mâla-hum  » : leurs actes

« mithqâla» : poids

« dharratinn » : atome

« khayrann » : bien

« sharrann » : mal

(1)Voir le sens du « Basmalah » dans la revue N°0 &1 de la revue Lumières-Spirituelles. Nous encourageons le lecteur à y revenir.

www.lumieres-spirituelles.net  No82 - Rabî 'I & II 1438 Décembre-Janvier  2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)