1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-11-25 | Readers 542 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’histoire du Prophète(s) et des gens de sa maison(p)


L’histoire du Prophète(s)
et des gens de sa maison(p)

Vol. 1 & 2

de Malek Ahmadi 

Trad. Shahrazed Gueham 

Ed. Ansaryan

exposés, brièvement et simplement, les principaux évènements de la vie du Messager de Dieu, le Prophète de Dieu(s) et celles de l’Imam ‘Alî(p) et de sayyida Fatimah(p). Son style narratif rend la lecture facile et attirante,

Le premier volume décrit la vie du Prophète à La Mecque, depuis sa naissance (et même avant) jusqu’à la veille de son départ de cette ville. Il inclut les deux accords d’al-A‘qabah contractés avec les gens de Médine avant de se rendre dans cette ville.

Un chapitre  est réservé à sayyida Khadijeh(p) et un autre à ses enfants.

Le second volume (plus épais) parle de la vie du Prophète(s) depuis son émigration de La Mecque et le début de son établissement à Médine  jusqu’à sa mort, avec le rappel des différentes mesures prises par le Prophète(s) pour y construire une société islamique, des principales guerres qui eurent lieu à cette époque (comme Badr, Uhud) et du début de l’expansion de l’Islam.

Plusieurs chapitres sont réservés à l’Imam ‘Alî(p), compagnon du Prophète(s) depuis sa naissance jusqu’à la mort du Prophète(s), rappelant son rôle auprès du Prophète(s) durant sa mission prophétique, pendant les batailles, lors de la conversion du Yémen à l’Islam, son attitude pendant les trois premiers califes puis ses actions durant son califat.

Les derniers chapitres sont réservés à sayyida Fatima az-Zahra’(p), depuis sa naissance jusqu’à son martyre, laissant derrière elle quatre enfants : Hassan, Hussein, Zeinab et Oum Kalthoum.

Chaque chapitre ou leçon est suivi de questions (une dizaine au maximum) qui favorisent la compréhension et la mémorisation des faits évoqués du chapitre et vérifient (ou non) les acquisitions du lecteur.

Aucune illustration n’accompagne ces pages. Cela pourrait être une des activités d’application à demander aux enfants.

Ces fascicules peuvent être utiles pour les petites écoles religieuses qui voient le jour un peu partout, pour enseigner aux enfants la vie du Prophète Mohammed(s), de l’Imam ‘Alî(p) et de sayyida Fatimah az-Zahrâ’(p).

Citations de L’histoire du Prophète(s)et des gens de sa maison(p)

1†« Dans les premiers temps de sa jeunesse, Mohammed(s), les jeunes de « Bani Hachem » ainsi que tous les chefs des autres tribus décidèrent de se réunir dans la maison d’Abdallah Ibn jadh’ân, un vieil homme de la tribu de Qoraysh, afin de créer une association appelée « Alliance des braves ». Lors de cette réunion, ils firent le pacte de protéger les opprimés de la Mecque ainsi que tous ceux qui se rendaient dans cette ville. »(p32)

†« Alors qu’il n’avait qu’un an (…) Ibrahim mourut. Ce jour-là, alors que le prophète était en train de pleurer, on lui demanda : « Tu nous défends de pleurer alors que toi-même tu pleures ! » Le prophète répondit : « Je ne pleure pas de tristesse mais de compassion et de tendresse, car celui qui n’a pas de compassion pour son prochain, Dieu n’en aura pas pour lui. » »(p36)  

†« L’Imam al-Hâdî(p) rapporte à ce propos : « Lorsque Mohammad(s) eut atteint ses 40 ans, et que Dieu vit en lui le meilleur des cœurs, le plus obéissant et le plus humbles des hommes, Il ouvrit devant lui les portes du ciel et ordonna aux anges de descendre et de recouvrir Mohammad(s) de Sa miséricorde. Puis l’ange Djibraîl descendit à son tour, il saisit le prophète par les épaules et le secoua, ensuite il lui ordonna ceci : « Mohammad ! Lis ! »»(p48)

†««Abou Dharr»  fut la cinquième personne à avoir cru en l’islam. Il rapporte lui-même l’histoire de sa conversion et dit ainsi : « Je possédai une idole devant laquelle je me prosternais jour et nuit. Un jour, je déposai à ses pieds un bol de lait que je venais de traire. A peine je fus éloigné, qu’un chien arriva, il se mit à boire le lait qui était dans le bol puis leva la pâte et urina sur la statue. Cet incident me fit comprendre qu’adorer les idoles étais un acte absurde. Je me dis qu’un simple morceau de pierre qui ne peut rien contre un chien qui lui urine dessus, ne peut être sacrée ni être adorer. A cette époque, j’avais entendu dire qu’à la Mecque, un homme avait été élu prophète.»(p55)

2†« Les infidèles de la Mecque saisissaient, tant qu’ils le pouvaient, les biens des musulmans Mouhadjirines qui furent obligés de partir à Médine, les mains vides. Les infidèles voulurent par ce siège économique, réduire les possibilités des musulmans de répandre l’Islam. » (…) « Le matin du vendredi 17 du mois de Ramadhan, l’armée qorayshite se mobilisa et descendit de derrière les collines et envahit la plaine de Badr. Les deux armées se positionnèrent. Mohammad(s) recommanda à ses hommes d’être patients et d’avoir la foi. Les musulmans étaient sortis de Médine avec la ferme intention de s’emparer de la caravane et voilà que le destin les prépara à combattre leur plus vieil ennemi. Dieu dit aux musulmans : [suit le verset 7 de la sourate al-Anfal]. »(p32)

†« Six jours plus tard, au mois de Chawwal de la cinquième année de l’hégire, l’armée ennemie, composée de dix mille hommes arriva avec la ferme intention de rentrer dans Médine. Ils furent surpris de voir l’entrée bloquée par un fossé. »(p40)

†« La conquête de la Mecque, qui permit d’éliminer le centre de l’idolâtrie dans le Hidjaz, fut le fruit du traité de paix de Hudeybiya. Les infidèles de la Mecque incitèrent l’une de ses tribus alliées à attaquer une tribu musulmane ; les Khouza’ah, violant ainsi le premier article du traité de paix. Les Khouza’ah opprimés vinrent à Médine pour voir le prophète..»(p53)

†« Après le traité de paix de Hudeybiyah, le noble prophète de l’islam entreprit une vaste campagne de propagation de l’islam. Il envoya des lettres aux rois, aux empereurs et aux chefs de tribus des différentes contrées, dans lesquelles il les invitait à embrasser sa religion. Puis, la dixième année de l’hégire, il écrivit à l’Evêque de Nadjran, l’unique région chrétienne de l’Arabie, située à la frontière du Yémen, et l’invita ainsi que les habitants de sa région, à embrasser l’islam.»(p61)

†« 9.Ali(p) convertit le peuple du Yémen à l’islam : la dixième année après la Hijrah, le noble prophète de l’islam envoya Khalid Ibn Walid et une troupe d’homme au Yémen afin d’inviter son peuple à l’islam.Khaled et ses hommes restèrent dans cette région pendant six mois, mais personne ne se convertit. (…) Ali arriva au Yémen et Khalid rentra à Médine. La nouvelle de l’arrivée d’Ali dans la région se répandit. Au moment de la prière de l’aube, la population se rassembla dans la mosquée en la présence d’Ali qui fit un discours éloquent. Lors de cette première journée, toute la tribu de Hamdan se convertit à l’islam. »(p86)

www.lumieres-spirituelles.net  No82 - Rabî 'I & II 1438 Décembre-Janvier  2017


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)