1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-01-27 | Readers 416 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Dieu est-Il Juste ?


Dieu est-Il Juste ?

Une femme alla voir le Prophète Daoud(p) et lui demanda : « Ô Prophète de Dieu, ton Seigneur est-Il injuste ou Juste ? »

Il(p) lui répondit : « Attention à toi, ô femme ! Il est Juste et Il n’est pas injuste. » Puis il(p) lui demanda qu’elle était son histoire. Elle raconta son histoire.

« Je suis une femme veuve et j’ai trois filles à élever. J’ai une filature (ghazlunn). Je l’ai serrée très fort dans un torchon rouge et je suis allée au marché avec l’intention de la vendre et nourrir mes filles avec cet argent.

Quand tout d’un coup un oiseau s’abattit sur moi, me prit mon torchon rouge avec la filature à l’intérieur et s’envola dans les airs. Et moi, je suis restée tout attristée, n’ayant rien à apporter à mes filles. »

Alors que la femme racontait son histoire au Prophète Daoud(p), des gens frappèrent à la porte du Prophète, voulant entrer chez lui. Dix commerçants tenant chacun dans leur main cent dinars. Ils dirent : « Ô Prophète de Dieu ! Donne-lui ce qu’elle mérite ! »

Le Prophète Daoud(p) leur demanda : « Pourquoi portez-vous cet argent ? »

Ils dirent : « Ô Prophète de Dieu, nous étions à bord de notre bateau quand le vent se leva. Nous étions sur le point de couler, quand arriva un oiseau qui nous jeta un torchon rouge dans lequel il y avait une filature. Nous bouchâmes avec [le torchon] le trou [dans la coque] du bateau.

Le vent se calma alors et [la coque] bouchée tint bon. Nous fîmes le vœu de donner chacun cent dinars en aumône et voici l’argent entre tes mains. Alors donne-le en aumône à qui tu veux. »

Daoud(p) se tourna vers la femme et lui dit : « Le Seigneur fait du commerce pour toi sur terre et en mer et tu Le considères injuste ! »

Puis il(p) lui donna mille dinars en lui disant : « Dépense-les pour tes enfants ! »

www.lumieres-spirituelles.net  No83 - Jumâdî 'I & II 1438 Février-Mars  2017 


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)