1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-04-03 | Readers 229 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Que faire (ou ne pas faire) quand on est en colère ?


La colère (al-ghadab) – Traitement (3) Au moment de son allumage (2)

Comment se comporter quand l’on sent les prémisses de la colère pointer en soi ? L’Islam évoque différentes activités pour détourner cette énergie supplémentaire et éviter qu’elle prenne le dessus. Elles ont été vues la dernière fois. Voyons maintenant les activités au niveau du savoir, des convictions, des activités intellectuelles.

Sur le plan psychologique ou intellectuel

a)Evoquer Dieu et Rechercher la protection de Dieu contre leshaytân

La  colère n’est-elle pas un des plus grandioses soldats d’Iblis et la clef de tout mal ? Aussi est-il nécessaire de chercher protection auprès de Dieu contre le shaytân.

S’occuper à évoquer Dieu (qu’Il soit Exalté !) est un des remèdes proposés pour calmer la colère et éloigner le shaytan de l’âme.  Certains savants disent même qu’il est obligatoire d’évoquer Dieu en état de colère.(1)

Il est évoqué dans la Torah : « Ô Ibn Adam, rappelle-toi de Moi quand tu es en colère, Je Me souviendrai de toi lors de Ma Colère. »(2)

b)Veiller à ne pas sortir de la Vérité, de la raison

Le Messager de Dieu(s) demanda à ses compagnons celui qui était le plus fort d’entre eux, puis il(s) leur dit :

« Celui dont la colère ne le fait pas sortir des propos de la vérité, s’il se met en colère. »(3)

Le savant al-Kashânî note à propos d’un autre hadîth du Messager de Dieu(s) rapporté par Abû Daoud : « Ô Messager de Dieu, j’écris à ta place tout ce que tu as dit sur la colère et la satisfaction ? » Il(s) répondit : « Ecris : « Par Celui Qui m’a envoyé par/avec la Vérité, il ne sort d’elle qu’une vérité. » et il indiquait sa langue. » Il n’est pas dit : « Je ne me mets pas en colère. » mais « La colère ne me fait pas sortir de la vérité. » C’est-à-dire je n’agis ni ne parle sous l’emprise de la colère..(4)

c)Faire preuve de mansuétude

Et les recommandations du Messager de Dieu(s) à l’Imam ‘Alî(p) :

« Ô ‘Alî ! Ne te mets pas en colère ! Si tu te mets en colère, alors assis-toi et réfléchis sur la Puissance du Seigneur sur les adorateurs, et Sa Mansuétude sur eux. Si on te dit : « Crains Dieu ! » Alors, laisse ta colère et reviens à ta mansuétude. »(5)

« Un jour, le Messager  de Dieu(s) demanda à ses compagnons : « Qui est le lutteur invincible de parmi vous ? » Ils répondirent : « Celui qui est très fort et qui ne se fait pas abattre. » Il(s) dit : « Non ! Le lutteur invincible en vérité est un homme dans le cœur duquel le shaytan a frappé, dont la colère s’est renforcée et le sang est apparu, et qui s’est alors rappelé Dieu et a abattu sa colère par sa mansuétude. » »(6)

Et le Prince des croyants(p) recommanda à ses compagnons : « La lutte contre la colère [se fait] par la mansuétude. » ou « Opposez-vous à la colère par la mansuétude. » ou « L’homme le plus fort est celui qui résiste à sa colère par sa mansuétude. »(7)

D’après le témoignage de son entourage, l’imam al-Khomeynî(qs) n’a jamais fait de problème avec qui que ce soit, aucun jour, alors qu’il subissait des humiliations de tous les côtés. Et quand la révolution eut lieu et devint victorieuse, il ne chercha à se venger de personne. {Celui qui patiente et pardonne, cela, en vérité, fait partie des choses déterminantes.}(43/42 La Consultation)

Qu’est-ce que la mansuétude ? (al-hilm)

« Retenir sa colère et se maîtriser soi-même. » (de l’Imam al-Hassan(p), Bihâr vol.78)

« Pas de mansuétude comme la patience et le silence. » (du Prince des croyants(p), Bihâr vol.77)

La mansuétude, c’est être patient et pardonner (avec la possibilité de rendre la pareille).

(1)L’Imam al-Khomeynî(qs), Arba‘ûna hadîthann H7 p176 – (2)de l’Imam as-Sâdeq(p), Usûl al-Kâfî, vol.2 Bâb 307 p293 H8 – (3)rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p), Mîzân al-Hikmah N°14733 – (4)al-Mahajjah al-Baydâ’, vol.5 p286 – (5)du Messager de Dieu(s), Tuhfah al-‘Uqûl, p18 – (6)du Messager de Dieu(s), Mîzân al-Hikmah N°14730 – Bihâr, vol.77 p150 (7)Mîzân al-Hikmah N°14727 ; N°14762 et N°14764

Ce qu’il ne faut pas faire quand la colère est là !

1)Conseiller pendant l’embrasement de la colère

Si la colère de la personne s’est embrasée et s’est emparée d’elle, les conseils adressés à cette personne ne servent à rien. Même !, ils produisent le contraire de l’effet désiré ! Essayer de raisonner une personne en colère c’est comme jeter de l’huile sur le feu. Il ne sert à rien de le faire. Cela ne peut qu’empirer la situation. C’est pourquoi l’Imam al-Khomeynî(qs) disait que le traitement de la colère dans cette situation est très difficile, voire impossible.

Sauf si on arrive à faire peur à la personne en colère par une personne plus forte qui l’impressionne. Et cela parce que celui qui se met en colère contre quelqu’un d’autre se voit plus fort que lui ou au moins au même niveau de force. Par contre, devant quelqu’un qu’il estime plus fort que lui, il ne fera pas apparaître sa colère. Le bouillonnement et l’embrasement s’effectueront à l’intérieur de l’individu et y resteront enfermés. Il s’ensuivra un sentiment de tristesse dans son cœur.(1)

Cependant, dans son livre Junûd al-‘aqel, l’imam(qs) revient sur son avis et demande à ce que l’on fasse attention à ne pas provoquer un renforcement du feu de la colère. Le fait de faire peur n’est pas sans danger pour celui qui s’est mis en colère.(2) Aussi, est-il préférable d’éviter ce type de traitement lors du  bouillonnement de la colère. (Que Dieu nous en préserve !)

2)Défouler sa colère

L’occident propose une solution pour atténuer la colère : celle de la défouler, de la laisser s’exprimer. C’est la vision de l’occident qui défend la thèse selon laquelle il faut faire évacuer cette énergie supplémentaire vers l’extérieur et ne pas la garder en soi.

Or, il est erroné de croire qu’en ayant laissé exprimer sa colère, elle va disparaître, que la personne va se calmer. Au contraire ! Non seulement elle ne se sera pas débarrassée de sa colère mais elle n’aura fait que la renforcer, l’augmenter, l’amplifier. Cette personne réagira de plus en plus vite et de plus en plus fort à chaque fois qu’elle sera excitée, irritée, que son âme sera dérangée. Elle sera de plus en plus sujette à des colères. Et au lieu d’être actrice de sa vie, elle sera de plus en plus à la merci des réactions de son entourage. Au lieu d’être maîtresse de sa vie pour arriver à l’objectif sublime qui lui a été assigné par Dieu, elle subira de plus en plus sa vie et n’arrivera à rien.

3)Refouler sa colère

Une troisième solution est proposée, celle de refouler sa colère. Mais si, pour des raisons extérieures (sociales, coutumes..), la colère ne se manifeste pas à l’extérieur et n’a donc pas d’effets immédiats apparents sur la personne ou sur l’entourage, cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas là, qu’elle ne représente pas un danger pour la personne qui la détient.

Au contraire, elle bout, lotie à l’intérieur. Le feu est présent comme un volcan qui dort et qui risque d’exploser ou d’imploser à tout moment, même si rien n’apparait à l’extérieur. La maladie est toujours là et peut apparaître à tout moment. De plus, elle peut se transformer en rancune et en haine contre l’objet de la colère, au point de rendre licite tout ce qui est interdit : la médisance, le dévoilement de secrets jusqu’au meurtre, la fausse accusation..

Or ce qui est demandé, ce n’est pas de dissimuler ou de réprimer la colère, mais de l’éradiquer une fois pour toutes, en allant aux sources. C’est ce que nous verrons la prochaine fois.

(1)L’Imam al-Khomeynî(qs), Arba‘ûna hadîthann H7 p177

(1)L’Imam al-Khomeynî(qs), Jnûd al-'aqel wa-l-jahel  p234

www.lumieres-spirituelles.net N°84 - Rajab - Sha‘bân 1438 - Avril - Mai 2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)