1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-05-25 | Readers 655 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

C/II-Le Qiyâm-1-A propos des règles de conduite du « qiyâm » (3)


II/Des règles de conduite morales concernant le « Qiyâm »

2- A propos des règles de conduite du « qiyâm » (3)

DES EXEMPLES DES INFAILLIBLES(p) (FIN)

*Il est rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) :

« La prière n’est complète que pour celui dont le tout est pur, toute la [prière] est   éloquente, non médisante ni déviée ; qui, ayant su, s’est maintenu [devant Dieu], qui s’étant abaissé [devant Lui] s’est affermi ; qui s’est maintenu entre le désespoir et l’envie, entre la patience et l’angoisse comme si la promesse [le Paradis] est faite pour lui et la menace [l’Enfer] tombée sur lui ; qui abaisse son honneur et se représente Le Sien ; qui déploie des efforts en Dieu ; qui se donne de tout cœur à Lui, non pas par contrainte et qui coupe les liens de la préoccupation par ce qui est en soi pour Lui un but, vers Lui une aide et de Lui une demande. Alors s’il arrive à cela, la prière est celle qui fut ordonnée et qui fut annoncée. Elle est cette prière qui interdit le turpide et le blâmable. »   de l’Imam as-Sâdeq(p)Falâhas-Sâ’il cité dans al-Bihâr, vol 47 p146 H33

*Et dans 'Udat ad-Dâ'î, il est rapporté que l’on pouvait entendre les implorations (gémissements) du Prophète Ibrahim(p) jusqu’à un mile, au point que Dieu (Tout-Puissant) le loua par Sa Parole : {Ibrahim était certes plein de mansuétude, très implorant et repentant}(75/11 Houd). Durant sa prière, on [pouvait] entendre un grondement comme le grondement d’une marmite. De même, on [pouvait] l’entendre de la poitrine de notre Maître, le Messager de Dieu(s).  Et Fâtimah az-Zahra’(p) perdait son souffle durant la prière, de crainte de Dieu. »      'Udat ad-Dâ'î cité par al-Bihâr, vol.81 p258        

Il existe ainsi de nombreux propos rapportés de ce genre. Mais ce qui a été évoqué suffit pour que les gens du rappel et de la réflexion puissent réfléchir sur ce qui se rapporte aux règles de conduite, que ce soit sur le plan formel ou au niveau du cœur et de la morale, ainsi que sur la façon de se tenir devant Dieu.

Et en premier lieu, réfléchir sur les états de ‘Alî fils de Hussein(p), sur ses entretiens intimes avec Dieu (qu’Il soit Exalté), sur ses invocations subtiles qui apprennent aux serviteurs de Dieu, les règles de conduite de l’adoration/soumission.

Je ne dis pas que leurs entretiens intimes étaient pour enseigner aux serviteurs. Ce serait un propos erroné, vide de sens, provenant de l’ignorance de la station de la Seigneurie et des connaissances d’Ahle al-Beit(p). En effet leur peur et leur crainte étaient bien supérieures à celles de l’ensemble des gens. La Grandeur et la Majesté de Dieu se manifestaient dans leur cœur bien plus que chez tous les autres.

Mais je dis que les serviteurs de Dieu doivent apprendre d’eux(p) la façon de se soumettre à Dieu et de se comporter avec Lui (qu’Il soit Exalté). Car, quand ils(p) récitaient leurs invocations et leurs entretiens intimes, leur lecture n’était pas qu’un remuement de lèvres mais ils(p) réfléchissaient sur comment se comporter avec Dieu, sur comment faire apparaître l’abaissement, l’impuissance, le besoin de l’Essence sacrée.

‘Alî fils de Hussein(p) est un des plus grandioses Bienfaits que l’Essence sacrée de Dieu a offerts à Ses serviteurs, qu’Elle a fait descendre du Monde de la Proximité et de la Sainteté en vue de faire comprendre à Ses serviteurs les voies de la soumission à Lui. {Vous serez sûrement interrogés, ce jour-là, sur les Bienfaits.}(8/102 La course aux richesses) Quand nous serons interrogés sur le pourquoi nous ne prenions pas en considération ce bienfait et que nous ne profitions pas de cet homme grandiose, nous ne saurons quoi répondre, si ce n’est baisser la tête et brûler du feu des regrets et des remords. Mais alors, les regrets ne serviront plus.

d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyah li-s-Salât de l’Imam al-Khomeynî(qs) – Maqâlat 3 – Partie II Chap.2)

www.lumieres-spirituelles.net N°85 - Ramadan - Shawwâl 1438 - Juin - Juillet 2017

Explications à propos du secret global du « qiyâm » (2-3)N°85

A propos du Hadith de l’Imam as-Sâdeq(p).

L’objectif de la prière est d’adorer Dieu (qu’Il soit Glorifié), c’est-à-dire que disparaisse tout ce qui n’est pas Dieu, de par la volonté du prieur.

Pour y arriver, le prieur doit se dresser devant Dieu, partagé entre les sentiments de désespoir et d’envie, de patience et d’angoisse. C’est-à-dire il s’imagine que la Promesse divine de la bonne Nouvelle (le Paradis) est pour lui, qu’elle va se réaliser pour lui. Alors il aspire à elle. En même temps, il doit être convaincu que l’enfer lui est réservé. Il est alors effrayé, ne sachant quoi faire pour l’éviter, ou plutôt étant prêt à tout pour l’éviter.

Sachant devant Qui il se dresse, Sa Grandeur, Son Importance, son propre honneur disparaît devant Le Sien. Il se tourne vers Dieu, se minimisant jusqu’à s’annihiler, déployant tous ses efforts vers Lui, aspirant à Lui.

Il se détourne de toutes les préoccupations de ce monde en se consacrant à ce qui est en soi un but pour Lui, une aide ou assistance vers Lui ou en s’adressant à Lui pour demander une aide, une assistance que Lui seul peut donner.

S’il arrive à réaliser cela, il accomplit alors la prière demandée telle qu’elle lui a été décrite : interdisant la turpitude et le blâmable. C’est-à-dire une prière qui a des effets bénéfiques sur lui ! Que Dieu Tout-Puissant nous pourvoit d’une telle prière !

Position de l’imam al-Khomeynî(qs)

Après avoir cité ces propos rapportés sur le comportement des Imams(p) lors de la prière, et nous avoir invités à prendre exemple sur eux(p), l’imam al-Khomeynî(qs) aborde la question des implorations pendant et après la prière.

Il arrivait au Messager de Dieu(s), à sayyida Fâtimah(p), aux Imams Infaillibles(p) de perdre connaissance pendant la prière, tant ils(p) étaient imprégnés de crainte devant la Grandeur de Dieu (qu’Il soit Glorifié) !

Et l’imam al-Khomeynî(qs) fait une remarque très importante : ces Proches-Elus de Dieu n’agissaient pas ainsi pour nous apprendre comment nous comporter avec Dieu Tout-Puissant, mais ces états étaient réels, résultat de leur peur réelle et de leur crainte réelle qui étaient bien supérieures à celles de l’ensemble d’entre nous, les ignorants de la Grandeur Divine.

L’Imam as-Sajjâd(p) nous a laissé des invocations grandioses que l’imam al-Khomeynî(qs) nous encourage à lire. De même,  il(qs) note qu’elles ne sont pas des invocations écrites par l’Imam(p) pour nous apprendre comment parler à Dieu, mais parce qu’elles émanaient d’êtres qui connaissaient la Valeur de Dieu en Vérité et leur propre valeur qui ne représente rien face à la Grandeur et la Majesté divines. Paroles authentiques formulées dans l’intimité avec Dieu, reflets de leur conscience de leur pauvreté et de leur indigence face à Dieu. Alors, c’étaient la Grandeur et la Majesté divines qui se manifestaient dans leur cœur !

Donc, il ne s’agit pas seulement de remuer nos lèvres en lisant ces invocations, mais s’imprégner de leur grandeur, comprendre les mots choisis, éduquer notre âme, notre raison, notre cœur et notre esprit par les Vérités révélées dans ces invocations, en réfléchissant sur comment faire apparaître l’abaissement, l’impuissance, le besoin de l’Essence Sacrée, en découvrant les voies de la soumission à Dieu et en les mettant en pratique.

www.lumieres-spirituelles.net N°85 - Ramadan - Shawwâl 1438 - Juin - Juillet 2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)