1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-05-25 | Readers 199 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La Mosquée al-Aqsa (2)


La Mosquée al-Aqsa (2)

Le Haram ash-Shérif d'al-Quds est un ensemble d’édifices religieux (144 000 m2) regroupant la Mosquée al-Aqsâ (ou Qibli au dôme gris), le Dôme du Rocher, l’esplanade, les souterrains Al Aqsa Qadim, Masjid Buraq et Masjid Marwani situé à Jérusalem en Palestine occupée. Les mots "Masjed al-Aqsâ" signifie en arabe "lieu de prosternation (de façon générale) le plus éloigné".

Nous avons vu le début de l'histoire de ces lieux lors de la première partie jusqu'à l'occupation de Jérusalem par les croisés en l'an 1099 et la transformation de ces lieux par les rois de Jérusalem.

En 1187, Salah al-Din al-Ayyoubilibéra la ville Jérusalem des Croisés et reprit le contrôle des lieux saints pour les musulmans. Les aménagements des Croisés à l'intérieur de la mosquée furent démolis et le mihrab fut mis à découvert ainsi que les calligraphies islamiques. Salah al-Din amena un minbar(1) construit spécialement à Damas en vue de la libération de Jérusalem.

Une dernière reconstruction eut lieu en 1217-1218 qui donna à l'édifice son aspect actuel : une nef centrale, surmontée d'un dôme et bordée de part et d'autre de trois travées. Ne reste d'ancien que le mur de la qibla, toujours préservé durant les siècles.

Sousl'empire Ottoman au début du XVIe siècle, la mosquée connut des embellissements : une fontaine fut installée près de l’entrée principale de la mosquée al-Aqsa, pour les ablutions des fidèles et la ville elle-même fut entourée de murs encore présents aujourd’hui. Pendant le règne du fils de Selim I, Suleyman al-Kanuni, le Dôme du Rocher fut entièrement rénové. L’extérieur du bâtiment fut recouvert de marbre et de carreaux colorés, et la coupole de feuilles d'or. Les murs intérieurs et extérieurs furent décorés de calligraphies. Les versets de la sourate  Ya-Sin (36) du Coran, ornant le haut des murs, peuvent encore être vus aujourd’hui.

En 1948, les sionistesoccupèrent une grande partie de la Palestine. Toutefois, ce fut la Jordanie qui prit le contrôle de la moitié orientale de Jérusalem comprenant en autres la mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher.

En juin 1967, les troupes sionistes occupèrent Jérusalem et le reste de la Cisjordanie, mais la gestion de l'ensemble de l'esplanade des mosquées resta confiée à un waqf(2), sous contrôle jordanien.

Le 21 août 1969, la mosquée al-Aqsa fut endommagée par un incendie déclenché par un « extrémiste chrétien » australien prétextant que la destruction de la mosquée ouvrirait la voie à la seconde venue de Jésus, ou à la construction du 3e Temple. Une grande partie des anciennes calligraphies furent détruites, ainsi que le minbar de Salah al-Din et le plafond en bois du côté Sud Est. Le minbar sera reconstitué et installé de nouveau dans la mosquée en 2006.

Seulement, à partir du mois de juin 1967, de nombreux tunnels furent creusés par les sionistes autour de l’esplanade sacrée et sous la mosquée d’Al-Aqsâ, sous le prétexte de rechercher le Temple de Salomon (du reste introuvable), ébranlant les piliers de la mosquée, et provoquant des effondrements latéraux. La porte des Maghrébins fut ouverte pour permettre l’entrée des soldats et des colons sionistes sur l’esplanade sacrée.

Entre 1969 et 1983, le dôme de la mosquée al-Aqsa fut recouvert d'aluminium par anodisation, ce qui lui donnait un aspect argenté. En 1983, il retrouva son revêtement d'origine en plomb, de couleur gris foncé.

La mosquée actuelle, (55m sur 80m) possède neuf entrées, une dans le mur ouest, accaparée par les sionistes, une à  l’est et sept situées dans le mur nord, qui correspondent aux sept nefs orientées Nord-Sud :

-une centrale, plus large et plus haute, donnant accès à la place du Haram ash-shérif par une importante ouverture sous un arc brisé ;

-entourée de trois colonnades de part et d’autre, composée de sept piliers de pierre à l’ouest et de marbre à l’est, soutenant des voutes entrecroisées.

A l’extrémité sud de la nef centrale s’élève une coupole hémisphérique en bois soutenue par des trompes. Et au-dessus se dresse le superbe mihrab reconstitué de Salah al-Din. Au-dessus de la partie nord de l’allée centrale repose un dôme en bois recouvert de plomb qui culmine à environ 17 mètres de hauteur.(3)

Selon un propos rapporté de l'Imam as-Sâdeq(p), le tenant du Prince des croyants(p), la prière dans la mosquée équivaut à un Hajj accepté et une 'Umrah recommandée acceptée. 70 Prophètes (dont le Messager de Dieu(s)) y ont prié ainsi que 70 Légataires, dont le Prince des croyants(p). Les invocations y sont exaucées.(4)

(1)Minbar : est une chaire à degrés, placée à droite du mihrâb, du haut de laquelle l'imam prononce le prône lors de la prière solennelle du vendredi

(2)Waqf : fondation religieuse islamique

(3)Source principale : Lost islamic history de Firas al-Khateeb – USA Illinois

(4)Kâfî, vol.3 p492 & vol.6 p661

www.lumieres-spirituelles.net N°85 - Ramadan - Shawwâl 1438 - Juin - Juillet 2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)