1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-07-20 | Readers 256 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le pèlerin qui n’était pas allé au pèlerinage


Le pèlerin qui n’était pas allé au pèlerinage

« Abdallah fils de Moubârak allait au Hajj une année et l’année suivante, il faisait la guerre. Et il resta ainsi cinquante ans.

Une année, il voulait partir au Hajj. Il prit cinq cents dinars et se rendit au marché des chameaux de Koufa pour en acheter un pour aller au Hajj.

Il vit alors une femme alawite sur le bord d’une décharge, en train de déplumer une cane morte. Il s’approcha d’elle et lui dit : « Que fais-tu ?  Pourquoi fais-tu cela ? »

Elle répondit : « Ô Abdallah ! Ne m’interroge pas sur quelque chose qui ne te regarde pas. »

Il se dit en lui-même : « Quelque chose m’attira dans ses propos aussi j’insistai auprès d’elle. » Et il lui répéta sa question.

Elle lui répondit : « Ô Abdallah ! Tu me forces à découvrir mon secret. Je suis une femme alawite et j’ai quatre filles orphelines. Leur père est mort il y a peu de temps. Et aujourd’hui, cela fait le quatrième jour que nous n’avons rien mangé. Alors ce cadavre (mîtat) m’est permis. J’ai pris cette cane, je l’ai mise en état, l’ai nettoyée pour la porter à mes filles pour qu’elles en mangent. »

Il se dit en lui-même : « Malheur à toi, ô fils de Moubârak ! Où es-tu à propos de cela ? »

Il lui dit alors : « Ouvre ta poitrine [ton manteau] ! »

Elle l’ouvrit et il versa, du côté de son voile, les dinars qu’il avait sur lui pour acheter le chameau. Elle avait la tête et les yeux baissés. Il s’en alla sans la regarder.

Il retourna à sa chambre et Dieu retira de son cœur tout désir d’aller au Hajj cette année.

Ensuite, il rassembla ses affaires et rentra dans son pays. Il resta chez lui jusqu’à ce que les gens accomplissent le pèlerinage et reviennent.

Alors, il sortit pour accueillir ses voisins et ses compagnons. Et chaque fois qu’il disait à l’un d’entre eux : « Que Dieu accepte ton pèlerinage et gratifie ton Sa‘î », il lui répondait : « A toi aussi, que Dieu accepte ton Hajj et remercie ton Sa‘î ! Nous nous sommes rencontrés à tel et à tel endroit. »

La plupart des gens lui dirent cela. il devint perplexe, ne sachant pas quoi en penser.

La nuit, il vit, en rêve, le Messager de Dieu(s) qui lui dit : « Ô Abdallah ! Ne sois pas surpris. Tu as porté secours à une opprimée de ma descendance. Alors j’ai demandé à Dieu qu’Il crée un ange selon ta forme et qu’il fasse le pèlerinage à ta place chaque année jusqu’au Jour du Jugement. Alors, si tu veux faire le Hajj[tu le fais]et si tu ne veux pas, tu ne le fais pas. »

Rapporté d’Ibn al-Jawzî qui était alors hanbalite, in Bihâr al-Anwâr, vol.42 pp11-12

www.lumieres-spirituelles.net N°86 - Dhû al-Qa‘adeh- Dhû al-Hujjah 1438 - Août-Septembre 2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)