1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-07-20 | Readers 279 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le nez : l’ozène*


Le nez :l’ozène*

(al-khushâm - الخُشام)

Beaucoup éternuer préserve de la formation d’obstructions à l’intérieur du nez

humer de la marjolaine(1)

mettre du henné

injecter de l’eau sur laquelle a été lue la sourate al-Balad (90)

Le « khushâm » (ou « khusham »), une maladie liée au nez, prend plusieurs sens d’un point de vue linguistique ; les causes divergent mais le résultat est le même : la perte ou le changement de l’odorat, soit par manque de mucus (ou ulcération de la muqueuse nasale), soit par excroissance de chair ou de cartilage ou autre qui obstrue les canaux du nez.

« Beaucoup éternuer assure contre 5 choses : [notamment]contre l’obstruction des canaux nasaux. (de l’Imam as-Sâdeq(p), Mustadrak al-Wasâ’il, vol.8 p385 ; Bihâr, vol.73 p52)

« Vous  devez prendre de la marjolaine (« marzanjûsh »). Respirez-la parce que elle est bonne pour le « khushâm » et le « khushâm » est un mal. » (du Messager de Dieu(s), Makârem al-akhlâq, p45 ; Bihâr, vol.73 p147 &Bihâr, vol.73 Bâb 25 p147 & Bihâr vol.59 p299))

« Mettre du henné (…) ramollit les canaux nasaux. (du Messager de Dieu(s), al-Kâfî, vol.6 p482)

« Que celui qui a mal dans les canaux nasaux, injecte de l’eau [sur laquelle a été lue ou dans laquelle a été trempée]la sourate al-Balad (90). » (de l’Imam as-Sâdeq(p), Mustadrak al-Wasâ’il, vol.4 p314)

*Le mot « khushâm » est traduit en français par le mot « ozène » dont la définition donnée – atrophie de la muqueuse nasale accompagnée de croûtes et de sécrétions fétides (odeur de punaises d’où le nom populaire de « punaisie ») – ne correspond pas tout à fait à la définition donnée au mot en arabe « khushâm ».

(1)cf. L.S. No71

www.lumieres-spirituelles.net N°86 - Dhû al-Qa‘adeh- Dhû al-Hujjah 1438 - Août-Septembre 2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)