1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-09-18 | Readers 140 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Qui d’entre vous est avec al-Hussein ?


Qui d’entre vous est avec al-Hussein ?

    En l’an 1991, les forces de la Garde Républicaine irakienne de Saddam Hussein entrèrent dans la ville sainte de Karbalâ’ pour réprimer le peuple qui s’y était soulevé. Ils avaient bombardé la coupole du sanctuaire de l’Imam al-Hussein(p), tiré sur les gens même dans le sanctuaire, massacré les gens dans toutes les rues adjacentes. Les cadavres jonchaient le sol. Les machines de la mort de Saddam Hussein écrasaient tout ce qui bougeait sur leur passage et les forces spéciales de Saddam Hussein emmenaient des milliers de jeunes hommes à l’abattoir.l’an 1991, les forces de la Garde Républicaine irakienne de Saddam Hussein entrèrent dans la ville sainte de Karbalâ’ pour réprimer le peuple qui s’y était soulevé. Ils avaient bombardé la coupole du sanctuaire de l’Imam al-Hussein(p), tiré sur les gens même dans le sanctuaire, massacré les gens dans toutes les rues adjacentes. Les cadavres jonchaient le sol. Les machines de la mort de Saddam Hussein écrasaient tout ce qui bougeait sur leur passage et les forces spéciales de Saddam Hussein emmenaient des milliers de jeunes hommes à l’abattoir.

  Nous étions ainsi entassés dans trois voitures, sans savoir où nous allions, dans la direction du désert. En chemin, nous rencontrâmes d’autres forces spéciales qui nous firent prendre une route secondaire. Au bout d’un temps, ils s’arrêtèrent et nous firent descendre à coups de pied et de crosse de (leur) fusil. Elles déversaient en même temps une pluie de jurons grossiers sur nous. Nous nous trouvâmes face au criminel Hussein Kâmel. Nous fixions le sol pour ne pas voir la laideur de son visage. Mais l’obscénité de ses propos nous forçait à lever les yeux sur lui. Nous nous disions qu’il allait tirer sur nous d’un instant à un autre. Nous nous apprêtions à tomber en martyr à tout instant.

Soudain, il nous demanda : « Qui d’entre vous est avec Saddam Hussein et qui d’entre vous est avec al-Hussein ? » Nous n’avions pas eu le temps de réfléchir sur ce qu’il fallait faire qu’un jeune homme d’environ 16 ans, se leva et dit d’une haute voix déterminée : « Moi ! Je suis avec al-Hussein(p) ! »

Le criminel Hussein Kamâl dit : « Va et tiens-toi debout là-bas. » Un silence s’abattit. Le criminel nous observait, mettant nos nerfs à l’épreuve. Puis, il leva la main. Un de ses « chiens » (hommes) lui présenta un fusil, qu’il arma, fixa sur le jeune-homme et tira. Il vida tout le chargeur sur lui. Le jeune homme tomba par terre, baignant dans son sang.

Le criminel revint à nous et répéta sa question : « Qui d’entre vous est avec Saddam Hussein et qui d’entre vous est avec al-Hussein ? » Un autre jeune homme, du même âge environ, se leva et dit : « Moi ! Je suis avec al-Hussein ! » Le criminel lui dit : « Va et arrête-toi là-bas à côté de cette charogne (désignant le corps du martyr qu’il venait d’abattre). » Le jeune homme s’en alla d’un pas assuré. Mais avant qu’il n’atteigne l’endroit indiqué, le criminel tira sur lui. Il tomba, baignant dans son sang.

Il revint à nous, effrayant, mais il ne nous reposa pas la question. Sans doute craignait-il de nous voir tous préférer l’Imam al-Hussein(p) à Saddam Hussein. Il se mit à nous insulter et à injurier notre honneur, notre famille.. A la fin, il dit : « Vite ! Partez ! Dégagez ! » Nous ne croyions pas nos oreilles ! Mais les coups de pied pour nous faire partir nous ramenèrent à la réalité. Nous nous levâmes aussi vite que nous le pouvions et nous nous mîmes à courir sans savoir où nous allions. Passant près des deux jeunes hommes, nous fixâmes leurs visages pour en garder le souvenir et savoir qui ils étaient. »

L’homme qui racontait cet évènement ajouta d’un ton railleur : « Ainsi, nous retournâmes, nous ‘le groupe de Saddam Hussein’, chez nous ! »

« Cette même nuit, je vis dans le monde de la vision l’Imam al-Hussein(p) et derrière lui les martyrs en toute majesté sur leurs chevaux blancs. L’Imam(p) s’arrêta au niveau du second martyr. Il descendit de son cheval, embrassa le martyr et le posa sur son cheval en disant : «  Cet homme sera enterré dans ma cage. » Puis, il s’approcha du premier martyr, l’embrassa et le mit sur le cheval de l’un des martyrs et dit : "Celui-là sera enterré avec les martyrs dans leur cage. » Alors l’un des martyrs demanda : « Pourquoi, ô mon maître ? Les deux ne sont-ils pas tombés en martyr sur la voie de Dieu ! » L’Imam répondit : « Oui ! Les deux tombèrent en martyr sur la voie de Dieu, mais le second  vit la mort de ses yeux et il a dit : « Je suis avec al-Hussein ! ». »

Histoire racontée par l’un des Irakiens présents alors, depuis devenu vieux

www.lumieres-spirituelles.net N°87 - Moharram-Safar 1439 - Octobre-Novembre 2017


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)