1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-11-15 | Readers 92 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Tu as gagné le pari !


Tu as gagné le pari !

 « On n’entendait que le bruit de la machine d’observation des battements du cœur du malade..

Quand il entra dans la chambre, il vit Jawâd étendu sur le lit, les yeux révulsés. Une perfusion le reliait à la vie, nourrissant son corps pour garder l’esprit présent. C’était son seul lien avec le monde ici-bas. Quand il le vit, son cœur flancha et les larmes inondèrent ses joues.

Il s’assit à côté de lui : son ami, son frère était dans un coma qui l’avait pris loin de ce monde. Il le regardait avec attention à la recherche de son sourire angélique, de ses éclats de rire qui réveillaient le cœur, de sa voix, de ses jolies paroles et de ses subtiles plaisanteries. Il se rappelait comment ils avaient parié ensemble sur celui qui tomberait en martyr le premier.

Ibrahim sombra dans ses souvenirs au point de faillir perdre son esprit, tant ce monde l’oppressait. « Tu as gagné le pari, ô Jawâd !», lui dit-il. Jawâd ne lui répondit pas. Il prit sa main et la pressa dans la sienne.

Il lui racontait des choses que personne autre qu’eux deux savait dans l’espoir de le ramener à la vie. Et il continuait de lui serrer la main quand d’un coup, le bruit de la machine s’arrêta. Ibrahim bondit de sa place et cria : « Jawâd ! Jawâd ! »

Le médecin entra précipitamment avec un groupe d’infirmières. Ibrahim était derrière la porte vitrée et les regardait. Il savait que ce qui le séparait de Jawâd était plus que cette porte vitrée.

Ibrahim venait de perdre son compagnon. Et c’est son cœur qu’il jeta avec les fleurs au-dessus de la terre. Son esprit se brouilla mêlé de larmes brûlantes. « Tu as gagné le pari, ô Jawâd !»

Les évènements se précipitèrent par la suite. Moins de trois mois après, il retourna à l’hôpital. Mais cette fois-ci, c’était lui qui était blessé. « Si seulement je pouvais quitter mon lit et jeter un coup d’œil sur le lit où Jawâd l’avait quitté. Cela pourrait peut-être diminuer la douleur de la séparation et le désir de la Rencontre. » se disait-il.

Ses compagnons tournaient autour de lui, plaisantant sur son sort, lui disant qu’il allait se reposer ici [dans cet hôpital]. Ibrahim souriait aussi. Ils avaient l’habitude de toujours plaisanter ensemble même s’ils souffraient des pires douleurs. Mais Ibrahim était déjà dans un autre monde.

Il n’attendit pas que sa blessure fut guérie.. En fait sa blessure dans le cœur et son désir ardent de la Rencontre n’avaient qu’un seul remède..

C’était un dimanche. Le téléphone de son ami retentit, annonçant l’arrivée d’un message : « Ton invocation ! Ibrahim ». Il l’appela tout de suite et Ibrahim lui dit : « Je t’ai vu en rêve. Tu étais avec un tel quand arriva Jawâd qui me chuchota quelque chose et me sourit. »

Personne ne sut ce que Jawâd chuchota à Ibrahim. Car le jour suivant, Ibrahim le rejoignit, martyr lui-aussi pour la défense du sanctuaire sacré de Shâm.. »

Témoignage rapporté de « Shabakat ‘Ashâq al-Hussein(p) »

www.lumieres-spirituelles.net N°88 - Rabî ' I et II 1439 - Décembre-Janvier 2018


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)