1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-11-15 | Readers 101 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sur les traces du Messager de Dieu(s) à la Mecque (2)


Sur les traces du Messager de Dieu(s)

àla Mecque (2)

Retrouver les traces du passage du Prophète Mohammed(s) à La Mecque devient de plus en plus difficile avec la politique de destructions systématiques du patrimoine islamique menée par les gens au pouvoir en Arabie Saoudite, Al-é Sa‘oud.

La pierre noire et le Prophète(s)

Tout comme la pierre noire constituait le pilier central de la Mecque dans le passé, elle l’est toujours aujourd’hui. Symbole matérialisant la Présence divine, bien que Présent en tout lieu, en tout temps, sans lieu ni temps ni comment ni perception par les sens, il indique la prédilection de certains lieux auprès de Dieu. C’est pourquoi Al-é Sa‘oud n’ont pu se permettre de s’en séparer ou de la détruire. Son maintien leur donne une légitimité reconnue par plus d’un milliard de Musulmans dans le monde. Ils l’ont noyée dans des buildings qui se dressent vers le ciel. Cependant, le noble Coran précise : {Mettrez-vous au même niveau le fait de donner à boire aux pèlerins et de s’occuper de la mosquée sacrée et celui qui croit en Dieu et en l’Au-delà, qui combat dans la voie de Dieu ? Ils ne sont pas égaux auprès de Dieu et Dieu ne guide pas les gens injustes.}(19/9 Le Repentir)

Djebel Nûr

Les pèlerins qui effectuent leur pèlerinage à La Mecque, aiment se rendre à Djebel Nûr et s’y recueillir comme le faisait le noble Prophète(s).

Mais là aussi, les autorités saoudiennes tentent de dissuader les pèlerins de s’y rendre, laissant en abandon cet endroit, introduisant des singes pour effrayer ceux qui se sont hasardés à escalader cette montagne. Et de là-haut, ce n’est plus la Ka‘bah que vous pouvez percevoir mais la « big ben » saoudienne.

Si la Ka‘bah avec la pierre noire et la montagne Djebel Nûr sont encore présents, qu’en est-il des autres traces, vestiges de la présence historique illustre du Prophète(s) de l’humanité ?

—En ce qui concerne « Beit al-Arqam », toute trace en a été effacée par Al-é Sa‘oud.

—Sous le prétexte d’accueillir davantage de pèlerins – en fait, pour mettre en place un complexe touristique de luxe avec ses hôtels (5 étoiles et plus), ses nombreux buildings et ses centres commerciaux de luxe – Al-e Saoud sont en train d’aplanir les collines avoisinant la Ka‘bah et même les montagnes entourant la vallée. Ainsi, la colline de Safa a été nivelée et recouverte d’un marbre blanc. Seuls quelques semblants de rochers indiquent que c’était une colline dominant la vallée où se trouvait la Ka‘bah.

—De même, ils sont en train de détruire les piliers fondamentaux de la Mosquée sacrée, certains remontant à des centaines d’années, sur lesquels étaient gravés les noms des compagnons du Prophète Mohammed(s). Notamment, ce pilier qui relatait le voyage nocturne du Messager de Dieu(s) de la Mosquée sacrée à la Mosquée al-Aqsâ (littéralement « le lieu de la prosternation le plus éloigné » et qui indiquait le lieu du point de départ du voyage nocturne du Prophète(s). Il a été totalement détruit.

—Par contre, la mosquée qui fut construite au lieu de l’allégeance qui précéda l’émigration du Messager de Dieu(s) à Médine, à Mina à 300m de la stèle d’al-‘Aqaba, en l’an 144H, est toujours là, perdue parmi les nouveaux aménagements de béton d’al-Mina. Les murs extérieurs ont été restaurés, mais l’intérieur est laissé à l’abandon.

—Quant au « cimetière d’al-Ma‘allâ », au pied de la montagne d’al-Hujûn, où ont été enterrés ‘Abd al-Muttaleb (le grand-père du Messager de Dieu(s), Abû Tâleb(p) (son oncle), sayyidah Khadîja(p), la femme du Prophète(s) et la mère de Fâtimah az-Zahrâ’(p), il a été rasé. Leurs tombes ont été détruites et la mosquée al-ijâbat qui était située à l’extérieur de La Mecque, a disparu après qu’Al-e Sa‘oud eurent pris le contrôle des terres sacrées du Hedjaz.

www.lumieres-spirituelles.net N°88 - Rabî ' I et II 1439 - Décembre-Janvier 2018

Le Messager de Dieu(s) à La Mecque ?(2)

†Ce qui faisait la spécificité de La Mecque et lui attribuait un statut particulier était la présence de la Pierre noire abritée dans un édifice cubique. Un jour, au temps du Prophète Mohammed(s), avant le début de la Révélation, la Ka‘bah prit feu, puis fut inondée par des torrents rapides. Elle dut être reconstruite. Apparut alors le problème de celui qui aurait l’honneur de placer la pierre à sa place. Chaque clan ou tribu de Quraish voulait le faire. Pour trancher la question, le plus âgé d’entre eux suggéra que la première personne qui entrerait dans l’enceinte de la Ka'ba, se chargerait de le faire. C’est alors que le Prophète Mohammed(s) entra. Apprécié pour son honnêteté et sa sagesse, il fut accepté par tous. Mais au lieu de placer la pierre tout seul, celui qui allait devenir le Prophète Mohammed(s) demanda qu’on lui apportât un vêtement. Il l’étendit par terre, plaça la pierre en son centre et demanda aux représentants de chaque clan ou tribu de Quraish de prendre un coin du vêtement et de placer, tous ensemble, la pierre noire à l’emplacement que l’on peut voir encore de nos jours.

†Le prophète se rendait tous les jours en haut de cette montagne appelée « Lumière » (Djebel Nûr) (bien qu’elle soit aride, d’une couleur noire), pour adorer Dieu, uniquement Lui. Quand il y restait plus longtemps que prévu, sa femme Khadija escaladait cette montagne pour lui apporter à manger. De là-haut, il(s) pouvait voir la Ka‘bah, considérée comme la Maison de Dieu, installée dans une vallée encastrée dans des montagnes noires désertiques.

C’est en cet endroit sublime qu’eut lieu la première révélation au Prophète de Dieu(s) par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel(p). Sayyida Khadîja crut tout de suite en lui(s) et en la Révélation divine, et se soumit à Dieu, ainsi que l’Imam ‘Alî(p), le cousin du Prophète qui allait devenir son gendre par la suite.

†La première période de diffusion de l’Islam (de trois ans) resta secrète par crainte des réactions (hostiles) de la part des notables de la ville, même si certains appartenaient à la famille du Prophète(s).

Les premiers convertis se réunissaient dans la maison d’Arqam al-Makhzumi, qui était une sorte d’école et un lieu de rencontre. Ils s’asseyaient ensemble, apprenaient par cœur les premiers versets révélés, accomplissaient les prières derrière le Prophète(s), écoutaient ses enseignements et s'efforçaient de les appliquer.

†Après ces trois premières années, Dieu ordonna à son Prophète(s) d’appeler sa famille à l’Islam. {Avertis les proches de ta famille et abaisse ton aile pour ceux des croyants qui te suivent.}(214-215/26ash-Shu‘arâ) Il(s) réunit les proches de sa famille chez lui. C’est alors que l’Imam ‘Alî(p) fut pour la première fois présenté comme le frère, l’aide, le Légataire du Prophète(s).

†Puis, le Prophète(s) monta sur la colline de Safa et appela tous les Qurayshites à l’Islam. †C’est pendant cette période qu’eurent lieu le voyage nocturne du Prophète(s) de La Mecque à al-Quds (dans l’actuelle Palestine occupée), et l’ascension aux cieux. {Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son Serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée al-Aqsâ..}(1/17 Le Voyage Nocturne)

†Pendant dix ans, depuis le début de l’annonce publique de l’Islam, le Messager de Dieu(s) s’efforça de divulguer le Message de l’Islam. Devant l’animosité et les exactions des Qurayshites, hostiles à l’expansion de l’Islam y voyant une rivalité à leur pouvoir, le Prophète(s) autorisa certains de ses partisans à émigrer, comme en Abyssinie. Puis, il(s) commença à envisager sa propre émigration, sa vie étant de plus en plus menacée. Il(s) commença à envoyer des messagers dans les villes avoisinantes, comme Mus‘ab à Yathrîb (l’actuelle Médine). Lors de la saison du Hajj (treize ans après le début de la Révélation), il(s) rencontra une délégation venue de Yathrîb près de la montagne d’al-‘Aqaba, à al-Minâ. C’est alors qu’eut lieu l’allégeance appelée d’al-‘Aqaba. Elle allait préparer l'émigration du Messager de Dieu(s) à Médine.

www.lumieres-spirituelles.net N°88 - Rabî ' I et II 1439 - Décembre-Janvier 2018


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)