1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2018-02-28 | Readers 346 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le but de l’être de deux cent cinquante ans


Le but de l’être de deux cent cinquante ans

Imam al-Khâmine’î(qDp)

Trad. & Ed. Centre Mondial d’Ahloul-bayt

*Traduction du fameux livre « Insan 250 sâleh » (« Un être humain de 250 ans ») qui rassemble les importants textes et conférences de l’imam al-Khâmine’î(qDp) sur les Imams infaillibles, privilégiant les aspects politiques et combatifs.

*Le titre peut surprendre. Il résume l’idée centrale de ces conférences de l’imam al-Khâmine’î(qDp) selon laquelle les Imams, du Prince des croyants(p) à l’avant-dernier (l’Imam Hassan al-‘Askarî(p)) formaient une seule personne, « une lumière unique », suivant un même objectif, avec cependant des tactiques différentes, malgré les différences apparentes.

*Cet objectif commun mis en avant était celui d’instaurer un gouvernement divin dans la société islamique, dans un avenir proche ou lointain. Et cela, en faisant abstraction des dimensions morales et spirituelles qui contribuent de façon certaine au perfectionnement de l’être humain, à son élévation et à son rapprochement de Dieu Tout-Puissant.

*Quand les Imams(p) virent que l’Islam était devenu étranger à la société après la mort du Messager de Dieu(s) et que la société islamique ne s’était pas formée, ils s’attelèrent à plusieurs tâches, notamment celles de rappeler l’Islam de façon juste et de mettre en évidence la question de l’Imamat, ses conditions, ses caractéristiques et la détermination de la personne qui remplit les conditions. Ces deux objectifs suffisent pour montrer le caractère politique de leurs activités.

*C’est parce qu’ils réclamaient l’Imamat (c’est-à-dire la gouvernance des gens) qu’ils ont été persécutés, emprisonnés et assassinés par le pouvoir omeyyade ou abbasside usurpateur en place. S’ils(p) ne s’étaient occupés que de spiritualité, ils(p) n’auraient pas été ainsi persécutés ni leurs partisans d’ailleurs.

*Le livre comprend un chapitre pour chaque Imam(p) à l’exception pour les trois avant-derniers qui ont été regroupés en un seul chapitre.

A ces chapitres, il faut ajouter :

-une introduction, une très importante conférence de l’imam al-Khâmine’î(qDp) qui expose sa démarche d’approche dans l’étude de la vie des Imams(p) ;

-un chapitre sur le noble Prophète(s) et les fondements jetés par lui ;

-un chapitre expliquant l’Imamat ;

-un chapitre sur sayyidah Fâtimah az-Zahrâ’(p) et un autre réservé aux initiatives de sayyidah Zeinab(p) après le drame de Karbalâ’.

Soit en tout quatorze chapitres dans la version originale.

*Dans la version française, les 14 chapitres sont devenus 17 et une « Liste de phrases » (dont on ne sait pas trop à quoi elle correspond) a été ajoutée. De plus, ont été supprimées toutes les références des versets coraniques et des propos rapportés cités par l’imam al-Khâmine’î(qDp). Même ! Les citations disparaissent totalement dans le texte français !

*Traduire un tel livre en langue française est en soi une très heureuse initiative – vue l’importance de ces conférences pour comprendre la vie des Imam(p) et profiter de leurs leçons.

Mais une attention plus grande aurait dû être portée sur la qualité de la traduction, sur sa vérification, sur les nécessaires relectures avant la publication du livre. Les extraits cités ci-dessous donneront une idée de la qualité de la traduction.

Pour les lecteurs intéressés par ce sujet, il leur reste les passages traduits intégralement dans les livres des Ed. BAA sur la vie des Imams(p) (de l’Imam as-Sajjâd(p) à l’Imam Hassan al-‘Askarî(p)) ayant comme références « Insan 250 Sâleh » ou « Ad-drûs al-‘Azhîmah men sîrah Ahl al-Beit », et dans cette revue en ce qui concerne l’Imam al-Mahdî(qa), sayyidah Fâtimah(p) et sayyodah Zeinab(p) à partir du prochain numéro.

www.lumieres-spirituelles.net N°90 - Rajab et Sha'ban 1439 - Avril-Mai 2018

Citations du livre « Le but de l’être de 250 ans»

†« L’appelà la justice la véracité et au combat sur le sentier de ce t’appel, furent l’action important du messager de Dieu. Face au monde obscur de son époque, il ne s’est jamais agité. Que cela soit le moment de sa solitude à la Mecque, ou lorsqu’il fut entouré par un groupuscule de musulman à l’opposer des chefs Arabes orgueilleux, les doyens des Quraychites, avec des rudes comportements.. ou face aux commun des gens ignorants, il n’a jamais été effrayé ; il a plutôt exposé sa vérité, il l’a répété, expliqué et explicité..» (p16)

†« Le but du prophète dans son hégire, était de faire face à cette ambiance impie, obscure et corrompu politiquement, économiquement et socialement, qui dominait entièrement le monde, sa lutte ne fut pas seulement livrer contre les mécréants de la Mecque ;mais plutôt une lutte mondiale. Le vénéré prophète poursuivait cet objectif n’importe où le terrain était propice, il propageait les graines de son idéologie et de sa croyance avec l’espoir que dans les moments opportuns, ces semences pourrons être profitable. Le but était d’inculper à l’être humain le message de sa liberté, son éveil et de son bonheur. » (p20)

†« L’imamat, c’est le sommet du sens rechercher dans la gestion de la société à l’opposer des genres et différents sortes de gestions de société qui tire leur source de la faiblesse, la passion, la vanité et la quête de l’abondance humains. L’islam présente le modèle et l’exemplaire de l’imamat à l’humanité ; c’est-à-dire que le cœur une personne pourrait avoir la faveur d’être comblé et débordent du l’orientation divine, aussi connaître et comprendre les enseignements religieux-c’est-à-dire bien distinguer la voie-et aussi avoir la puissance de la réalisée- » (p42)

†« L’émir des croyants a démontré le modèle, le sommet et la voie du mouvement et a déterminé les indices ; maintenant n’importe qu’elle lieu que nous le voudrions, nous pouvons l’atteindre. Le système islamique, le système de la justice, de la sincérité et du secours de gens et le respect des droits des gens et affronte l’injustice que font les plus puissant aux moins. C’est cala le problème importent de l’humanité dans le cours de l’histoire. L’humanité a toujours été éprouvé par ces problème et le sont aussi de nos jours. (…) L’islam, la logique de la gestion de l’émir des croyants étaient contre ces choses-là ; que cela soit dans une société ou le puissant veux dévorer le faible, ou que cela soit le nouveau mondiale et internationale. » (p69)

†« Fatima Al-Zahra (Que le salut de Dieu soit sur elle) était un être humain, une femme et aussi une jeune femme, mais en vérité, elle était une grande réalité, une lumière divine, une bonne adoratrice et une personnalité excellente et choisie. » (p85)

† « Le mouvement de l’Imam Hassan (a.s) était basé sur la foi religieuse, pour lui l’essentielle était de préserver la religion. (…) L’essentielle pour ce mouvement était que la société soit dirigée par la religion et le pouvoir de la religion et que le régime Islamique soit stable. » (p101)

† « La majorité des paroles de l’Imam as-Sajjâd (a.s) sont que des paroles ascétique et scientifique dans la formule d’invocation.(..) La situation choquante et terrifiante ne lui permettait pas cela, mais aussi les gens ne le voulaient pas. La société était totalement devenue faible et corrompu qui avait besoin qui avait besoin d’une reformation.(..) Au fur et à mesure que le temps passait, la situation s’améliorait. » (p151)

†« Sachez que tellement qu’il y a eu des falsifications et des fabrications a l’ époque des Omeyyades et les Abbassides, rien n’allait resté de ces instructions de l’Islam après deux siècles sans le mouvement de la bataille dure des Imam (a.s) menée pendant les deux cent cinquante ans, nous n’allions pas avoir le Saint Coran Aujourd’hui ou le allait d’être falsifié. » (pp246-247)

†« Imam [Ridâ] en acceptant la poste du prince héritier, il a fait des actes que dans l’histoire de la vie des imams après la fin de la gouvernance d’Ahl-beit à titre de calife à l’année 40 après l’hégire jusqu’à cette époque et jusqu’à la fin du califat était sans pareil. Et cela était la divulgation de la prétention de son imamat des chiites dans une grande communauté musulmane et qu’il a laissé la dissimulation de ses convictions chiites (le taqiya) et il a rependu le message du chiisme à tous les musulmans . » (p255)

†« Je veux noter que le fait de remplir le monde par la justice et l’équité à travers le Mahdi ne sera pas le résultat automatique du fait que le monde sera remplit de l’oppression et de la tyrannie. Cela n’est pas le cas, mais comme à travers l’histoire, dans des différents époques, le monde avait été remplit de l’oppression et de la tyrannie, cela ne s’est pas passé une seul fois ni pendant une seule période.. » (p284)

www.lumieres-spirituelles.net N°90 - Rajab et Sha'ban 1439 - Avril-Mai 2018


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)