1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2018-07-11 | Readers 87 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sur le chemin du Hajj


Sur le chemin du Hajj

Une année (en l’an 1280 H), sayyed Ahmad Mousavi Reshti décida d'aller en pèlerinage à la Mecque.

Il fit étape dans une grande ville où il espérait trouver une caravane pour se rendre au Hajj. Comme il n’en trouva pas, il décida, après quelques jours, d'aller seul à l'étape suivante.

En chemin, il fut rejoint par deux autres personnes.

Ensemble, ils continuèrent la route et entrèrent dans une autre ville qu’ils quittèrent tôt le lendemain matin, avant l’aube.

En chemin, la neige commença à tomber fort et ses deux compagnons, plus jeunes que lui, le devancèrent. Sayyed Reshti se retrouva seul, dans un endroit désertique, n’ayant pas pu les rattraper.

Pour se protéger des bandits, il préféra s'arrêter jusqu'à l'aube avant de revenir sur ses pas.

Soudain il aperçut en face de lui un jardin dans lequel se trouvait un jardinier parlant le persan.

Le jardinier, le voyant, lui demanda s’il avait un problème. Puis il lui conseilla d'accomplir la prière de la nuitet de continuer sa route.

Sayyed Reshti fit la prière de la nuit mais n'eut pas le courage de partir.

Le jardinier revint à lui et lui conseilla de réciter la ziyârat al-Jâmi‘ahavant de partir.

Ce que fit Sayyed Reshti. Mais comme il ne partait toujours pas, le jardinier revint à lui et lui dit de réciter la ziyârat‘Ashûrâ’avant de reprendre le chemin.

Mais, comme, après avoir récité les ziyârâts conseillées, Sayyed Reshti ne partait toujours pas, le jardinier alla à sa rencontre, monté sur son âne, et lui dit de le suivre.

Il le ramena auprès de ses amis, non sans lui demander, par trois fois, avec insistance, pourquoi il ne faisait pas la prière de la nuit, ni ne récitait la ziyârat al-Jâmi‘ah et la ziyârat ‘Ashûrâ’. Puis le jardinier s’en alla, sans laisser de trace derrière lui. 

Après son départ, Sayyed Reshti se demanda qui était cet homme qui parlait le persan alors qu'il se trouvait dans une région chrétienne et turcophone !

 (Raconté par al-Hajj Mirza Housein Nouri)

www.lumieres-spirituelles.net N°92 - Dhû al-Qa‘deh & al-Hujjah 1439 - Juillet.Août.Sept 2018


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)