1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-01-02 | Readers 384 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Colère jaune et bain de sang en France


Colère jaune et bain de sang en France

Vers quel avenir ?

Le mouvement de colère des « Gilets Jaunes » (G.J.) a débuté en France en protestation contre une hausse du prix du carburant – une taxe ajoutée pro-écologique – d’abord au niveau des réseaux sociaux (Facebook, etc.) avec des millions de « like » récoltés puis par la descente dans les rues d’une (ou deux au plus) centaine de milliers de personnes le samedi à partir du 17-11-18, en portant le fameux gilet jaune obligatoirement présent dans toutes les voitures.

Les scènes de violence tant des forces de l’ordre (polices et armée) contre les manifestants que celles des G.J., les nombreux pillages, cassages, incendies ont stupéfait le monde entier. L’image de la France donneuse de leçons en prit un coup, ainsi que le rôle de Macron par rapport à l’Europe.

Né de convulsions de colère(1) d’éléments de la classe moyenne voyant la croissance de leur niveau de vie et les possibilités de promotion sociale stagner, voire s’abaisser, ce mouvement canalisa vite tous les mécontentements – des couches populaires défavorisées, précarisées aux corps de métier (comme les ambulanciers, les paysans, jusqu’à la police, qui voient leurs conditions de vie et de travail se dégrader) et s’étendit même au-delà des frontières, en Belgique, Allemagne, etc..

Un mois plus tard, ce mouvement a comme perdu son souffle. Il est vrai qu’entre temps, il y a eu les annonces faites par le gouvernement et le président de la République en faveur du pouvoir d’achat et surtout la terrible fusillade de Strasbourg. Le jour de son interpellation pour une affaire de tentative d’homicide, un homme tira par trois fois sur une foule faisant ses emplettes pour la Noël dans un lieu hautement surveillé, faisant 5 morts et une douzaine de blessés.

Cruel retour à une réalité qui rappelle, non sans tristesse, des scénarios vus ailleurs, comme en Syrie. Et cette réalité deviendra de plus en plus amère si on ne se tourne pas vers les causes fondamentales de cette crise.

Ce mouvement de colère de ces classes sociales (moyennes et inférieures) qui ne croient plus aux institutions républicaines, en la démocratie représentative, aux élus locaux, aux médias, soulève beaucoup de questions(2).

Il révèle en tout cas beaucoup d’éléments sur l’état de la France au premier quart du XXIe siècle.

—D’une part :

–l’affaiblissement(voire la fin) du rôle des partis politiques (même d’opposition), des syndicats, des représentants élus locaux, de plus en la présence d’un super-président ;

–la fragilisationdu tissu social avec la dévalorisation de la structure familiale, des institutions religieuses (chrétiennes), idéologiques et sociétales ;

–l’absencede « leaders» (même d’opposition) politiques, idéologiques, intellectuels, moraux, qui pourraient théoriser le mouvement de contestation, servir de modèle ou au moins mobiliser autour d’un projet global ;

–la brutalisationde la vie politique, qui, de plus, donne des résultats. —D’autre part et surtout :

–La faillite du système capitaliste, après la mondialisation du capital mettant en place une oligarchie financière et sacrifiant des classes sociales (avec leurs institutions démocratiques), voire même des régions entières (fin des économies industrielles nationales), au profit de la rémunération du capital (l’argent).

Le bateau de la globalisation est en train de couler et chacun cherche à sauver ses propres intérêts (personnels ou nationaux), sans prendre en compte les autres.

Même ! Sont apparus de véritables prédateurs qui n’hésitent pas à utiliser les structures étatiques pour piller l’argent là où il se trouve et faire davantage de profits, justifiant (ou légalisant) toute charge fiscale, endettement supplémentaire, spéculation, inflation, détournement de fonds, corruption, rapt.., et faisant fi des alertes écologiques.

–C’est la fin de l’Etat providence, que Macron doit faire accepter aux gens sous couvert de « nouveau contrat pour la Nation » et de « débat au niveau de la Nation tout entière, décidant de s’emparer de son futur ».

Vient la fusillade de Strasbourg(du 11/12/18).

Fait du hasard ?

Utilisation de la situation de crise en France par Daesh (3) pour rappeler son existence, après sa défaite au Proche-Orient ?

Complot du gouvernement (ou des RG) français pour arrêter le mouvement des G.J., comme certains se sont empressés de dire ?

Ou début de la mise en place d’un scénario déjà vu ailleurs lors des ‘printemps arabes’, avec comme objectifs, entre autres, de déstabiliser la France et de l’impliquer davantage (militairement ?) au Moyen-Orient, au côté ou à la place des américano-sionistes (4) ?

Qui aurait intérêt ou aurait comme objectif de fragiliser la France, l’Europe ?

Cet état des lieux rend d’autant plus vulnérable un tel mouvement que seuls les déceptions, les frustrations, le mécontentement et la colère le rassemblent, et que son moteur de mobilisation est constitué par les réseaux sociaux(Facebook, etc.). On connait les capacités de manipulation de ces réseaux avec leur rapidité de diffusion d’informations invérifiées, souvent invérifiables et fausses, bénéficiant pourtant plus de crédit que les médias traditionnels.

L’illusion de ce mouvement d’une « démocratie directe » (en fait, en direct), on la retrouve dans sa revendication finale (reprise du Rassemblement National (ex. F.N.)) du R.I.C. (Référendum d’Initiative Citoyenne), à l’instar des votations suisses.

Le R.I.C. donnerait la possibilité aux gens de déclencher une consultation nationale sur un sujet de leur choix (avec ce que cela comprend en risques de démagogie, de dérives et d’abstention (déjà observable à l’heure actuelle)).

Les concessions obtenues et les dégâts causés avec leurs effets négatifs sur le plan économique, en cette période de fin d’année dans de hauts lieux touristiques (grosses pertes et manques à gagner) ne vont pas arranger les choses.

Au contraire, ils vont augmenter l’endettement, entraîner obligatoirement d’autres mesures plus drastiques et aggraver la situation.

Alors que faire ? Se résigner ? Continuer à tout casser ?

Bien sûr que non !

Ce mouvement de colère sur des revendications légitimes devrait être le point de départ d’uneprise de consciencede la réalité, d’une prise de conscience que le problème n’est pas tant telle ou telle personne, mais la faillite d’un système fondé sur le pouvoir de l’argent et de la force, pratiquant l’intérêt usuraire prohibé par l’Islam, source de tous les maux et injustices, ainsi que de la dégradation de l’environnement, des sociétés et même des esprits !

Avec en plus, la spécificité de la France d’être devenue, en l’espace d’une trentaine d’années, un « satellite» des grandes institutions financières, militaires, économiques outre-Atlantique, soutenant aveuglement les politiques agressives, hégémoniques américano-sionistes (au Moyen Orient, en Afrique et ailleurs).

Ce mouvement de colère devrait aussi être le point de départ d’une interrogation sur ses devoirs et ses responsabilités envers l’Imam al- Hujjah(qa).

Alors ? Par où commencer ?

­—En premier lieu, refuser l’injustice où qu’elle soit (à son encontre et à l’encontre des autres) avec comme boussole la cause palestinienne.

—Toujours se rappeler Dieu, car c’est Lui Le véritable Pourvoyeur, Le véritable Possesseur : {Y a-t-il un créateur autre que Dieu qui vous pourvoit du ciel et de la terre.}(3/35 Fatir)

—Suivre les Prescriptions de Dieu et Sa Législation, telle : {Dieu a rendu licite le commerce et illicite l’intérêt usuraire (ar-ribâ).}(275/2 al-Baqara)

—Se tourner vers Celui qui détient réellement la solution de tous ces problèmes et chercher ceux qui en appliquent les prémisses dès maintenant.

Comment les connaître ?

Il y a bien sûr les discours des hommes et des partis politiques traditionnels qui promettent tous, monts et merveilles pour arriver au pouvoir.

Et, face au déclin mondial, il y a aussi, bien sûr, la montée de mouvements « religieux », en lien avec ces Etats aux velléités hégémoniques, qui, interprétant à leurs façons des textes « sacrés », justifient toutes les formes d’intolérance, de mensonges, d’amalgames, d’extrémismes, de violences, d’injustices, d’atrocités, de tueries.

Parmi les plus manifestes, on pourrait citer en exemple : -le mouvement sioniste (5)

-les différentes églises Evangélistes américaines (dont les adeptes sont aussi appelés les « Chrétiens sionistes ») (6)-les organisations terroristes takfiries (si on peut considérer ces dernières comme tels) (7)

      Et il y a, bien sûr, l’Islam authentique, dont ses représentants, connus pour leur morale et leur justice, combattent avec sagesse et détermination, sur le terrain, les agressions expansionnistes, injustes,américano-sionistes et alliés. Ils annoncent la venue de l’Imam al-Mahdî-(qa) qui remplira la terre de paix et de justice comme elle a été remplie d’injustices et d’iniquités.(8)

Comment reconnaître ceux qui doivent être suivis ?

La revue Lumières Spirituelles s’efforce depuis le début de son existence à montrer la véracité de cette dernière voie qui ne peut être suivie qu’en toute liberté, conscience et lucidité.

En plus de sa rubrique réservée à l’Imam al- Mahdî(qa), où elle s’attache à exposer le projet de l’Imam(qa), en occultation en attendant la présence de croyants sincères prêts à réaliser le Projet divin, elle tente de mettre en évidence ceux qui préparent sa venue et ceux qui s’efforcent de l’empêcher.

De même, elle cherche à montrer, à travers les conflits dans le monde, qu’il n’y a pas d’autre alternative pour la survie de la terre et de ses habitants et l’instauration de la paix et de la justice sur terre que la gouvernance de l’Imam al-Mahdî(qa).

En dépit de ceux qui veulent empêcher que la Lumière de Dieu illumine toute la terre et que règnent la paix, la justice et la miséricorde sur terre.

(1)Nous avons vu les méfaits de la colère en tant que telle, dans les No 70 à 90 de la revue L.S., dans la rubrique « La Santé.. ».

(2)(tout comme la couverture médiatique) que malheureusement nous ne pouvons pas développer ici mais qui pourraient être des pistes d’investigation et de réflexion.

(3)Rappelons-le, Daesh n’est pas une entité indépendante mais une création des services de renseignement américano-sionistes et de leurs alliés, s’appuyant sur une idéologie répandue par les pays du Golfe (le wahhabisme et le salafisme), bénéficiant des pétrodollars et manipulant des esprits faibles.

(4)Cf. l’annonce faite par le commandant adjoint américain de l’état-major des forces conjointes en Irak, d’une attaque française contre la Syrie à partir de l’Irak, au lendemain de la fusillade.

(5)qui n’hésite pas à soutenir les groupes terroristes takfiris (Daesh et Cie) où qu’ils sont (au Moyen Orient mais aussi en Europe), les considérant comme « les balais d’Israël » contribuant à la fin de l’Occident, lui laissant la place libre.

(6)cf. L.S. No89 p17 ou sur le site www.lumieres-spirituelles. net dans la rubrique Méditer sur l’Actualité : « Al-Quds capitale éternelle de la Palestine ! »

(7)en tant qu’elles se revendiquent de l’Islam bien qu’aucun des mouvements sunnites et chiites ne les reconnaissent comme faisant partie de l’Islam.

(8)cf. « Voyage vers la lumière - connaître l’Imam(qa)de notre temps - Comment le monde va changer ? » de s. Abbas Noureddine aux Ed. B.A.A.

www.lumieres-spirituelles.net N°95 - Jumâdî I & II 1440 - Janvier-Février 2019


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)