1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2019-01-02 | Readers 89 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le fanatisme (al-‘asabiyyah) – 3-Symptômes (1)


Le fanatisme (al-‘asabiyyah) – 3-Symptômes(1) 

Après la définition du fanatisme et ses origines, voici les symptômes ou indices de cette grave maladie de cœur. Car si cette maladie du cœur (le fanatisme) est une chose unique, elle peut prendre différentes formes en apparence. Le noble Coran en cite plusieurs exemples. Et elle peut en prendre d’autres. Voici quelques exemples.

1)Lesexisme (le fanatisme pour un sexe)

{Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s'assombrit et une rage profonde [l'envahit]. Il se cache des gens, à cause du malheur qu'on lui a annoncé. Va-t-il la garder malgré la honte ou l'enfouir dans la terre ? Combien est mauvais leur jugement !}(58-59/16 l’Abeille)

« Il y a là un fanatisme de l’individu pour l’homme face à la femme ou le contraire. Le fanatique défend son sexe sans prendre en considération le vrai/juste dans l’affaire, au point d’arriver à mépriser l’autre sexe et à s’enorgueillir du sien. »   

      al-Amrad al-qalbiyyeh, Sayyed Abbas Noureddine, 2015–Dars 22

2)Lefanatisme pour la descendance ou les biens

{Et il avait des fruits et dit alors à son compagnon avec qui il conversait : « Je possède plus de bien que toi, et je suis plus puissant que toi grâce à mon groupe [de ma descendance] ».}(34/18 La Caverne)

Et {Et Nous n’avons envoyé aucun avertisseur dans une cité sans que ses gens aisés n’aient dit : « Nous ne croyons pas au Message avec lequel vous êtes envoyés ». Et ils dirent : « Nous avons davantage de richesses et d’enfants  et nous ne serons pas châtiés.}(34-35/34 Sabâ)

Exemples de fanatisme lié au grand nombre de descendants ou à la possession de biens.

3)Leclanisme (le fanatisme pour un clan)

{Et si nous l’avions fait descendre sur quelqu’un des non-Arabes et qu’il le leur aurait récité sur eux, ils n’y auraient pas cru.}(198-199/26 ash-shu‘arâ’) Exemple de chauvinisme et de racisme. On pourrait citer ici toutes les formes de chauvinisme, le racisme, comme le nazisme, le takfirisme … etc. dont tout le monde peut voir les manifestations (et les effets dévastateurs) à travers l’histoire.

« Et il y a aussi le fanatisme pour son clan, son groupe social, une forme de chauvinisme qui peut rapidement prendre une forme d’hostilités et de guerres qui sont suivies de malheurs et de désastres.

al-Amrad al-qalbiyyeh, Sayyed Abbas Noureddine, 2015 –Dars 22

« La forte défense de la tribu, du clan arrive à un point tel que le pire individu de la tribu et la plus laide coutume en place dans cette tribu se transforment aux yeux de ces gens fanatiques en des choses très positives et des spécificités importantes de cette tribu, tandis que les meilleurs éléments des autres tribus et les plus sublimes des règles de conduite et de traditions de ces tribus deviennent les pires et les plus laides aux yeux de cet individu. »                        

(al-Akhlâq fî al-Qurân de sh. Nasr Makârem ash-Shîrâzî, pp195-196)

4)L’esprit de corps (le fanatisme pour un corps de métier)

« Il y a là un fanatisme pour un groupe de gens ou un corps de métier, comme le fanatisme du médecin pour le corps des médecins, celui d’un homme de religion pour les hommes de religion, d’un militaire pour les militaires. »  

                                 al-Amrad al-qalbiyyeh, Sayyed Abbas Noureddine, 2015 –Dars 22

5)Le sectarisme (le fanatisme pour un savoir)

« Parmi les fanatismes ignorants, il y a l’entêtement dans les questions scientifiques, la défense du propos précédent s’il provient de lui, de son maître ou d’un sheikh, sans chercher à affirmer le vrai/juste et à annuler le faux. » 

         8e Hadîth sur al-‘Asabiyyah in 40 Hadîthann, Imam al-Khomeynî(qs) p189

L’imam al-Khomeynî(qs) blâme particulièrement cette dernière forme de fanatisme (au niveau du savoir), sans doute à cause de la place particulière qu’occupent les savants dans la société.

« Si l’on considère celui qui fait preuve de fanatisme, nous voyons que les savants doivent être les éducateurs des êtres humains en tant qu’ils sont les branches de la Prophétie et de la Wilâyat, connaissant l’insalubrité des choses et les conséquences de la corruption de la morale. Si le savant est décrit – que Dieu nous en préserve – comme étant un fanatique ignorant ou plein de vices sataniques, l’argument à son encontre est plus complet et les châtiments plus forts.

Celui qui se présente lui-même comme étant une lanterne de la guidance, une bougie du lieu des connaissances (‘irfân), un guide vers la félicité, qui fait connaître les voies de l’Au-delà et qui n’agit pas – que Dieu nous en préserve – selon ce qu’il dit, qui a son for intérieur différent de son apparence, celui-là fait partie du groupe de l’ostentation et de l’hypocrisie, est compté parmi les savants du mal ou un savant sans acte et voit sa punition plus grande et son châtiment plus terrible.

Dieu (qu’Il soit Glorifié) a indiqué de tels exemples dans le noble Coran par Sa Parole : {Quel mauvais exemple que ces gens qui ont traité de mensonge les Signes de Dieu et Dieu ne dirige pas les gens injustes.}(5/62 al-Jum‘at)

Ainsi, parmi les plus importantes obligations des savants, il y a :

-de veiller à ces choses et à ces stations,

-de se purifier eux-mêmes de la purification de ces corruptions pour qu’ils puissent, par cela, se réformer eux-mêmes et la société, pour que leurs recommandations aient des effets et pour que leurs conseils tombent dans leur cœur.

La corruption du savant entraîne la corruption de la nation. Et il est évident que la corruption qui cause d’autres corruptions et d’autres fautes, qui intensifie les autres fautes et les rendent plus grandioses est plus grande auprès du Maître des Bienfaits que les corruptions partielles qui ne se répandent pas parmi les autres gens.

Si l’on se place du point de vue du savoir lui-même, cette mauvaise humeur (sajiyyah) (le fanatisme) est une trahison du savoir, une ignorance de son droit. Aussi, celui qui porte la charge de ce dépôt et se revêt de son vêtement, doit veiller à préserver son caractère sacré, à le respecter et à le rendre à Son Propriétaire juste et sain. S’il prend parti de façon fanatique, d’un « fatalisme de l’ignorance », il a alors trahi le dépôt et a accompli l’injustice et l’hostilité. Et cela en soi est une grande faute.

Et d’un autre point de vue, cette mauvaise humeur est une humiliation pour les savants, si le fanatisme concerne les recherches scientifiques. En tant que les savants sont des dépôts divins envers qui le respect est obligatoire. Aussi, violer leur honneur est violer les choses sacrées de Dieu et fait partie des abominations les plus grandes.

Et si l’on considère l’objet du fanatisme (c’est-à-dire le défendu par fanatisme comme le professeur ou le sheikh) cela entraîne une rupture des liens (‘uqûq) en tant que les grands sheikhs et les personnalités éminentes (que Dieu illumine leurs faces) penchent vers le juste/vrai et fuient le faux. Il n’y a pas de doute que la rupture des relations spirituelles est pire que la rupture des relations physiques et que le droit du père spirituel est plus sublime que le droit du père physique.

Il est indispensable que les savants (que Dieu augmente leur dignité et leur grandeur) se dédouanent des corruptions morales et au niveau des actes, qu’ils revêtent la parure des bons actes et de la bonne morale, qu’ils ne descendent pas de leur digne centre dont Dieu (qu’Il soit Exalté) les a gratifiés. Ce serait une perte dont Seul Dieu connait la mesure. »

8e hadith sur al-‘Asabiyyah in 40 Hadîthann, Imam al-Khomeynî(qs) pp189-191

www.lumieres-spirituelles.net N°95 - Jumâdî I & II 1440 - Janvier-Février 2019


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)