1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-03-03 | Readers 280 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Propos de la mère d’un martyr lors de la commémoration du 40e jour


Propos de la mère d’un martyr

lors de la commémoration du 40e jour

Mais le désir dans la station/présence du martyr est quelque chose de joli.  Il ne laisse pas dans son départ la douleur de la perte. Au contraire, il donne de la tranquillité en compensation de ce qui manque à nos esprits. 

Rien ne ressemble au désir de voir quelqu’un d’absent. Mais le désir dans la station/présence du martyr est quelque chose de joli. Il ne laisse pas dans son départ la douleur de la perte. Au contraire, il donne de la tranquillité en compensation de ce qui manque à nos esprits. 

J’écris aujourd’hui sur Ali et l’amour et le désir se manifestent là alors qu’il n’était plus en vie. Là en sa station/présence, le vacarme et le propos ne cessent pas !

Je m’approche de lui pour lui dire des propos en secret que personne ne connait sauf nous deux. Il sourit et me fait signe. Il vainc le silence par son calme et sa tranquillité.

J’écris aujourd’hui sur Ali qui a tout changé en son absence, jusqu’à la lumière du matin qui prenait la forme de son visage tranquille et qui est devenue différente après son martyre. Je le [Ali] vois accroché au ciel. Il nous arrive un peu de son incandescence. Mais il [Ali] l’accompagne en tant qu’il est lui, parce qu’il est la lumière et la forme la joie.

Je n’évoquerai pas beaucoup de détails entre nous, bien qu’ils ne s’achèvent pas. Sans doute, l’amour ardent prend le dessus sur tous les instants que nous avons vécus ensemble. Et l’ensemble des souvenirs deviennent un instant de désir et un long regard sur la Noblesse de Dieu qui est infinie.

Avec Ali, la patience apparait être le début d’une nouvelle rencontre, et la nuit une occasion pour faire venir à l’esprit les jolis souvenirs.

Qui connait bien Ali sait que des gens comme lui ne meurent que martyrs parce que des gens comme Ali ne font pas attention aux détails de cette vie passagère en ce bas monde. Ils agissent en vue d’atteindre la félicité éternelle dans la véritable vie. Là-bas se trouve Ali à l’heure actuelle.

Je sens qu’il m’observe alors que je suis en train d’écrire sur lui. Il sourit et il bouge ses lèvres d’une façon particulière – que toute personne qui a vécu avec lui connait –.

Je sens le mouvement de ses doigts qui m’aide à écrire. Parce qu’écrire sur lui est une des plus difficiles tâches. La langue ne s’invente pas après un propos qui lui ressemble. Mon fils est un martyr et le martyre a besoin de propos des mondes de l’Au-delà de sorte à lui convenir maintenant.

Ô Ali, à la mesure du désir qui est lié à nos esprits, nous sentons la grandeur de ton martyre dans notre vie. Et à la mesure de l’absence que tes sourires et ta vision photographiée dessinent, nous sentons la grandeur de la fierté que tu nous as laissée et celle de la responsabilité que nous continuons de porter en ton absence.

Ô Alî ! Le désir en ta station/présence est beau et tient compagnie.

Autorise-nous à ce que tu nous manques en tout instant et à ce que nous louions Dieu à tout instant pour le bienfait du martyre.

www.lumieres-spirituelles.net N°96 - Rajab - Sha'bân 1440 - Mars-Avril 2019


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)