1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-03-03 | Readers 464 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le fanatisme (al-‘asabiyyah) – 3-Symptômes (2)


Le fanatisme (al-‘asabiyyah) – 3-Symptômes (2) 

Après avoir su ce qu’est le fanatisme et d’où il provient, nous allons voir les symptômes ou indices de cette grave maladie de cœur. Car si cette maladie du cœur (le fanatisme) est une chose unique, elle peut prendre différentes formes en apparence, notamment en fonction de l’objet auquel il se rapporte. Le fanatisme (al-‘asabiyyah) est en soi blâmable, mais parfois, se comporter de façon fanatique peut ne pas être blâmable. Comment le savoir ?

Il y a-t-il des critères qui permettent de savoir s’il s’agit d’un fanatisme louable ou blâmable ?

L’imam al-Khomeynî(qs) nous en donne la ligne directrice.

« La règle, la mesure de la différence entre le fanatisme blâmable et celui louable ou acceptable se situe au niveau des intentions, des objectifs, [au service de qui ou de quoi ?] : au service de l’âme, du shaytân ou en direction de Dieu le Tout-Miséricordieux ?

Prenons un exemple : le cas d’une personne qui prend parti de façon fanatique (ta‘asaba) pour ses proches ou pour ceux qu’elle aime. Si son but est de faire apparaître le droit et de démolir le faux, alors son fanatisme est louable en vue de la défense du droit et de la vérité. Il revient à l’une des meilleures perfections de l’être humain et fait partie de la morale des Prophètes et des Proches-Elus.

Sa particularité distinctive est que :

-soit l’individu penche comme penche le droit, alors il le défend, même si le droit ne se situe pas du côté de ce (ou celui) qu’il aime. Plus encore ! Même si le droit est à la faveur de son ennemi !

Un tel individu fait partie de ceux qui cherchent à protéger la vérité, de ceux qui cherchent à défendre la vertu, de la cité des vertus, des membres des vertueux dans la société et des réformateurs de sa corruption.

-Mais s’il s’active en vue de défendre sa communauté, son groupe (ou clan), ses bien-aimés en prenant leur défense dans leurs erreurs, qu’il les ménage en cela et les défend, se manifeste alors, en un tel individu, cette humeur (as-sajiyyah) mauvaise, celle fanatique ignorante.

Un tel individu apparait être un membre corrompu dans la société, corrompant la morale de la société vertueuse et appartenant au groupe des « Arabes de l’ignorance » [pré-islamique].

Les « Arabes de l’ignorance » [pré-islamique] sont une partie des Arabes bédouins d’avant l’Islam qui vivaient à l’ombre de l’ignorance et parmi lesquels s’étaient renforcée cette affreuse tendance, cette laide humeur. Même ! Cet attribut est présent dans la plupart des Bédouins à l’exception de ceux qui sont guidés par la lumière de la guidance

Comme il est rapporté dans un noble propos du Prince des croyants(p) :

« Dieu châtie six par six : les Bédouins par le fanatisme, les citadins par l’orgueil, les princes par l’injustice, les savants (en droit) par la jalousie/envie, les commerçants par la déloyauté, les villageois par l’ignorance» (al-Khisâl de sh. Sadûq, vol.1 Bâb 6 H14 p325) »

8e Hadîth sur al-‘Asabiyyah in 40 Hadîthann, Imam al-Khomeynî(qs) pp183-184

www.lumieres-spirituelles.net N°96 - Rajab - Sha'bân 1440 - Mars-Avril 2019


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)