1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-03-03 | Readers 252 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

A propos des deux « termes » cités dans les numéros 94 et 95


A propos des deux « termes » cités dans les numéros 94 et 95

salamu alaykum

Vous avez parlé dans les No 94 et 95 de la revue Lumières Spirituelles de « terme » et de « terme fixé ». Mais je vous avoue que je n’ai pas bien compris la différence entre ces deux « termes ». Si un terme est « fixé », comme qualifier l’autre ?

Pouvez-vous m’éclaircir davantage ?

Merci beaucoup wa-salam

                              Marie - France

Réponse de la revue

Alaykum as-Salam

Dans le No94 de la revue, nous avions vu que Dieu (qu’Il soit Glorifié) parle de deux « termes » (ajal) dans le verset 2 de la sourate Les Troupeaux : {C’est Lui qui vous a créés d’argile, ensuite Il a décrété un terme (ajalann) et [il y a] un terme nommé (ajalunn musammann) auprès de Lui.}(2/6 Les Troupeaux)

(Effectivement, il est préférable de traduire « musammann » par « nommé » plutôt que par « fixé ».)

Et nous étions arrivé à la conclusion que le premier terme est celui qui correspond à la fin de la vie en ce monde matériel, terme connu et limité (la mort), déterminé temporellement en tant que le temps est l’une des contraintes du monde matériel dans lequel nous vivons, sur terre.

Alors que le « terme nommé », Dieu nous le présente comme étant auprès de Lui, c’est-à-dire dans l’atemporalité. En effet, en rapprochant ce verset avec celui-ci : {Ce qu’il y a chez vous s’épuise et ce qu’il y a auprès de Dieu reste.}( 96/16 Les Abeilles), on peut déduire que le « terme nommé » – en tant qu’il est auprès de Dieu – fait partie des choses qui restent, pour lesquelles on ne peut pas envisager la « disparition » ou le « néant ».

Dieu (qu’Il soit Glorifié) dit dans un autre verset : {Dieu n’a créé les cieux et la terre et entre les deux qu’en Vérité et [pour] un terme nommé (ajalinn musammann). Mais beaucoup de gens ne croient pas en la Rencontre de leur Seigneur.}( 8/30 ar-Rûm)

Ainsi, notre durée de vie en ce monde a un temps, un terme déterminé (tous les êtres humains vont mourir) alors que le « terme nommé » va rester, après notre mort. Il correspondrait à la durée de l’ensemble de la création jusqu’au Retour à Dieu, jusqu’à la Rencontre de Dieu.

Il est précisé ailleurs : {Celui qui espère la Rencontre de Dieu, le Terme de Dieu va certainement venir.}(5/29 L’Araignée) Le « Terme de Dieu » est le « terme nommé » auprès de Dieu. Mais pour pouvoir rencontrer Dieu, il faut sortir des contraintes de la matière, soit par la mort, soit par la purification de/contre l’âme et la connaissance (spirituelle, gnostique) de Dieu.

Nous espérons avoir été plus clairs.

Nous vous remercions de nous avoir écrit.

Salam et duas

www.lumieres-spirituelles.net N°96 - Rajab - Sha'bân 1440 - Mars-Avril 2019


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)