1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-07-01 | Readers 348 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Ni la Palestine ni al-Quds ne sont à vendre !


Ni la Palestine ni al-Quds ne sont à vendre !

La conférence dite « de la paix à la prospérité » de Manama des 25 et 26 juin 2019, organisée par les Etats-Unis avec l’entité sioniste et l’Arabie Saoudite aura été un fiasco en l’absence des principaux intéressés, si tant est le volet économique présenté fût réel ! Elle s’est transformée en une parade des traitres de la cause palestinienne (boussole des Arabes, des Musulmans, de l’humanité entière), normalisant leurs relations avec l’entité sioniste.

u« La Palestinen’est pas à vendre! »

C’est par ces mots que les Palestiniens ont refusé à l’unanimité (peuple, organisations de résistance et auto­rité officielle) la tenue de cette conférence du Bahreïn qui, en regardant de près, n’était même pas une opération de vente mais une véritable supercherieconsistant à :

1-prendre l’argent des pays du Golfe pendant 10 ans,

2-le placer dans un Fonds d’investissement américano-sioniste – surtout pas palestinien(1)),

3-l’investir dans des projets en Palestine (dont on ne dit pas qu’elle est occupée),

4-normaliser les relations de l’entité sioniste avec les pays voisins

5-et utiliser les Palestiniens comme des intermédiaires ou/et une main d’œuvre pendant dix ans.

Une « transaction » où les Palestiniens ne sont :

§ni les détenteurs de ces fonds,

§ni les gestionnaires,

§ni les bénéficiaires des profits !

Et après ces 10 ans, les Palestiniens seraient :

§totalement dépossédésde leur terre,

§privésde toute aide (comme celles de l’UNRWA, de pays du golfe et d’autres),

§dépouillésde leurs droits les plus élémentaires,

§ne pouvant plus rien revendiquer (selon les conditions de cette mascarade),

§n’ayant plus aucun moyen de pression, ni même de défense (ni légal, ni politique, ni écono­mique et encore moins militaire) !

Apatrides, ils seraient poussés à l’émigration, s’ils n’ont pas été déportés avant, rejetés de toute part !

Et si jamais, certains se rebifferaient, l’armée d’occupation israélienne, maîtresse des lieux, pourrait détruire en toute impunité ce qu’elle vou­dra. (L’Union Européenne en a déjà l’expérience avec des projets qu’elle a réalisés dans le cadre des accords de paix précédents (tels d’Oslo..).)

Kushner (puisque c’est à lui que revient la paternité de ce projet) veut-il répéter l’histoire de la conquête des Amériques en Palestine avec ce même esprit de colon méprisant ?!! Comment dialoguer quand la déloyauté arrogante de l’autre se confirme jour après jour ?(2)

uLe volet économique du plan américano-sioniste

1)lever des fonds d’une valeur de 50 Milliards (Mds) de dollars sur 10 ans,

2)les faire gérer par un Fonds d’investissement international ;

3)28 Mds $ iraient dans des projets d’investissement en terre de Palestine en relation avec des parte­naires commerciaux en Egypte, en Jordanie, au Liban et.. dans l’entité sioniste, dont :

-la création d’un couloir de 5 Mds entre Gaza et la Cisjordanie,

-le développement du tourisme,

-la création d’un million d’emplois sur 10 ans ;

4)le reste serait partagé entre le Liban (6 Mds), la Jordanie (7,5 Mds) et l’Egypte (9Mds), pour la sédentarisation des Palestiniens et d’autres projets (comme dans le Sinaï).

wCe qui n’apparait pas dans ce volet économique :

§la mention de Territoires Occupés;

§la prévision du départdes Palestiniens de ces Territoires et de leur installation dans le Sinaï, en Jordanie ou ailleurs, en plus de la sédentarisation de ceux déjà éparpillés dans le monde arabe ;

§la mise en place d’un système placé sous la direction (politique, économique, sécuritaire et mili­taire) israélienne, sous l’égide des Etats-Unis (« les Palestiniens n’étant pas capables de se gou­verner eux-mêmes » selon Kushner),

§les conditions de sa réalisation (le volet politique sans cesse repoussé). Selon ce qui circule, il serait exigé des Palestiniens de renoncer :

au droit du retour en Palestine,

au droit à leurs terres (dont al-Quds (Jérusalem))

au droit à l’auto-détermination,

à un Etat indépendant.

wLes buts de ce bluff économique :

§la redditionpalestinienne,

§l’appropriationde toute la Palestine par l’entité sioniste,

§la normalisationdes relations des pays arabes avec l’entité sioniste,

§la neutralisationdes décisions internationales concernant la Palestine

(tout en accaparant les pétrodollars des pays du Golfe).

Alors que la solution des problèmes économiques des Palestiniens est simple :

§Mettre fin à l’occupation sioniste,

§lever le blocus sur Gaza,

§laisser les Palestiniens profiter de leurs richesses.

Ce sommet de la honte aura, cependant, le mérite de cinq choses :

1-de mettre fin aux illusions de négociations avec l’entité sionisteet son parrain américain,

2-de mettre à nu la traitrise, l’ignorance et l’avilissement de ces pays(tels l’Arabie Saoudite, Bahreïn,EAU) et hommes d’affaire arabesprésents à cette conférence,

3-de mettre en évidence les pays amis, sincères (qui ont refusé departiciper à cette conférence,malgré les pressions (comme le Liban et l’Irak),

4-de réveiller les peuples arabes endormis,

5-de donner une chance de repentir à ceux qui ont pris une fausseroute et de rejoindre l’Axe de la résistance. {Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et dites des paroles justes/fondées * afin qu’Il réforme vos actions et vous pardonne vos péchés. Et celui qui obéit à Dieu et à Son messager obtient certes un triomphe grandiose.}(70-71/33)(3)

Voilà plus d’un an que les américano-sionistes (avec l’Arabie Saoudite) parlent de ce « deal du siècle »(4). Alors que les principaux parrains de ce projet se trouvent à l’heure actuelle dans des situations «délicates» (pré-électorale pour Trump, de division, d’impasse politique et de corruption pour Netanyahu, militaire et judiciaire pour Mohammed Ben Salman, l’axede la résistance n’a cessé de se renforcer.

1-Les Palestiniens ont affiché un front uni dans leur refus de négocier avec les Etats Unis. Le peuple a manifesté dans les rues et a fait grève. La résistance armée s’est renforcée à Gaza (imposant une nouvelle équation avec l’occupant sioniste) et s’est étendue à la Cisjordanie. De nouvelles bases d’entente sont apparues pour rétablir l’unité de rang de la résistance palestinienne.

2-De même, la résistance dans les pays de la région (Liban, Syrie, Irak et le Yémen) s’est développée, mettant en échec les complots de division et imposant un nouveau rapport de force dans la région.

3-La politique agressive des Etats-Unis contre l’Iran n’a fait que révéler le déclin des premiers et la  puissance du second.

4-La solidarité s’est développée dans le monde entier ainsi que la prise de conscience de la réalité de ces soi-disant négociations de paix américano-sionistes.

Quelles perspectives ?

§Les américano-sionistes (avec l’Arabie Saoudite) vont certainement utiliser leur échec pour justifier de nouvelles mesures contre le peuple palestinien et sa direction (mesures qui se retourneront contre eux).

§L’axe de la résistance ne manquera pas d’établir de nouvelles stratégies de résistance et de ralliement sur tous les plans (politique, religieux, économique, militaire, autres), la victoire étant plus proche que jamais.

§Quant à ceux qui ont affiché de façon effrontée leur traitrise, leur fin n’est pas loin.

(1)« les Palestiniens ayant fait preuve d’incompétence et de corruption » selon Kushner.

(2)« Les Etats-Unis n’ont-ils pas reconnu unilatéralement al-Quds capitale de l’entité sioniste ? N’y ont-ils pas déplacé leur ambassade, en violation du droit international et des accords ? N’ont-ils pas bloqué les subventions à l’UNRWA ? N’ont-ils pas lancé une campagne mondiale pour faire assimiler l’antisionisme à de l’antisémitisme et interdire tout critique contre l’entité sioniste ? Les colons sionistes ne volent-ils pas quotidiennement l’enceinte sacrée d’al-Quds et ne cherchent-ils pas à s’y approprier des biens des Palestiniens, de l’Eglise Orthodoxe et même de la France (le Tombeau des rois)?

(3)70-71/33 al-Ahzâb : Yâ ayyuhâ al-ladhîna âmanû attaqû-llâha wa qûlû qawlann sadîdann. Yuslih lakum a‘mâlakum wa yaghfir lakum dhunûbakum wa man yuti‘ Allâha wa rasûlahu faqad fâza fawzann ‘azhîmann.

أَيُّهَاالَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَقُولُوا قَوْلً سَدِيدًا* يُصْلِحْلَكُمْ أَعْمَلَكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَمَن يُطِعْ اللَّهَ وَرسَولَهُ فَقَدْ فَازَ فَوْزًا عَظِيمً (70-71 الاحزاب)     

(4)Cf. L.S. No93 de sept.-oct. 2018.

www.lumieres-spirituelles.net No98 - Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hujjah 1440 - Juillet-Août 2019

La nouvelle équation yéménite!

Voilà près de 5 ans que l’Arabie Saoudite a envahi le Yémen(1), après avoir harcelé les Houthis au nord durant 6 guerres(2) et tout le pays par l’intermédiaire de leur agent Abdal­lah Saleh(3),


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)