1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-10-23 | Readers 203 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Burûj (les constellations) (85) (7)


Sourate al-Burûj  (les constellations) (85) (7)

بسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

إِنَّ الَّذِينَ فَتَنُوا الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَتُوبُوا فَلَهُمْ عَذَابُ جَهَنَّمَ وَلَهُمْ عَذَابُ الْحَرِيقِ (10)

Inna al-ladhîna fatanû al-mu’minîna wa-l-mu’minâti thumma lam yatûbû fa-lahum ‘adhâbu jahannama wa lahum ‘adhâbu-l-harîqi ;

Certes, ceux qui ont fait subir des épreuves aux croyants et aux croyantes et qui après ne se sont pas repentis, à eux le châtiment de l’Enfer et le supplice d’être brûlé ;

إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَهُمْ جَنَّاتٌ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ذَلِكَ الْفَوْزُ الْكَبِيرُ (11)

inna al-ladhîna âmanû wa ‘amalû as-sâlihâti lahum jannâtunn tajrî min tahtihâ al-anhâru dhâlika al-fawzu al-kabîru ;

certes, ceux qui ont cru et accompli de bonnes actions, à eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, cela est le très grand triomphe ;

إِنَّ بَطْشَ رَبِّكَ لَشَدِيدٌ (12) إِنَّهُ هُوَ يُبْدِئُ وَيُعِيدُ (13) وَهُوَ الْغَفُورُ الْوَدُودُ (14) ذُو الْعَرْشِ الْمَجِيدُ (15) فَعَّالٌ لِّمَا يُرِيدُ (16)

inna batsha rabbika la-shadîdunn ; innahu huwa yubdi’u wa yu‘îdu ; wa huwa al-ghafûru al-wadûdu ; dhû-l-‘arshi al-majîdu ; fa‘‘âlunn limâ yurîdu ;

certes, la Force de ton Seigneur est terrible ; certes, c’est Lui Qui commence et refait ; et Il est Celui qui pardonne sans cesse, le Tout-Affectueux, Possédant l’Arche, le Très-Glorieux, Faisant ce qu’Il veut.

Reprise de la sourate par groupe de versets en nous aidant de l’interprétation de cette sourate par sayyed TabâTabâ’i dans « al-Mîzan », et de celles de sheikh Makârem Shîrâzî dans « al-Amthal », de sayyed Hassan al-Mustafawî dans son « Tahqîq fî kalimât al-Qurân al-karîm », de docteur Mahmoud Bostani dans « al-Tafsîr al-binâ’î lil-Qorân al-karîm », de sheikh al-Hawîzî dans son « Tafsîr Nûr ath-Thaqalayn » (vol.8) et d’Ibn ‘Arabî, vol.2 pp787-791.

Nous avons précédemment réparti les versets de cette sourate en quatre groupes en nous appuyant sur des particularités communes entre les versets de chacun des groupes. Nous sommes en train de poursuivre l’étude un peu plus approfondie du troisième groupe de versets, en prenant connaissance du sens des derniers mots de ce groupe qui concernent les Attributs de Dieu et en réfléchissant dessus.

ÉTUDE LEXICALE DU 3e GROUPE DE LA SOURATE (3e vérité)

—« batsh » : nom d’action du verbe « batasha » (dont l’idée fondamentale est d’agir avec une force violente et coercition, se saisir de qqun par force) = force, violence.

—« yubdi’u » : du verbe « bada’a » = commencer, créer, produire, débuter, ouvrir.

—« yu‘îdu » : du verbe « ‘âda » (dont l’idée fondamentale est de revenir à l’action à un autre niveau, refaire une 2e fois après le 1er niveau) = revenir, retourner, considérer pour la seconde fois, réitérer, répéter.

—« al-ghafûr » : Attribut dérivé du verbe « ghafara » (= effacer les traces, conséquences de qqch (après la tolérance (‘afû)) = celui qui pardonne beaucoup, qui efface les fautes, le Très-Pardonneur.

—« al-wadûd » : Attribut dérivé du verbe « wadda » (dont l’idée fondamentale est de tendre vers quelque chose ; un niveau plus faible et plus général que l’amour = aimer, chérir, affectionner, s’attacher à ) = qui aime, affectueux, le Tout-Affectueux.

—« al-‘arsh » : nom dérivé du verbe « ‘arasha » (dont l’idée fondamentale unique est ce qui est étendu au-dessus de la tête (physiquement ou moralement), le contraire de ce qui est étalé sous les pieds (farasha)) = voûte, toit, tente, arche.. la prédominance  de façon absolue, (le mot « trône » étant réservé au mot « kursî »). Ce mot est précédé par le mot « dhû » indiquant l’appartenance, la possession de façon forte, dans le sens de l’autorité et de la coercition.

—« al-majîd » : Attribut dérivé du verbe « majada » (dont l’idée fondamentale est la grandeur dans la largesse et l’élévation et de ses effets , la puissance/dignité, la noblesse, l’élévation englobant toute chose = surpasser qqun par le fait d’illustrer) = le très noble, illustre, glorieux, le Très-Glorieux, le Plein de Noblesse et de Majesté. Ce mot se rapporte à (huwa).

ÉTUDE PLUS APPROFONDIE DU 3e GROUPE DE VERSETS DE LA SOURATE (suite et fin)

3)La troisième vérité rappelant des Attributs de Dieu

On peut noter ici la présence d’un pronom personnel à la 2e p. m. sing. (rabbi-ka). A partir de ce verset, Dieu (Tout-Puissant) interpelle directement Son interlocuteur (Son Messager(s)). Pourquoi ?

Est-ce dans le but de le rassurer en lui rappelant Sa Force redoutable alors que le Prophète et ses compagnons subissent les persécutions des gens de La Mecque ? Ou cherche-t-Il à lui indiquer (à lui et à ses compagnons) en même temps autre chose ?

La troisième vérité concerne les Attributs sous lesquels Dieu, Un, Unique Se manifeste à nous selon notre degré de perception. Et le premier Attribut évoqué est Sa Force violente et coercitive (batsh), précédée par « inna » le mettant en valeur et de plus qualifiée de « terrible » (shadîd).

La plupart des commentateurs de ces versets limitent la manifestation de cette Force coercitive divine à l’Au-delà, à la promesse du châtiment pour les incroyants dans l’Au-delà. Et en ce monde ?

Dans la sourate « Rûm » (30), il est fait allusion à la défaite des chrétiens : {Les Romains (les Byzantins) ont été vaincus dans la terre la plus basse (le pays voisin ?).}(2/30 Rûm) Mais elle est suivie par l’annonce de leur victoire en ce monde : {et eux, après leur défaite, l’emporteront, dans quelques années.}(3-4/30 Rûm) Et Dieu (qu’Il soit Glorifié) précise  {A Dieu appartient l’Ordre avant et après, et ce jour-là les croyants se réjouiront par le Secours de Dieu. Il donne la victoire à qui (il) veut, et Il est le Tout-Puissant Digne et le Très-Miséricordieux.}(4-5/30 Rûm)

Viennent ensuite les autres Attributs introduits à nouveau par cette particule de mise en valeur « inna ».

u{certes (inna-hu), c’est Lui (huwa) Qui commence et refait}(13)

-A noter la présence de deux pronoms personnels pour insister sur Dieu Tout-Puissant à l’exclusion des autres (Il est Le Seul à faire cela) et confirmer Sa Force évoquée dans le verset précédent.

-Par contre à noter l’absence du complément d’objet direct à la différence du verset 11 de la sourate Rûm (30) {Dieu commence la création (al-khalqa) ensuite il la refait ensuite vers Lui vous serez ramenés.}(11/30 Rûm) L’absence d’indication laisse toutes les suppositions possibles et ouvre les portes aux interprétations de ce verset.

-La plupart des commentateurs, sans doute dans le cadre d’une vision privilégiant l’expérience indivi-duelle, voient dans le ‘recommencement’ divin une indication d’un second niveau, celui du monde intermédiaire (al-barzakh), extérieur à la terre, où le résultat des actes des hommes sera visible et vu.

Dans son commentaire de ce verset 11/30, al-Mollâ Sadrâ fait allusion à la sortie de la création – du possible à sa réalisation –, en parlant de descente du monde des esprits (du monde de l’Unité)  jusqu’au monde le plus bas (dunia) (le monde de la multiplicité) en passant par différentes étapes, puis du retour à Dieu de la création, du monde de la multiplicité vers l’Un, en repassant par toutes ces étapes, pour sortir des ténèbres de la multiplicité, se purifier de toute trace de l’ego, déchirer les voiles, purifier son miroir pour que ne s’y manifeste que la Face de Dieu Subsistante.

-Les savants contemporains préfèrent parler du mouvement général du retour à Dieu qui doit passer par des étapes dont la première est l’apparition de l’Imam al-Mahdî(qa).

u{et Il est Celui qui pardonne sans cesse, le Tout-Affectueux,} (14)

Sous la forme amplifiée pour indiquer l’extrême Pardon et l’extrême Affection de Dieu Tout-Puissant. C’est-à-dire, Il est Celui qui efface les fautes (en ce monde, si les conditions sont respectées, et dans l’Au-delà), Plein d’Affection en général, étendue à tout le monde. N’en sont privés que ceux qui la refusent, se voilent de Dieu. Ces deux Attributs peuvent être perçus en ce monde et dans l’Au-delà. Attribut de Beauté après avoir évoqué l’Attribut de Majesté (la force terrible), deux faces d’un Attribut Unique.

u{Possédant l’Arche, le Très-Glorieux,} (15)

L’Arche (indiquant l’extension au-dessus de la tête, englobant tous les mondes de l’existence créés par le Vouloir et la Volonté de Dieu), précédée par « Dhû » (la possession avec la maîtrise) et l’Attribut spécifié « Tout-Glorieux » renforcent l’idée de Force, de Grandeur, de Majesté, de Toute-Puissance de Dieu, Sa Grandeur englobant tout, à laquelle rien ni personne n’échappe.

Al-Mullâ Sadrâ (dans son « Secrets des versets » p129)adopte l’interprétation gnostique de ce mot : « L’Arche est le cœur du monde et l’Etre humain le très grand (…) en tant que ce qui est voulu du cœur moral (ma‘nawî) est le niveau de l’âme gérante (mudabirat), connaissant (mudrikat) les Universalités (al-kuliyât), le cœur formel (sûrî) est sa manifestation. »

u{Faisant ce qu’Il veut.} (16)

A noter la 2e forme dérivée « fa‘‘âl » du verbe (fa‘ala) indiquant l’intensité et la répétition au point de devenir un Attribut. Tout Lui est soumis. Personne ou rien n’intervient dans le Vouloir divin ni n’échappe à Sa Volonté. Donc, tout ce qui se passe a lieu selon Sa Volonté.

www.lumieres-spirituelles.net     No100 - Rabî‘ I & II 1441 – Novembre-Décembre 2019


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)