1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-10-23 | Readers 162 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Interdiction d’écouter la médisance


Interdiction d’écouter la médisance

« Ô vous les gens, celui qui connait de son frère

la fermeté/solidité en religion et la justesse de sa voie,

ne doit pas prêter l’oreille aux dires des hommes.»

 du Prince des croyants(p),  Nahj al-Balâgha, Kalâm 141 (ou 134)  p311

أَيُّهَا النَّاسُ، مَنْ عَرَفَ مِنْ أَخِيهِ وَثِيقَةَ دِين وَسَدَادَ طَرِيق،

فَلاَ يَسْمَعَنَّ فِيهِ أَقَاوِيلَ الرِّجَالِ،

Ayyuhâ an-nâsu, man ‘arafa min akhî-hi wathîqata dîninn wa sadâda tarîqinn,

falâ yasma‘anna fîhi aqâwîla-r-rijâli.

–wathîqata : nom dérivé du verbe « wathiqa » (= être assuré statutairement, avoir confiance, mettre sa confiance en/ds, être ferme, solide) = confiance en soi-même, ferme résolution, solidité.

––dîninn : nom dérivé du verbe « dâna » (= se soumettre et se plier à un programme ou une décision déterminée) = jugement, religion.

––sadâda : pl. de « sad » = l’obstacle avec la maitrise, le contrôle total d’un côté et de l’autre avec le fait d’être bien fait, bien tourné, appliqué ; ici, un chemin où il n’y a aucune erreur, aucune fausseté.

––tariqinn : Le sentier où l’on tient compte de sa mesure et de son organisation selon des spécificités déterminées ; d’où le sentier étroit, pas facile.

––yasma‘anna : entendre, écouter + « nna » de confirmation et d’insistance.

––aqâwîla : pl. de « aqwâl » qui est lui-même le pl. de « qawl » = paroles, dires.

Il y a ici une interdiction de se précipiter à accepter, voire même d’écouter, de prêter son oreille à ce que disent les gens à propos d’une personne qui détient des croyances justes dans la religion et qui a une ligne de conduite droite.

(d’après SharahNahj al-Balâgha de S. Abbas ‘Alî al-Moussawî, vol.2 pp417-418)

www.lumieres-spirituelles.net     No100 - Rabî‘ I & II 1441 – Novembre-Décembre 2019


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)