1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-10-23 | Readers 123 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le médicament de la vieille dame


Le médicament de la vieille dame

« Tous les mois, au début de chaque mois, une vieille dame de Mashhed se rendait à la pharmacie près du sanctuaire de l’Imam ar-Ridâ(p) pour acheter son médicament. Comme à l’habitude, elle se rendait au fond du magasin où une jeune fille lui remettait son médicament, puis à la caisse pour payer. Là, il y avait toujours un jeune homme, le sourire aux lèvres, qui lui rendait la monnaie avec gentillesse. Il la reconnaissait à la longue.

Heureusement, le médicament n’était pas cher (20 riyals) car la vieille dame n’avait pas beaucoup d’argent !

Cela dura ainsi trois ans.

Un jour qu’elle se rendait à la pharmacie, comme à son habitude, elle entra dans la pharmacie mais elle ne remarqua pas le jeune homme à la caisse. Elle se dit qu’il devait être occupé à l’arrière de la boutique et qu’il allait revenir.

Elle prit son médicament du fond de la pharmacie puis se rendit à la caisse. Il y avait un autre jeune homme à la place de celui qu’elle connaissait. Elle demanda des nouvelles de ce jeune homme qu’elle connaissait. On lui dit qu’il était absent et qu’il le remplaçait.

Elle remit les 20 riyals comme à l’habitude.

Mais le jeune caissier regarda ces 20 riyals tout surpris et dit : « C’est quoi cela ? »

Elle répondit : « Le prix du médicament ! » surprise par sa réaction.

Il lui dit alors : « Hajjeh ! Ce n’est pas 20 riyals mais 200 riyals ! »

Elle lui répondit : « Cela fait trois ans que je paye tous les mois 20 riyals pour cette même boîte de médicament ! Où est le jeune homme qui était là avant ? Je veux le voir, je veux qu’il vous dise que vous vous trompez ! »

Le jeune caissier lui dit alors que le jeune homme était tombé en martyr en Irak, dans le combat contre Daesh et la défense des lieux saints.

C’est alors qu’arriva le propriétaire de la pharmacie. Il regarda les registres de vente et remarqua que le médicament coûtait bien 200 riyals. Il comprit que le jeune homme avait payé de sa poche, durant ces trois ans, la différence, soit 180 riyals. En voyant cela, le propriétaire de la pharmacie décida de continuer de vendre à la veille dame le médicament à 20 riyals et d’assumer la différence à la mémoire du martyr.

{Muhammad est le Messager de Dieu. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. }(29/48 al-Fat’h

Tiré des Arwa‘ al-Qusas

www.lumieres-spirituelles.net     No100 - Rabî‘ I & II 1441 – Novembre-Décembre 2019


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)