1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-12-24 | Readers 660 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Des particularités d’al-Barzakh (3)


Des particularités d’al-Barzakh (3)

Nous avons commencé à voir les particularités de ce monde intermédiaire et nous étions arrivés aux liens (ou rapports) qui existent entre ces trois mondes et à la conclusion qu’il y a une sorte d’unité et d’accompagnement entre eux en même temps qu’un ordre d’arrivée. Voici une quatrième particularité.

d)La vie continue dans la tombe.

Parmi les preuves de cette vie qui continue dans la tombe, voici deux versets coraniques qui évoquent la situation de personnes après leur mort.

Ils concernent des personnes qui ne subissent pas les lois du monde matériel (comme la décomposition des corps sous terre).

-1)Il est dit dans le noble Coran : {Ne considérez pas que ceux qui ont été tués dans la voie de Dieu sont morts, mais vivants auprès de leur Seigneur, ils sont pourvus, heureux de ce que Dieu leur a accordé de Ses Faveurs, annonçant la bonne nouvelle pour ceux qui sont derrière eux et qui ne les ont pas encore rejoints, ils ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés.}(169-170/3 Ali ‘Imran)

Ce verset est une preuve de la vie après la mort et du mode de vie dans le monde intermédiaire.

Par leur arrivée à la station de la wilâyah ou de l’assujettissement absolu (à Dieu), disparaissent d’eux toutes les sortes de peur, de tristesse qui sont les corollaires de la multitude et des effets de la dispersion et de la dualité.

Dans ce monde où ils sont allés, il leur arrive de voir les esprits des croyants qui ne sont pas encore morts et cela, grâce à une sorte d’ampleur, de dépouillement qu’ils détiennent.

Le Messager de Dieu(s) disait :  « Les Proches-Elus de Dieu ne meurent pas mais se déplacent d’une demeure vers une autre. »(cité par Razî dans son tafsîr de ce verset 169/3, in Ihyâ al-‘ulûm, vol.4 p423)

-2)Et il est dit dans le noble Coran : {Et ne dites pas de ceux qui ont été tués dans la voie de Dieu qu’ils sont morts ; au contraire, ils sont vivants mais vous n’[en]avez pas conscience.}(154/2 al-Baqara)

Dieu Tout-Puissant ne dit pas qu’Il les fera revivre (les rendra vivants) le Jour de la Résurrection, mais qu’ils sont vivants bien que morts apparemment.

Et cela est une preuve de la vie et du mode de vie « intermédiaire ».

 

Bien sûr, l’ensemble des morts sont vivants. Toute personne qui meurt est vivante. Dans ces deux versets cités, sont mises en avant des distinctions qui concernent des gens particuliers. Et ceux-là « sont pourvus », ils sont « heureux » de ce que Dieu leur a donné.

Et selon la Sagesse élevée (la théosophie), ce dont ils sont pourvus est constitué de substances abstraites, lumineuses, associées aux Attributs et Noms divins. Les connaissances divines sont les ressources des esprits abstraits dans cet état, elles envoient en eux une félicité indescriptible.

(Ma‘rifatu-l-Ma‘âd, AyatAllah Mohammed Hussein at-Tehrânî, vol.2 pp138-139)

www.lumieres-spirituelles.net     No101 - Jumâdî I & II 1441 – Janvier - Février 2020


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)