1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-04-19 | Readers 771 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le Prophète Yehia(p) et Iblis (1)


Le Prophète Yehia(p) et Iblis (1)

« Iblis, l’ennemi de Dieu, venait auprès des Prophètes(p) et leur parlait – depuis [le Prophète] Nûh au [Prophète] ‘Issa [Jésus] fils de Mariam avec ceux entre les deux – sauf que ses visites n’étaient pas aussi nombreuses et aussi familières comme elles l’étaient avec [le Prophète] Yehia(p) fils du [Prophète] Zaccharia(p).

Un jour, il [Iblis] entra chez lui(p) [le Prophète Yehia(p)] et quand il voulut se retirer de chez lui(p), [le Prophète(p)] lui dit : « Ô Abâ Murrata [nom donné à Iblis], j’ai une demande à te faire. J’aimerais que tu ne me la refuses pas. »

Il lui(p) dit : « Tu as cela, ô Prophète de Dieu, alors demande ! »

[Le Prophète] Yehia(p) fils de Zaccharia(p) lui dit : « Je voudrais que tu viennes à moi sous ta forme naturelle et que tu m’exposes tes pièges avec lesquels tu mènes les gens à la perdition. »

Iblis dit : « Tu demandes quelque chose de grandiose auquel je ne peux pas répondre et qui m’est énorme. Mais comme tu m’es cher et qu’il m’est pénible de te refuser une demande et de ne pas te satisfaire. Je vais te répondre. Cependant, j’aimerais que tu t’isoles pour me voir, que personne ne soit avec toi. »

Ils se donnèrent rendez-vous pour le lendemain : au lever du jour, il se rendrait chez lui(p) dans cet état [demandé].

Quand ce fut le lendemain, il se présenta à lui(p).

Il(p) vit un Ordre de Dieu grandiose : il était difforme, renversé, laid, énorme, abject comme des corps de porcs avec une tête de singe. La fente de ses yeux était allongée, de même que celle de la bouche. Son visage formait un seul os avec toutes ses dents, sans menton ni barbe.  De rares cheveux étaient plantés de façon renversée vers le ciel. Il avait quatre bras, deux au niveau de ses épaules et deux sur les côtés. Des orteils prolongeaient ses pieds de derrière et des obstacles (‘arâqîb) au-devant. Ses doigts étaient au nombre de six. Il avait des joues en saillie avec les narines de son nez tournées vers le ciel, une sorte de trompe comme le bec d’un oiseau. Ses sourcils étaient difformes, recourbés.

Il portait une chemise retroussée, avec une ceinture au-dessus comme les sorciers, à laquelle étaient accrochés des petits cruchons. Autour de sa chemise, des morceaux de peau d’animal, comme des boissons de différentes couleurs, blancs, noirs, rouges, jaunes et verts.*

A sa main, il avait une grosse cloche et sur sa tête, un œuf avec à son sommet un [morceau] de fer rectangulaire aux extrémités recourbées.

[Voilà la réalité du shaytân, selon laquelle il s’est présenté uniquement au Prophète Yehia(p). En effet, si Iblis se présentait ainsi aux gens, le suivraient-ils encore ? Non ! ils le fuiraient !

Puis Iblis expliqua au Prophète Yehia(p) ce que représentait chacun des éléments de son apparence.

A la fin, le Prophète Yehia(p) lui demanda les raisons de sa laideur.]

Il lui(p) répondit : « C’est à cause de ton aïeul Adam. J’étais parmi les Anges honorés qui ne levaient pas la tête d’une prosternation de 400 000 ans. Et j’ai désobéi à mon Seigneur, à Son Ordre de me prosterner devant Adam, ton aïeul. Alors, Dieu fut en colère contre moi et m’a maudit. Je me suis trouvé transformé de la forme d’Anges en la forme des « shayâtîn ». Il n’y avait pas chez les Anges une forme plus belle que la mienne et je suis devenu difforme, renversé, laid, sens dessus dessous, effrayant, abject, comme tu vois. » »                                                                             

(Du Messager de Dieu(s), Bihâr, vol.60 H71 pp226-229,

citant « Ghawri al-Umûri’ » d’at-Tirmidhî)

*Selon ce qu’a expliqué Iblis au Prophète Yehia(p), les « petits cruchons » représentent ses passions/instincts ; les « morceaux de peau » les teintures et les parures des femmes de différentes couleurs, ses pièges avec lesquels il attrape le croyant devant les femmes. S’il est immunisé par son obéissance à Dieu, il s’approche alors de lui avec une somme d’argent de source illicite, suscitant sa cupidité et son avidité. Et s’il est immunisé par son obéissance à Dieu et s’écarte de lui par l’ascétisme, il [le shaytân] s’approche de lui avec ces boissons enivrantes pour revenir à la charge contre lui avec toutes ces passions/instincts. Il ne peut que tomber, du moins en partie, même s’il est le plus scrupuleux des pieux.

www.lumieres-spirituelles.net  N°103 - Ramadân - Shawwâl 1441 - Mai - Juin 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)