1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-04-19 | Readers 191 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Abrégé des sciences du Coran et du Hadith


Abrégé des sciences du Coran et du Hadith

Dr.  Abolfazl Khoshmanesh

Trad.Ed. Université  virtuelle al-Mustafa – Qom – 2017

Ce livre de vulgarisation donne un aperçu très général des sciences coraniques telles enseignées au cycle d’Etudes universitaires générales en sciences islamiques et en islamologie, sous une forme très simplifiée.

Il comprend 23 cours (ou leçons) répartis en deux parties : la première (treize cours) étant réservée au noble Coran et la seconde (dix cours) au Hadith. Chaque cours est composé de 2-3 à 7 (10 maxi) pages avec une introduction, le corps du cours abordant deux ou trois points importants, un résumé et des questions de révision (les « discussions »).

1-Le 1er cours de la 1ère partieprésente les différentes sciences du Coran, et le 2ème  l’importance de la connaissance et de la compréhension du dernier Message de Dieu révélé dans une langue claire, lisible, compréhensible, la langue arabe. Certes, toute traduction dans une langue étrangère peut aider à sa compréhension pour les non-arabophones mais elle n’est qu’une interprétation donnant une « notion sommaire » et ne pouvant en aucun cas se substituer au noble Coran dans sa langue d’origine.

Les cours suivants

—indiquent ceux qui ont reçu la tâche de l’interpréter (L.3) ;

—expliquent la langue du noble Coran (L.4), comment il a été révélé (L.5-6-7), comment il a été compilé et récité par la suite (L.8-9-10) ;

—présentent ces points qui prêtent à discussion comme les versets explicites et ceux ambigus (L.11), abrogeant et abrogés (L.12).

Enfin, le dernier cours (L13, 13 pages) porte sur les récits du Coran.

2-La seconde partie parle des hadiths selon la même méthode.

—D’abord une présentation de la science du Hadith (avec ses distinctions, ses conditions d’authenticité (au niveau de son contenu et de sa chaîne de transmission)) (L.14).

—Puis une exposition rapide des origines de cette science et des premiers rapporteurs de Hadith (L.15), puis ceux au temps des quatre premiers Imams(p) (L.16), puis au temps des deux Imams al-Bâqer(p) et as-Sâdeq(p) (L.17), enfin jusqu’à l’avant-dernier Imam(p) (L.18).

—Suivie par une présentation des principaux recueils des Hadiths, d’abord ceux (400) rapportés par les compagnons directement des Imams (L.19), puis les différents recueils (primaires, secondaires (les « quatre livres » avec un court aperçu sur chacun d’entre eux) (L.20) et ultérieurs (L.21-22)). Le dernier cours est réservé aux recueils de hadiths sunnites (L.23).

La langue française employée est la plupart du temps claire et compréhensible, facilement améliorable si le livre avait été relu avant sa publication. Cet abrégé permet aux croyants musulmans francophones de se faire une idée des fondements scientifiques des sciences et des connaissances islamiques. Il pourrait être une bonne entrée en matière pour l’étude de ces sciences religieuses (qui nécessite cependant la connaissance de la langue arabe pour sa poursuite et son approfondissement).

www.lumieres-spirituelles.net     No103 - Ramadan-Shawwal  1441 – Mai-Juin 2020

Citations* de Abrégé des sciences du Coran et du Hadith

†« Introduction

Regardant l’importance des Sciences Coraniques dans la communauté islamique et ainsi son statut, il est important de traiter ses questions et expliquer ses sciences tel que son histoire, sa lecture, sa révélation etc.. pour cette raison nous allons débuter ce cours avec la définition des Sciences Coraniques et ainsi donner les différentes branches de cette science.»(p15) 

†« Définition

Les connaissances du Saint Coran sont aujourd’hui dans les documents des Sciences Coraniques subdivisées en deux groupes: - Les connaissances qui concernent le Saint Coran et ont les relations maximums dans le procès de la connaissance et de la compréhension de la Glorieuse Parole d’Allah le Sublime. - Les connaissances tirées du Saint Coran.»(p17) 

†« Résumé

Nous pouvons conclure que pour étudier, nous avons besoin de certaines sciences qui nous permettront de mieux comprendre ce livre divin, et que certaines de ces sciences sont liée directement au Coran et certaines sont relatives. Parmi ces sciences, il y a celle de sa révélation, son histoire et sa lecture etc… ces sciences sont des outils qui nous aident à comprendre les sens du Coran qui est la parole de Dieu. »(p18) 

†« Discussions

1.Que signifie le terme « Coran »

2.Quels sont les deux dont le Noble Prophète paix sur lui et sur sa famille nous a laissé?

3.De quoi il s’agit cet aya Coranique: « Ne voudraient-ils pas se mettre à comprendre le Coran par le Coran même, ou leurs cœurs sont-ils cadenassés ?!

4.Citez le hadith Thaqalayn. »(p27)

†« La mise du Coran par écrit à l’époque d’Abubakr as-Siddiq:Chargé par Abubakr as-Siddîq et conseillé par ‘Omar ibn al-Khattab, Zayd ibn Thabit rassembla le Coran en un seul livre. Pour atteindre cet objectif, il se référa aux manuscrits déjà écrits par les scribes du Prophète. »(p55)

†« Le terme arabe «Naskh» est polysémique: c’est-à-dire qu’il peut prendre plusieurs significations dont l’écriture, l’enregistrement et non pas uniquement l’abrogation dans le sens de remplacement ou l’effacement. »(p75)

†« I. Définition de la science du hadith

Définition 1:apprentissage des règles de base et des principes qui permettent de parvenir à la connaissance du rapporteur (ar-râwî) et de ce qui est rapporté (al-marwî).

Définition 2:science basée sur des règles/principes qui permettent de connaître tout ce qui concerne la chaîne de transmission (sanad ou isnâd) et le contenu qui est véhiculé par cette chaîne (matn). Objectif poursuivi : être capable de statuer sur l’authenticité des informations qui nous sont rapportées. »(p91)

†« Le Hadith traversa une période noire à l’époque des Imams Hassan, Hussein et Sajjâd (saw), et on considère cette époque comme étant l’époque de l’absence du Hadith dans l’atmosphère officielle de la société musulmane et de l’éloignement de cette société du Hadith. »(p103)

†« Les Quatre Livres s’accordent sur le tri et la classification des Hadith, mais divergent quant à la transmission (la mention) des chaînes des transmetteurs. Ainsi alors que Kulaynî s’est appliqué le plus souvent, à faire figurer avec chaque Hadith toutes ses chaînes de transmetteurs, Çadûq a choisi de supprimer celles-ci pour les rassembler dans un ouvrage à part, et Tûcî a conjugué les deux méthodes dans ses deux ouvrages, comme on le verra plus loin. »(p126)

†« Les activités intellectuelles du chiisme ne s’étaient pas arrêtées entre le Ve et le XIe siècle H., malgré la stagnation qu’a connue la science du Hadith. En effet, pendant cette période, les uléma ont écrit des ouvrages importants qui ont montré la profondeur, l’originalité et la solidité des bases sur lesquelles sont fondées les règles du Chiisme» »(p146)

*Nous rappelons que les citations sont des reproductions telles quelles de passages du livre, sans correction de notre part.

www.lumieres-spirituelles.net     No103  - Ramadan-Shawwal  1441 – Mai-Juin 2020


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)