1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-06-16 | Readers 510 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

De l’importance de la consultation


De l’importance de la consultation

« Celui qui suit obstinément son avis est perdu

et celui qui consulte les gens s’associe à leurs raisons. »

 du Prince des croyants(p),  Nahj al-Balâgha, Qasr al-kalâm 161 (ou 152) p688

وَمَنِ اسْتَبَدَّ بِرَأْيِهِ هَلَكَ، وَمَنْ شَاوَرَ الرِّجَالَ شَارَكَهَا فِي عُقُولِهَا،

Wa mani-stabadda bi-ra’yihi halaka, wa man shâwara ar-rijâla shârakahâ fî ‘uqûlihâ.

–astabadda : 10e f. dérivée du verbe « badda » (= séparer, éloigner)

= s’occuper seul de qqch, en user seul.

–ra’yi-hi : nom dérivé du verbe « ra’â » (= voir, apercevoir) = manière de voir, opinion, conseil, avis (où entrent en jeu les convictions personnelles..etc.)

–shâwara : 3e f. dérivée du verbe « shâra » = consulter qqun, lui demander son avis.

–shâraka : 3e f. dérivée du verbe « sharika » = s’associer, être associé à, participer avec.

–‘uqûl : pl. de « ‘aql » = raisons, intelligences.

Celui qui se soumet à son seul avis sans demander l’avis des autres, sans revenir à ses compagnons, sans faire appel à leur expérience, à leur connaissance, est perdu, parce qu’il n’est pas un être infaillible. [ Et même, les Infaillibles aimaient consulter les gens sur des questions déterminées ! ]

Par contre, celui qui consulte les gens, demande leur avis et sait ce que chacun d’entre eux pense, participe à leur intelligence et pourra choisir ce qui est le plus juste, le plus susceptible de réussir.

Par ailleurs, il faut aussi savoir qui consulter et quelle affaire a besoin d’une consultation. Il y a des conditions pour cela, et en premier lieu que les personnes consultées soient qualifiées pour l’affaire pour laquelle elles sont consultées.

(d’après SharahNahj al-Balâgha de S. Abbas ‘Alî al-Moussawî, vol.5 pp345-346)

www.lumieres-spirituelles.net     No104  - Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hujjah 1441 – Juin-Juillet-Août- 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)