1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-06-16 | Readers 382 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’annexion de la Cisjordanie occupée..


1er Juillet 2020 : début de l’officialisation de l’annexion..

..de la Cisjordanieoccupée.. Vers où ?

Malgré la pandémie et les crises économiques et sociales qui l’ont accompagnée, Netanyahou a réussi à imposer, à la nouvelle coalition gouvernementale sioniste, le principe de l’annexion officielle (de jure) des territoires occupés de la Cisjordanie, fixant son début au 1er juillet 2020 (suivant un calendrier électoral personnel plutôt qu’américain). Pourquoi cette officialisation ?

Cette officialisation de l’annexion de ce qui reste de la Cisjordanie vient après la reconnaissance par les Etats Unis de Jérusalem (parties occidentale et orien­tale) comme capitale de l’entité sioniste, le déplace­ment de leur ambassade de Tel Aviv à al-Quds, leur reconnaissance du plateau du Golan syrien comme une partie de l’entité sioniste, leur négation du droit au retour des réfugiés palestiniens, leur annonce du « deal du siècle(1) » et enfin la déclaration de l’entité sioniste de se considérer comme un « Etat unique­ment juif » excluant tout autre, même autochtone. Toutes ces initiatives donnent la tendance générale.

ºCe projet d’annexion de jure représente-t-il quelque chose de nouveau ?

En effet, l’annexion de facto a commencé depuis le début de l’occupation sioniste, il y a plus de 50 ans. Et elle s’est même intensifiée avec, malheureu­sement, la participation des Palestiniens dans le cadre des Accords d’Oslo(2).

Sous couvert de « négociations de paix », l’OLP(2) a été amenée à :

1-reconnaître l’entité sioniste en sept.1993 ;

2-accepter l’idée de deux Etats (en vue de gagner les faveurs de la communauté internationale, qui cherche, elle, à s’imposer sur la scène mondiale en avançant ce faux postulat d’un « conflit » entre deux parties égales et à se donner bonne conscience des crimes qu’elle a commis à l’en­contre notamment des Juifs) ;

3-réguler le fractionnement de la Cisjordanie en zones (A, B,C), avec un fictif Etat palestinien ;

4-participer à la répression de la résistance palestinienne (qui continue d’exiger la libération de la toute Palestine) avec ces ‘additifs sécuritaires’ qui lui ont donné le droit d’avoir des armes, mais.. à condition qu’elles soient tournées contre la résistance et non contre l’occupant sioniste..

Trente ans plus tard, 85 % de la Palestine sont sous l’autorité de l’entité sioniste et les Palestiniens n’en contrôlent qu’environ 15 %, de plus sous de sévères restrictions sionistes (quelque 115 ghettos (‘réserves’) palestiniens pseudo-autonomes éparpillés et isolés les uns des autres en Cisjordanie et la bande de Gaza subissant blocus et exactions de la part des forces d’occupation sionistes(3)).

Ainsi, le « deal du siècle » de Trump n’est pas une « rupture » par rapport aux Accords d’Oslo, comme certains le prétendent, mais il consolide unilatérale­ment tous les acquis sionistes, toutes les emprises territoriales au cours des cinq dernières décennies.

Il ne fait que refléter une réalité territoriale inaugurée par ce soi-disant « processus de paix ». Et les 60 % du territoire de la Cisjordanie que l’entité sioniste cherche à annexer correspondent à ceux de la Zone C qui représente 76 % de la terre occupée et qui est déjà sous contrôle sécuritaire et administratif de l’entité sioniste.

ºAlors pourquoi l’entité sioniste décide-t-elle de mettre fin à cette stratégie d’annexion de facto (qui lui a donné une liberté d’action) et cherche-t-elle à officialiser cette réalité, au risque de provoquer une « agitation » (même fictive) internationale ?

La réponse se trouve dans ce que l’entité sioniste se prépare réellement à faire, sous couvert de cette officialisation – assurée qu’elle est de jouir (bien que ne respectant aucun engagement) d’une totale immu­nité au sein de la communauté internationale, qu’elle a réussi à amadouer à coups de menaces, d’accusa­tions (d’antisémitisme) et de corruptions.

C’est que l’entité sioniste s’apprête à passer à une étape supérieure qui consiste non seulement à absorber les colonies et les terres environnantes (qui sont déjà sous son contrôle) mais aussi et surtout à procéder au nettoyage final des Palestiniens (comme elle l’a déjà commencé dans certains endroits), à liquider définiti­vement la cause palestinienne..

C’est-à-dire, il ne s’agit plus seulement de nier le droit au retour des Palestiniens, ni d’appliquer une politique d’apartheid, mais de faire partir ceux qui restent dans ces zones ! Plus ! ces quelque 1 900 000 Palestiniens (vivant actuellement en Palestine occu­pée depuis 1948 avec un statut de citoyen de seconde zone), en justifiant, dans un premier temps, leur « transfert » vers ces ghettos palestiniens restants de la Cisjordanie puis leur départ, leur expulsion voire même leur génocide.

L’objectif final étant de réaliser une tête de pont américano-sioniste au cœur de l’Asie de l’ouest, vide de ses autochtones ou n’ayant toute possibilité de contestation, à l’instar des Indiens d’Amérique.

ºQuelles alternatives pour les Palestiniens ?

En fait, elle n’y en a qu’une seule dont leur surviedépend : la résistance. Il s’agit pour cela de :

tirer les leçonsde cette expérience amère et infructueuse qu’ont représenté ces négociations avec l’Occident et les instances internationales et mettre fin à ces ‘additifs sécuritaires et économiques’ et à la fiction des deux Etats ;

comprendrepourquoi, malgré tant de courage, de détermination, de sacrifices et de potentialités, la situation est telle ;

unifier les rangset développer toutes les formes de résistance (telles manifestations, boycott, lutte armée, etc.) en vue de libérer toute la Palestine ;

se tourner vers les vrais amis et coordonner avec l’Axe de la Résistance (qui est apparu et s’est déve­loppé au cours de ces dernières années dans cette partie occidentale d’Asie depuis la victoire de la Révolution Islamique d’Iran) ;

proposer, comme perspective politique, un référendum parmi tous les autochtones palestiniens pour décider de l’avenir de la Palestine.

L’entité sioniste est plus faible qu’une toile d’arai­gnée et avec le déclin des Etats-Unis, elle ne durera pas. Et Dieu (qu’Il soit Glorifié) a dit dans Son noble Livre {Dieu soutient sûrement celui qui Le soutient. Dieu est assurément Fort et Puissant.}(40/22 al-Hajj)

ºLe soutien à la cause palestinienne représente-t-il une ligne de démarcation ? En quoi ?

Pour les Arabes, la réponse devrait être évidente : l’entité sioniste est une tumeur cancérigène qui a divisé la nation arabe et la met en danger. Même l’arabité en a pris un coup ! Elle a été utilisée pour diviser les rangs de la résistance (entre arabes et non arabes et aussi entre arabes, par le création de pseudo Etats nationaux, chacun défendant ses inté­rêts aux dépens des autres, jusqu’à leur ruine).

Pour les Musulmans, de même la réponse devrait être évidente, car l’objectif de cette tumeur n’est pas seulement de diviser le monde arabo-musulman mais aussi de détruire l’Islam-même.

Aussi, pour les Musulmans du monde entier, il est un devoir religieux de combattre l’oppres­sion et l’injustice, de secourir les Palestiniens dés­hérités et de sauvegarder des lieux saints, même de défendre et vivifier le véritable message de l’Islam transmis par le Messager de Dieu(s) et sa famille(p) !

Ils participent ainsi à la réalisation du Projet de Dieu d’un monde plein de paix, de lumière sous la direction de Son Lieu-Tenant, l’Imam al-Mahdî(qa)!

Cela passe aussi par la dénonciation de tous les projets mensongers de domination du monde ici-bas (sous couvert d’idéologie fallacieuse ‘libérale’, ‘démocratique’, sioniste, évangélique..).

La libération d’al-Quds(et y prier) représente un pas vers la réalisation de ce Projet divin, en tant qu’elle participe à la suppression d’un obstacle de taille et à la prise de conscience de la nécessité d’un leader choisi par Dieu (qu’Il soit Glorifié) (l’Imam al-Mahdî(qa)) réalisant le véritable message de paix et d’amour de l’Islam.(4)

Et pour les autres ? Est-il juste d’accepter le diktat américano-sioniste et de se taire devant une injus­tice aussi dramatique ? Une injustice subie peut-il justifier d’en commettre une autre ?

La mauvaise conscience d’avoir commis des crimes à l’encontre, notam­ment, des Juifs d’Europe au milieu du siècle dernier doit-elle mener à se sou­mettre aux chantages et aux pressions sionistes et à accepter de commettre une nouvelle injustice en faisant payer au peuple palestinien des crimes qu’il n’a pas commis ?

Ce ne sont pas les gouvernements occidentaux qui ont été la principale cause de la tragédie pales­tinienne et même à l’origine des pires crimes com­mis contre la nation islamique ? Ne pas les dénoncer n’est-ce pas s’en rendre complices ?

Oui ! Il est grand temps de mettre fin à ces années d’abdication devant le diktat américano-sioniste !

Que ces trois défis mis en avant durant ce mois béni de Dhû al-Hujjah (le pôle de la Ka‘ba, les Jours d’al-Ghadîret d’al-Mubâhala) nous aident :

à prendre une juste position (en nous démarquant de toutes les visions incroyantes tournées vers le monde ici-bas, en prêtant allégeance au Lieu-Tenant de Dieu qui assure victoire et descente des Bénédictions divines et en relevant le défi de la Vérité face aux divers mensonges élaborés par les hommes par amour pour le monde ici-bas)

et à faire en sorte que cette annonce américano-sioniste sonne le glas de l’entité sioniste!

(1)Cf. L.S. No93 p16, No98 pp18-19 & No102 p19.- (2)Accords entre l’entité sioniste et l’Organisation de Libération de la Palestine dits de Madrid (1991) et d’Oslo (I-1993 & II,III,IV-1995), menés en fait à Washington pour les derniers. - (3)Selon le Bureau Central des Statistiques de Palestine (PCBS), cité par Agence Media Palestine. - (4)Comment ne pas évoquer ici celui qui a été appelé ‘le martyr d’al-Quds’, Qâsem Sulaymani (Miséricorde sur lui), lâchement assassiné par les Etats Unis !

www.lumieres-spirituelles.net N°104 - Dhû al-Qa‘deh & al-Hujjah 1441 - Juin-Juillet-Août 202O

George Floyd, la victime qui a ébranlé le monde !

Les Etats-Unis se sont encore une fois singularisés par le meurtre de sang-froid d’un Afro-américain de 46 ans, George Floyd, par un poli­cier (blanc), sous le regard impassible de trois autres, à Minneapolis, dans le Minnesota, le 25 mai 2020.

Mais cette fois-ci, il fut suivi par de nombreuses manifestations de colère et de protestations dans tous les Etats Unis, et même dans le monde entier, dénonçant cette grande puissance qui tue en toute impunité que ce soit en Irak, en Syrie, en Afghanistan (pour ne citer qu’eux) que dans son propre pays !

Et une fois de plus, les Etats Unis ont montré leur absence de leadership mondial. Après la pandémie du coronavirus où ils ont montré leur incompétence et leur vénalité, cette fois-ci, ils ont montré leur absence de leadership social et moral.

Meurtres de sang-froid / racisme / discriminations raciales et sociales (la communauté noire ayant été, la plus touchée par le coronavirus) / brutalités poli­cières / couvre-feu / arrestations massives / descente de l’armée (puis son retrait) / voilà le vrai visage des Etats-Unis, raciste, arrogant, criminel, qui est apparu sur tous les écrans du monde entier !

Une Amérique immorale, divisée, infernale pour beaucoup d’habitants aux Etats Unis et dans le monde !

Quoiqu’il en soit, Trump s’en sortira affaibli, avec des chances amoindries d’être réélu. A moins que … la base évangélique et les milieux catholiques conservateurs (à laquelle Trump a fait signe en se prenant en photo devant une église, la bible à la main) soient plus importantes que l’on croyait !

C’est que les Etats Unis se sont bâtis sur une conception et une application erronée de la religion et sur le suprématisme de la race blanche (de la traite et l’esclavage des noirs dès le début du 16e siècle à la politique de ségrégation de jure (abolie qu’en 1965) et de discrimination raciale, sociale et économique (encore présente de nos jours) !

« I can’t breathe » (Je ne peux pas respirer), la der­nière parole prononcée par George Floyd, sera reprise et scandée dans toutes les manifestations du monde entier, trouvant écho en tous ceux qui subissent ce même type de comportement raciste, criminel, arro­gant, méprisant, jouissant d’impunité, (comme en France(1), en Palestine occupée(2)et ailleurs) !

Ces manifestations sont-elles l’expression d’une protestation mondiale contre le racisme (qu’il soit américain, français ou sioniste), vers la reconnais­sance de l’égalité de tout le genre humain, sans dis­tinction de couleur, de race, de statut ? d’un mé­contentement général, après le confinement dû au coronavirus et la situation économique et financière désastreuse qui s’en est suivie ? Ou l’exploitation d’un drame à des fins politiques ? L’avenir nous le dira.

Dieu (qu’Il soit Glorifié) dit, dans Son noble Livre : {Nous vous avons fait de vous des peuples et des tribus pour que vous vous connaissiez entre vous. Celui qui est le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux(atqâkum) d’entre vous.}(13/49 al-Hujurât)

(1)cf. la publication au même moment de nouveaux rapports d’expertise sur la mort d’Adama Traoré, un Français noir de 24 ans, mort en juillet 2016, dans un commissariat de police du Val-d’Oise, après son interpellation par des gendarmes.

(2)cf. ce jeune autiste palestinien de 32 ans, abattu par la police sioniste, le 30/5/2020, près de son centre à Jéru­salem, alors qu’il n’avait que son portable en main.

www.lumieres-spirituelles.net N°104 - Dhû al-Qa‘deh & al-Hujjah 1441 - Juin-Juillet-Août 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)