1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-06-16 | Readers 267 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

PRECIS DU CREDO IMAMITE


PRECIS DU CREDO IMAMITE

Nouvelle approche des croyances chiites duodécimaines en cent cinquante articles

Ayatollah Dja’far Subhâni

 

Trad. Ibrahim Muntu Betu

Ed.Jâmi‘at Al-Mustafâ – Qom 2016

Constatant un retour à la religion et à la spiritualité devant les échecs de la vision matérialiste occidentale qui n’a empêché ni les guerres mondiales, ni la dislocation de la famille (noyau de toute civilisation) ni les erreurs scientifiques, le grand savant l’Ayatollah Ja’far Subhâni a vu nécessaire de rappeler les croyances fondamentales authentiques de l’Islam, telles préservées par Ahl al-Beit(p), pour répondre aux demandes des épris de la Vérité.

 

Ce présent ouvrage, qui regroupe cent cinquante articles rassemblés début 1998, a pour objectif de montrer la vision islamique de l’homme et du monde. Il a été adopté par l’Université d’Al-Mustafa dans son programme universitaire pour les étudiants du cycle de Maîtrise (qui commence après quatre ans d’études universitaires).

 

Le livre est divisé en trois principales parties.

1-La première partie (comprenant le premier chapitre et regroupant 26 articles) donne un aperçu général de la vision islamique de l’existence, de l’être humain, introduit par un coup d’œil sur les trois types de connaissance selon l’Islam.

 

2-La seconde partie (comprenant sept chapitres et regroupant 93 articles) développe les piliers fondamentaux des croyances islamiques : l’Unicité divine avec la Justice divine (chapitres 2 à 4, articles 27 à 53) ; la Prophétie avec l’Imamat (chapitres 5 à 7, articles 54 à 102) ; l’Au-delà (chapitre 8, articles 103 à 119).

3-La troisième partie (comprenant deux chapitres et regroupant 31 articles) aborde des questions délicates, spécifiques aux imamites, au niveau de leurs croyances et de la jurisprudence. 

—Au niveau des croyances imamites (chapitre 9, articles 120 à 135) : telles que l’innovation (al-bida’), la pratique de la dissimulation (at-taqiyya), la sollicitation de l’intercession (at-tawasul), la possibilité de changer la « mesure » divine (al-badâ’), le retour sur terre avant le Jour du Jugement dernier (ar-raja‘at), la sauvegarde des monuments islamiques et la visite des tombeaux des pieux vertueux, avec cependant une sérieuse mise en garde contre l’exagération (al-ghalû, c’est-à-dire accorder un statut de divinité aux Infaillibles(p)).

—Au niveau des sources reconnues et du Fiqh (chapitre 10, articles 136 à 150) :  comme le « manuscrit » de ‘Alî ; des interprétations juridiques différentes comme dans la façon de faire les petites ablutions, comme le « tarâwîh »..etc.

 

Ce livre se termine par un glossaire des principales notions de l’Islam suivi d’une bibliographie (indiquant les principales sources utilisées par l’auteur).

Les notions sont clairement exposées et avec précision, bien documentées avec les sources indiquées et de plus, bien traduites en général. Ce qui fait de ce livre, un livre de référence pour ceux qui veulent connaître les croyances islamiques authentiques.

Cependant, malgré sa belle présentation globale, une relecture du texte avant sa publication aurait été bénéfique. Elle aurait au moins évité les fautes d’orthographe, les omissions de mots, des titres de chapitre mal placés.. qui contrastent avec le sérieux du travail.

www.lumieres-spirituelles.net     No104  - Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hujjah 1441 – Juin-Juillet-Août- 2020

Citations* de Précis du credo imamite

†« Tout homme naît avec une nature pure et monothéiste, de sorte qu’il marcherait dans la voie de la vérité n’eut été l’influence des facteurs externes qui l’en dévient. Nul ne sort du ventre de sa mère en tant que pécheur ou malintentionné, le mauvais côté de l’homme est l’effet des facteurs externes et de sa libre volonté. Le mauvais état d’esprit n’est pas aussi héréditaire qu’il ne puisse être changé par la volonté de l’homme. Partant, l’idée du péché originel prôné par le christianisme actuel est sans fondement.»(p31)

 

†« Les mots «qadar» et «qadha’» en arabe signifient respectivement «mesure» et «arrêt». Expliquant en quoi consistent le «qadar» et le « qadha’», l’Imam Ridhâ (p) dit:

«,Qadar est la mesure d’une chose du point de vue de sa conservation et de sa détérioration, alors que Qadhâ’ est l’aboutissement final de ladite mesure.(2)al-Kâfi, vol.1 p158 » »(p87) 

 

†« Le Saint Coran considère que les objectifs assignés aux envoyés de Dieu sont les suivants :

1-Consolider les bases du monothéisme et combattre tout forme de déviation dans ce domaine, tel qu’il est affirmé dans le Coran: «Oui, nous avons envoyé un prophète à chaque communauté: Adorez Dieu! Fuyez le Tâghût! »1 Coran, sourate an-Nahl (16):36. »(p97)

 

†« En examinant la vie du Prophète (pbsl) – depuis le jour où il avait reçu l’ordre d’avertir d’abord ses proches parents et enfin les autres gens, jusqu’au moment de son départ, l’on se rend compte qu’il n’avait jamais cessé de parler de la personne qui devait lui succéder à la direction des affaires de la Communauté, en mentionnant ses qualités. Ce qui fait qu’il avait, depuis le début de sa mission, choisi la voie de la désignation par une disposition légale plutôt que celle de l’élection populaire. »(p151)

 

†« La venue prochaine de quelqu’un parmi les Ahl al-Bayt (p) ayant pour mission d’établir un gouvernement mondial où règnera l’équité et la justice (après que l’iniquité et l’injustice eussent rempli la terre), est une des croyances islamiques que partagent tous les musulmans et les récits rapportés à ce sujet ont atteint le niveau de fréquence légale. Suivant le calcul fait par les spécialistes, les récits rapportés à ce sujet ont atteint le nombre de 657. »(pp171-172)

 

†« Techniquement parlant, la transformation diffère de la réincarnation, qui est en fait le retour à la vie d’ici-bas après la mort par la transmigration de l’âme vers un embryon humain en phase de conception, soit vers un autre corps humain vivant. Or dans la transformation, on ne parle pas de l’abandon du corps physique par l’âme (la mort), mais de la métamorphose simplement, en ce sens que le malfaiteur se voit transformé en singe ou en porc, en guise de châtiment. » (…) « ‘Allâmeh Tabâtabâï, quant à lui, a dit: «Les hommes qui ont subi la métamorphose sont des humains même s’ils devenus des animaux en apparence. »(3)‘Allameh Tabâtabâï, al-Mîzân fi tafsîr al-qur’ân, vol.1, p.209 »(p193)

 

†« Par conséquent on ne peut faire recours aux moyens surnaturels que si les deux conditions ci-après sont remplies, à savoir: Premièrement: S’assurer que le moyen mis à profit afin d’arriver à une fin temporelle ou spirituelle est défini en tant que tel dans le Coran et dans la Sunna.

Deuxièmement: Admettre que les moyens ne peuvent agir indépendamment de la volonté de Dieu le Tout-Puissant.»(p230)

 

†« Le mot «radja‘a» signifie littéralement «retour». Dans la culture chiite ce retour est entendu comme le retour posthume d’une partie de la communauté musulmane après l’apparition de l’imâm Mahdi-que hâte son avènement- qui aura lieu avant la fin des temps. La notion de «radja‘a» figure avant tout dans le Coran, tel qu’il affirme dans les versets 83 et 87 de la sourate an-Naml: »(pp239-240)

 

†« Les sources reconnues par les chiites en matière de législation sont: le Coran, la Sunna, la raison et le consensus (idjmâ). »(p261)

www.lumieres-spirituelles.net     No104  - Dhû al-Qa‘deh-Dhû al-Hujjah 1441 – Juin-Juillet-Août- 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)