1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-10-13 | Readers 61 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

la sourate al-Fîl (l’éléphant (105) (1)


Sourate al-Fîl (105) (1)  

L’Eléphant- الفيل

Voici une présentation différente de l’étude d’une petite sourate, plus didactique, selon une pédagogie plus directive, nous impliquant davantage, afin de nous habituer à lire le noble Coran dans sa langue d’origine (même si l’on ne maîtrise pas la langue arabe, en nous référant cependant à la traduction française en cas de besoin). Pour cela, nous allons commencer par une lecture globale de la sourate à partir des mots que l’on a pu connaître précédemment. Cette sourate a été révélée à La Mecque, avant celle d’al-Burûj(1).

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم،

Par le Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux,

le Très-Miséricordieux,

 أَلَمْ تَرَ كَيْفَفَعَلَ رَبُّكَ بِأَصْحَابِ الْفِيلِ (1)

1. N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l'éléphant ?

أَلَمْ يَجْعَلْ كَيْدَهُمْ فِي تَضْلِيلٍ (2)

2. N'a-t-Il pas rendu leur ruse dans un égarement ?

وَأَرْسَلَ عَلَيْهِمْطَيْرًا أَبَابِيلَ (3)

3. Et Il a envoyé sur/contre eux des oiseaux par volées

تَرْمِيهِم بِحِجَارَةٍ مِّن سِجِّيلٍ (4)

4. qui les assaillaient avec des pierres d'argile.

فَجَعَلَهُمْكَعَصْفٍ مَّأْكُولٍ (5)

5. Ainsi, Il les a rendus semblables à une paille mâchée.

A/ 1)

V.1 (أَ) pronom interrogatif : ?    V.2 (أَ) pronom interrogatif : ?

V.3 (وَ) conjonction de coordination : et   V.5 (فَ) particule de conséquence : alors

B/ 2) 1er v.

a)(لَمْ تَرَ;  (كَيْفَ)     b)(فَعَل.. ب) ;

C/ 2) 2e v.

a)(لَمْ يَجْعَلْ... فِي;      3e v. b)(أَرْسَلَ) ; (عَلَيْهِمْ)

D/ 3) 5e v.

a)(جَعَلَهُمْ كَ..; 

A/ 1)Repérer les petits mots qui introduisent les versets (ou les phrases) et qui donnent la structure ou l’organisation de la sourate (cf. colonne de droite). Il apparaît ainsi deux phrases interrogatives introduites par أَ(a’) : la 1ère servant d’introduction, la 2e, coordonnée à une autre phrase (v. 3 et 4), servant de dénouement et se terminant par une conséquence, servant de conclusion (le 5e verset).

B/ (1er v. qui sert d’introduction) : 2)Repérer les verbes pour savoir qui parle ? à qui ? de qui ou quoi ? 

a)(لَمْ تَرَ) : v. (râ’a) voir (en référence à un savoir apparent) à la 2e p. du sing. au (mudâri‘ majzûm) du fait de la négation du passé (lam) : (N’as-tu pas vu ?) + (kayfa) : comment. C’est Dieu qui interpelle directement Son Messager pour lui demander s’il n’a pas vu comment ... dans le sens (tu sais ce que).

b) (فَعَل.. ب) : v. (fa‘ala) faire à la 3e p. du sing. au passé (dî) avec comme sujet, le mot qui suit (رَبُّكَ), ton Seigneur : Dieu Tout-Puissant évoque ce qu’a fait le Seigneur de Son Messager.

c)(بِأَصْحَابِ الْفِيل) : à propos des gens d’al-fîl (l’éléphant).

Les 1ères questions qui apparaissent(2) :

1-Qu’est-ce que Dieu a fait à ces « gens de l’éléphant » ?

2-Pourquoi ?  Qui sont-ils ? Qu’ont-ils fait ?

3-Pourquoi Dieu rappelle cet évènement à Son Prophète(s) ? (Et par suite à nous ?)

4-Pourquoi l’expression (ton Seigneur) ? Ne désigne-t-elle pas Dieu Lui-même ? Pourquoi, alors parle-t-Il au Nom du Seigneur de Son Messager, à la 3e p. du sing., et non pas à la 1e p. (Je), puisque c’est Lui qui parle ?

C/ (v.2-3-4 le dénouement) 2)Reprendre les phrases (versets) et repérer les verbes pour se faire une 1ère idée de ce qui a été fait aux compagnons de l’éléphant.

a) (لَمْ يَجْعَلْ... فِي) : v. (ja‘ala)  rendre qqch dans un autre état, au (mudâri‘ majzûm) du fait de la négation du passé (lam) (N’a-t-Il pas rendu ?). Vient après le COD (كَيْدَ: ruse + (hum) leur ruse. Dieu est intervenu au niveau d’une ruse qu’ils ont effectuée.

b)(أَرْسَلَعَلَيْهِمْ) (dans 3e v.) : v. (rasala) envoyer au temps du passé (dî) + la particule (‘alâ) contre eux, de haut. Dieu a envoyé contre eux des choses, à partir du haut, du ciel par exemple.

Les 1ères questions qui apparaissent :

1-Quelle ruse les gens de l’éléphant ont-ils effectuée ?

2-Comment Dieu l’a-t-Il déjouée ?

3-Que Dieu leur a-t-Il envoyé et comment ?

D/ (v.5 qui sert de conclusion, donnant le résultat de cette Intervention divine)

a)(جَعَلَهُمْ كَ..)  : même verbe (ja‘ala) au temps du passé (dî) + (hum) le pronom personnel COD (eux) + (ka) (comme). Suite à l’Intervention divine, ces gens de l’éléphant ont été rendus comme qqch. On peut supposer une situation d’abaissement ou d’anéantissement vu le mot négatif employé (ruse).

La 1ère question qui vient à l’esprit :

1-Que sont devenus les gens de l’éléphant ?

En résumé, il nous faut connaître cette histoire concernant les gens/compagnons de l’éléphant qui n’est pas davantage évoquée dans le noble Coran. Puis découvrir pourquoi Dieu a-t-Il tenu à la rappeler à Son Messager(s) (et par suite à nous), et enfin, les leçons ou profits que l’on peut tirer de cette sourate.

En attendant la prochaine fois, apprenons par cœur ces petits mots (si nous ne les avons pas déjà retenus).

Récapitulation des principales particules

-de début de verset de cette sourate

a’ : Particule d’interrogation : est-ce que ?

wa : Particule de coordination reliant deux éléments de même nature : et

fa : Particule de coordination de deux phrases indiquant une succession de faits : et, alors, donc, puis

-de celles présentes dans les versets

Lam : particule de négation dans le passé + verbe au (mudâri‘ majzûm) : ne… pas

kayfa : particule de manière ou de moyen : comment 

bi.. : particule d’accompagnement ou de moyen : avec..   au moyen de..

fî :     particule de lieu : dans

‘alâ : particule de lieu : sur, au-dessus de, contre

min : particule de partition, d’origine, de matière : de

ka.. : particule de comparaison : comme, semblable à

Récapitulation des principaux verbes vus

tara : verbe (râ’a) au (mudâri‘ majzûm) : voir

fa‘ala bi.. : verbe (fa‘ala) au passé (dî) : faire de (qqun) ou de (qqch)

ja‘ala : verbe (ja‘ala) : rendre (qqch) dans un autre état + () ou + (ka..)

arsala : verbe (rasala) à la 4e f. dérivée : envoyer, faire envoyer

Et relisons la sourate en arabe avant de tourner la page. Il est bon aussi de jeter un coup d’œil sur les numéros précédents de la revue où il est fait allusion à cette sourate (cf. No94 (dans la rubrique ‘Lieux Saints’) & No 98 & 99 (dans celles ‘Le Coran et nous’ et ‘Expérience Spirituelle des autres’) de la revue L.S.).

La prochaine fois, nous allons découvrir le sens des mots employés, rappeler l’histoire des « compagnons de l’éléphant » et in shâ Allah commencer à répondre aux questions posées ici.

(1)Selon ceux qui ont proposé un ordre de révélation des sourates, la sourate al-Fîl (105) serait la 19e sourate révélée alors que celle d’al-Burûj (85) serait  la 27e sourate.

(2)En tant qu’elles vont nous aider à comprendre la sourate, à ouvrir les horizons de notre raison et de notre cœur.

www.lumieres-spirituelles.net     No106  - Rabî‘ 1 & 2 1442 – Oct.-Novembre-Déc.- 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)