1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2021-03-14 | Readers 141 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La ghaybat de l’Imam MAHDI: Façon, raisons et responsabilités


La ghaybat de l’Imam MAHDI:

Façon, raisons et responsabilités

Abou Moujtahid Zhoulfiqar VASRAM

Ed. Iqrâ’ – Ed. Ansaryân

Comme le titre l’indique, ce livre (composé de 5 parties) traite de l’occultation de l’Imam al-Mahdî(qa).

1)Son introduction donne un aperçu très rapide des étapes de sa vie : sa naissance le 15 sha‘bân 255H (~29/7/869apJC), sa petite occultation à la mort de l’Imam al-‘Askarî(p) le 8 rabî‘ I 260H (~1/1/874apJC), sa grande occultation à la mort du dernier de ses quatre ambassadeurs (329H), qui sera suivie de sa réapparition attendue, aussi appelée la « délivrance » (al-faraj). Dans cette introduction, se trouve aussi une liste de prétendus Mahdî, avec leurs sources shi‘ites et sunnites (de façon détaillée).

2)Puis est abordée la question de son mode d’occultation : comment l’Imam(qa) est-il occulté aux gens ? élevé au ciel comme le Prophète Issa(p), rendu invisible ? dissimulé dans une grotte ou autre ? Après avoir confronté plusieurs avis aux propos rapportés, il conclut que l’occultation de l’Imam al-Mahdî(qa) n’est pas corporelle mais identitaire. Il(qa) est parmi nous, nous voit, mais nous ne le(qa) voyons pas parce que nous ne le(qa) connaissons pas. Il(qa) vit sur terre dans les mêmes conditions que nous, mais nous ne savons pas où. Sa longueur de vie ? Ce point n’est pas spécifique à lui(qa). Nabi Nûh(p) n’a-t-il pas vécu 2450 ans ?

Et quand il réapparaîtra, il aura l’apparence d’un homme d’une quarantaine d’années.

Vient obligatoirement la question du pourquoi cette grande occultation : les causes et les objectifs de cette occultation. C’est l’objet de la 3e partie.

3)Cinq raisons principales ont été déduites des propos rapportés du Messager(s) et des Imams(p) : a-par sécurité, pour ne pas être tué, pour sa survie sur terre ; b-un test pour les Musulmans, pour évaluer leur degré de foi en l’Imâmat et en son occultation ; c-le manque de préparation et de mobilisation de ses partisans ; d-pour qu’il n’y ait aucune « pression » sur lui ; e-la raison « essentielle » sera révélée au moment de son apparition.

4)Vient la question de ce que les Musulmans doivent faire en attendant. Ont-ils des responsabilités particulières pendant son occultation ? L’auteur cite dix exemples d’activités tirés des propos rapportés : a-rester « pieux » et « discrets » ; b-connaître l’Imam(qa), croire en son occultation et l’aimer ; c-demander à Dieu de hâter son apparition ; d-s’attrister de son occultation et désirer le rencontrer ; e-demander à Dieu de le protéger ; f-se tenir prêts pour son apparition et rester unis ; g-en cas de difficultés, demander en premier lieu son intercession auprès de Dieu ; h-propager la Religion de Dieu et faire connaître l’Imam(qa) ; i-suivre (taqlîd, ‘imiter’) une haute autorité de référence ; j-s’acquitter du khoms.

5)A titre de conclusion, l’auteur parle du devoir de tout musulman d’appliquer l’Islam et de lutter contre l’injustice. Bien sûr pas n’importe comment et, citant différentes révoltes qui ont eu lieu aux temps des Imams(p), il affirme la nécessité constante de l’établissement d’un gouvernement islamique sous la direction du « walî al-faqîh », notion introduite par les Imams(p) que l’imam al-Khomeynî(qs) a reprise et développée.

Enfinune annexe reproduit 23 propos rapportés sur la réapparition de l’Imam al-Mahdî(qa), traduits de l’anglais d’un abrégé d’un livre écrit par un savant compagnon de l’Imam al-Jawâd(p) (mort en 260H) appelé « ar-raja‘at » (et il faut entendre ici par le ‘retour’, la réapparition publique (azh-zhuhûr) de l’Imam(qa)).

Ce livre est agréable à lire, bien traduit, bien argumenté et documenté (se référant à des sources shi’ites et sunnites). Il ne manquera pas cependant de soulever des discussions sur certains points affirmés un peu vite.

www.lumieres-spirituelles.net     No108 – Rajab-Sha‘bân 1442 – Fév.-Mars-Avril. 2021

Citations* de La ghaybat de l’Imam MAHDI

†« Aussi « incroyable » que cela puisse paraître, deux autres savants sunnites ont même rapporté dans leurs livres respectifs une Hadis du Prophète où celui-ci énumère un à un les noms des 12 Khalifâh qui vont lui succéder !

Ces savants sunnites sont :

uMouwaffaq Ibn Ahmad al-Khawârazmi al-Hanafî (mort en 1172 ou 1173) qui a écrit « Maqtal al-Houssain ».

uIbrâhim ibn Mohammad Jouwayni al-Hâmmoui (mort en 1330 ou 1332) qui est aussi honoré du livre de « Sahaykh-oul-Islâm » par nos frères sunnites et qui a écrit le livre « Farâid-ous-Simtayn ».»(p15)


†« La question se pose : comment Dieu a « dissimulé » Son 12ème et dernier Houjjat à Sa création ?

ÆDIEU a-t-Il « dissimulé » l’Imam MAHDI en « l’élevant dans les Cieux », comme IL l’avait fait pour Son MESSAGER ‘Issâ [Jésus], le Christ, le Messie, fils de Maryam [Marie] ? »(p59) 

†« C’est ça la Ghaybat de l’Imam : une Ghaybat « identitaire » et non pas « corporelle » !!! »(p69)

†« DIEU ne veut en aucun cas forcer et contraindre les gens. Il n’est pas aussi dans Ses « habitudes » de recourir à des miracles à chaque instant. Par conséquent, il était nécessaire de protéger ce dernier guide et « contrecarrer » toute stratégie maléfique de Iblis contre sa vie, et au même moment, « opportun » d’attendre le ralliement volontaire des gens au mouvement « universel » de ce dernier Imam !

En effet, DIEU veut que les gens préparent volontairement « le terrain » pour l’établissement du Gouvernement islamique « final » : IL ne veut pas obliger les gens à ça ! »(pp78-79)

†«« Si nos Shî’ah – que DIEU leur accorde le Tawfiq [la Grâce] de LUI obéir- avaient rempli leur pacte qui les lie (à nous) avec des cœurs unis, alors il n’y aurait eu aucun retard dans notre rencontre (avec eux), et ils auraient été bénis au plus tôt de notre présence ainsi que de la reconnaissance (de la Vérité) et de la confirmation (de nos droits à gouverner la Oummâh). Mais la chose qui a retardé notre réapparition et nous a éloignés d’eux, ce sont les nouvelles que nous obtenons (de certains de leurs actes) que nous détestons et que nous n’attendions pas d’eux (ou nous n’aimons pas qu’ils commettent) ! » (Tahzhib-oul-Ahkâm, vol.1 p40 ; Al-Êtéjâj, vol.2 p325, 499 et 602 ; voir aussi Bihâr, vol.53 p177, Hadis n.8) »(p95)

†« Si le Musulman remplit ses obligations vis-à-vis de l’Imam de son temps, ce sera bénéfique pour lui-même, et s’il les délaisse, ce sera à son propre détriment, car l’exécution de ses responsabilités est une preuve de son Amour et de son attachement pour son Imam : l’accomplissement de ces actions est une indication « vitale » de sa force de Foi, et de sa réussite aussi bien dans ce monde que dans l’Au-delà ! »(p113)

†« Le Tablighc’est l’effort de propagation de la Religion de DIEU, c’est-à-dire, de nos jours, convier son prochain à avoir la Foi en l’Imâmat et en la Ghaybat de l’Imam MAHDI, l’Imam actuel !

Et ce Tabligh doit être destiné à tous, aux Musulmans comme aux non-musulmans. Et c’est ce que les Musulmans doivent sans cesse faire pendant la Ghaybat de leur Imam, car c’est l’acte qui démoralise le plus Iblis, le maudit Shaytân [Satan]. »(p173)

†« Un Musulman est incapable de reconnaître l’Imam, mais il est sûr que l’Imam le connait et l’observe ! Voir l’Imam n’est pas une condition indispensable pour remplir ses engagements envers lui ! « Sentir sa présence » doit suffire au Musulman pour lui faire prendre conscience qu’il a des devoirs envers son Imam. Et s’acquitter du Khoms est un devoir « financier » envers lui !!! »(pp189-190)

†« La société musulmane ne doit-elle pas « faire ses preuves » et montrer à tous qu’une structure basée sur un système de « lois islamiques » est une alternative viable pour un monde meilleur, en mettant elle-même en application ces mêmes lois ?

Elle pourrait alors devenir un « modèle à imiter » pour toutes les autres sociétés.. »(pp191-192)

*Nous rappelons que les citations sont des reproductions telles quelles de passages du livre, sans correction de notre part.

www.lumieres-spirituelles.net     No108 – Rajab-Sha‘bân 1442 – Fév.-Mars-Avril. 2021


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)