1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2021-03-14 | Readers 254 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le café


Le café

(القَهْوَة)

Deux propos rapportés citent le mot (al-qahawât - القَهَوَات) :

—Dans les recommandations du Messager de Dieu(s) faites à Ibn Mas‘ûd.(1)

Le Messager de Dieu(s) met en garde contre l’arrivée, à la fin des temps, de gens hypocrites qui présentent plusieurs particularités dont : « Ils sont des hypocrites de la nation à la fin des temps, buveurs d’« al-qahawât ».. »(1)

 

—Dans les dernières recommandations du Messager de Dieu(s) lors de son Hajj d’adieu, rapportées par Jâber bn Abdallah al-Ansârî(2). Le Messager de Dieu(s) met en garde contre l’arrivée, à la fin des temps, de châtiments divins sur terre : « Quand il(s) finit les rites du Hajj, il(s) appela les gens et les réunit autour de lui(s) pour leur dire ce qui va se passer après lui(s). Puis il(s) se mit à pleurer et les gens pleurèrent avec lui(s) de ses pleurs. Puis il(s) annonça l’arrivée de châtiments divins sur terre. Un groupe de ses compagnons lui(s) demanda quand cela arrivera. Il(s) répondit : « Quand les prières seront retardées, les passions/instincts suivies, « al-qahawât » bues, les pères et les mères insultés.. » »(2)

Que signifie le mot « al-qahawât » dans ces deux propos rapportés ? Désigne-t-il le café tel connu à l’heure actuelle ou autre chose ? Voici l’avis de savants en religion et en langue.

º« « al-qahawât » est l’un des noms du vin (al-khamr). »(3)

º« « al-qahawât » : le vin (al-khamr), appelé ainsi parce qu’il coupe l’appétit de l’être humain (dans le sens qu’il fait partir l’envie de manger ou en donne l’aversion). »(4)

º« Cependant, s’il est possible que le vin soit le sens voulu, il n’est pas non plus impossible qu’« al-qahawât » ait le sens connu à l’heure actuelle avec l’indice de la « fin des temps » ».(5)

[Et « al-qahawât » selon les deux sens est une boisson très répandue à l’heure actuelle.(6)]

º les grains d’« al-bunn » (mot désignant le café, originaire du Yémen), s’appellent « al-qahwat » :

« J’ai interrogé Ibn Sînâ sur « al-qahwat », s’il est bon, nuisible, profitable ou pas.

Il répondit : « « al-Qahwat », comme beaucoup de remèdes est bénéfique dans certains cas.

Quant à son côté bénéfiquedu point de vue de la chaleur et du froid, selon l’apparence, il est pondéré, penchant un peu vers le froid. Il n’est pas loin d’être composé de forces dont certaines sont chaudes. Par elles, la digestion a lieu et d’autres actions de ce genre. Beaucoup de remèdes sont ainsi.

Quant au comment il agit, c’est-à-dire du point de vue de l’humidité et de la sècheresse, nous voyons qu’il penche vers la sècheresse, parce qu’il assèche les corps et change le tempérament.

Quant à la mesure de son profit, cela varie selon la façon de son utilisation. (…)

Il n’y a pas de doute que sa [consommation] en grande quantité est nuisible, surtout pour ceux qui ont un tempérament sec. Il n’est pas loin qu’il ait comme effets d’affaiblir les facultés et de provoquer la faiblesse selon le tempérament.

Le café, après avoir mangé (après le repas), est profitable pour la digestion à condition qu’il ne pénètre pas les aliments crus.

Aussi, il est préférable de prendre le café après avoir mangé, en état de digestion. Et il est bénéfique pour ceux qui ont une humeur froide et humide mais il est nuisible pour ceux qui ont un tempérament sec. Sa consommation est tiède parce qu’il est meilleur du point de vue du goût et a plus d’effet. L’ajout de sucre ou de miel aide à ses effets. »(7)

(1)citées dans Makârem al-Akhlâq de sh. Tabursî (5e-6e siècles Hégiriens).

(2)citées dans Jâmi‘ al-Akhbâr de sh. Mohammed fils de Mohammed as-Sibzawârî (7e siècle Hégirien).

(3)selon sh. al-Hur al-‘Amili (11e siècle Hégirien), in Wasâ’il ash-shî‘at où il rapporte ces recommandations du Messager de Dieu(s) à Ibn Mas‘ûd en citant Makârem al-Akhlâq, vol.15 p343 & vol.25 p384 ; Al-‘Allama Mohammed Bâqer al-Majlisi (10e-11e siècles Hégiriens), in Bihâr al-Anwâr où il rapporte les dernières recommandations du Messager de Dieu(s) au Hajj d’adieu citées dans Jâmi‘ al-Akhbâr, (vol.52 pp262-263).

(4)Kitâb al-‘Ayn d’al-Khalîl Ibn Ahmed al-Farâhîdî (2e siècle Hégirien), vol.4 p64 ; al-Muhît fi-l-lughat d’as-Sâhib bn ‘Abbâd (4e siècle Hégirien), vol.4 p18 ; Fiqh al-lughat de ‘Abd al-Malek fils de Mohammed Tha‘âlabî (5e siècle Hégirien), p293 ; Kitâb al-Mâ’ de ‘Abdallah fils de Mohammed Azadî (5e siècle Hégirien), vol.3 p1078.

(5)selon sh. al-Hur al-‘Amili (11e siècle Hégirien), in Wasâ’il ash-shî‘at, vol.25 p384.

(6)sauf que si c’est dans le sens de ‘vin’, il est clairement illicite et que si c’est dans le sens de ‘café’ il est licité chez tous les savants.

(7)Kitâb al-Mâ’ de ‘Abdallah fils de Mohammed Azadî (5e siècle Hégirien), vol.1 p150 interrogeant Ibn Sîna (370H/980-427H/1037).

www.lumieres-spirituelles.net     No108 – Rajab-Sha‘bân 1442 – Fév.-Mars-Avril. 2021


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)