1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2021-06-06 | Readers 42 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Vers la libération ... ... d’al-Quds (Jérusalem) !


Vers la libération ... ... d’al-Quds (Jérusalem) !

{Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son serviteur/adorateur de la mosquée al-Harâm à la mosquée al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, pour lui faire voir de Nos Signes ! Car Il est Lui le Très-Entendant, le Très-Voyant.}(1/17 al-Isrâ’)

A l’origine de cette 4eguerre contre la bande de Gaza, son intervention pour protéger al-Quds (Jérusalem), ses habitants et ses lieux sacrés, contre le « nettoyage ethnique » opéré par les sionistes, avec la bénédiction de l’administration américaine et le silence complice de l’Europe et des pays arabes.

lFin avril 2021, des colons, avec l’appui de l’armée d’occupation sioniste, ont cherché à occuper des maisons dans le quartier Est de Jé­rusalem (Sheikh Jarrah) et à chas­ser ses habitants manu militari. Mais ces derniers s’y opposèrent d’un pied ferme, ameutant voisins et opinion publique internationale via les réseaux sociaux !

lQuelques jours plus tard, l’ar­mée d’occupation sioniste chercha à bloquer l’accès à l’esplanade des Mosquées d’al-Quds en plaçant des barrières métalliques, pour empêcher les Palestiniens d’y prier en plein mois de Ramadan et lais­ser y pénétrer des colons sionistes, provoquant des affrontements avec les prieurs palestiniens ! Pire, elle y intervint directement, agressant les prieurs et tirant sur eux, même dans la mosquée d’al-Aqsâ !

lElle se heurta à la mobilisation de tous les Palestiniens de Jérusa­lem défendant, corps et âme, la 1eqibla et le 3èmelieu sacré de tous les Musulmans du monde !

Même ! des Palestiniens de toute la Cisjordanie, affrontant les co­lons sionistes là où ils étaient !

Même ! des Palestiniens de Gaza qui n’ont pas hésité à tirer d’abord une salve de roquettes sur al-Quds, le 10 mai, à titre de semonce, puis à lancer l’opération « l’épée d’al- Quds » en envoyant des volées de roquettes contre l’occupant sio­niste, en riposte à ses bombarde­ments aveugles, meurtriers, destructifs.. !

Même ! des Palestiniens de toute la Palestine occupée (depuis 1948), se rendant à Jérusalem pour défendre la mosquée d’al-Aqsâ et affron­tant les colons sionistes, racistes, fanatiques à Ludd, Haïfa.. !

Même ! de tous les pays de l’Axe de la Résistance (du Liban à l’Iran, sans oublier le Yémen) (sans inter­venir directement, militairement, sur le terrain, cette fois-ci) !

Même ! de l’opinion publique internationale, qui, même si encore en petit nombre, a bravé les inter­dits pour manifester son refus du génocide du peuple palestinien, jetant la honte sur ceux qui par­laient encore hier de « normalisa­tion » avec cette entité usurpatrice, raciste, agressive, assassine, terro­riste, cancérigène, tête de pont de l’Occident contre les nations isla­miques !

lFace à cette situation qu’a fait l’Occident ? Il s’est d’abord contenté de reconnaître le droit de l’entité sioniste à se défendre (comme si c’était elle l’agressée !) – les Etats-Unis en tête, bloquant par 4 fois toute initiative du Conseil de Sécurité de l’ONU et envoyant des armes à l’entité sioniste –.

Comme s’il encourageait l’entité sioniste à lancer ses avions chargés de lourdes bombes GBU améri­caines, destructrices, pour démolir les quartiers résidentiels palesti­niens de Gaza – faisant des cen­taines de victimes (dont 69 enfants, décimant des familles entières) et des milliers de blessés – jusqu’aux tours abritant les correspondants de la presse et des médias inter­nationaux (d’Associated Press et d’al-Jazîrat entre autres, comme elle l’avait d’ailleurs fait en 1982 à Beyrouth contre l’agence française l’AFP).

Et tout cela, sous couvert de « cibles militaires » ! Quelle super­cherie !

Espérait-elle ainsi liquider la cause palestinienne en liquidant le peuple palestinien, en silence, à défaut d’arriver à neutraliser sa résistance ?

lJusqu’au jour où l’entité sioniste supplia l’établissement d’un cessez-le feu à Gaza, prête à ac­cepter toutes les conditions de la résistance palestinienne. Ce que les Américains s’empressèrent d’encourager, ayant d’autres chats à fouetter. Il prit effet le vendredi 21 mai 2021, à 2h du matin.

Pourquoi cette opération « l’épée d’al-Quds » est-elle une victoire pour le peuple palestinien, même pour l’humanité tout entière, malgré les destructions massives et le peu de fiabilité de l’engagement sioniste dans le cessez-le feu ?

Car elle a révélé, notamment :

1)La nature de l’entité sioniste et des grandes puissances occidentales (et leurs valets) ne comprennent qu’un seul langage, celui de la force (des armes matérielles).

2)La détermination du peuple palestinien malgré les tentatives de l’acheter (avec de l’argent ou autres), de la faire taire au moyen de menaces et de représailles.

3)L’importance de l’unité des rangs – de l’axe de la résistance, du peuple palestinien, de tous ceux qui les soutiennent.

4)La perte de l’entité sioniste de sa force de « dissuasion » (que ce soit par sa bombe nucléaire, que par ses frappes sauvages, aveugles contre la population ci­vile – en vue de la faire se retour­ner contre la résistance, ou même de la supprimer totalement –), avec l’instauration de l’équation de la simultanéité et de l’égalité : bom­bardement contre bombardement, escalade contre escalade.

5)L’établissement du sentiment d’insécurité, côté sioniste – avec la faillite du dôme de fer qui n’au­rait, selon les experts militaires, intercepté que 53% des roquettes lancées, la neutralisation de son armement ultrasophistiqué et son incapacité à réduire l’intensité du feu balistique de Gaza.

6)La fermeté des Gazaouis et la renaissance de l’unité et de la solidarité du peuple palestinien, du nord au sud, de l’est à l’ouest et même de la diaspora, autour d’al-Quds. Sont apparues à nou­veau les frontières de la Palestine (historique).

7)Le fiasco total en termes de renseignement et de ciblage mili­taires, côté sioniste, au contraire de la résistance palestinienne – réseaux des tunnels sous terrains, lieux de lancement et de fabrica­tion des missiles, système de com­munication intra-résistance, QG et salle d’opérations conjointes du commandement unifié de la résistance, tout cela resté, en grande majorité, intact, voire non localisé, alors que l’entité sioniste a vu ses points névralgiques éco­nomiques et militaires touchés.

8)L’apparition, aux yeux du monde entier, la barbarie et le terro­risme de l’entité sioniste opérant des massacres de civils, des des­tructions massives de quartiers résidentiels.

9)L’ampleur des mensonges américano-sionistes – stratégie uti­lisée pour cacher leurs crimes et entraîner les autres derrière eux.

10)La renaissance de la cause palestinienne dans le monde et la réactivation du mouvement de soutien à elle, (notamment auprès de la jeunesse) – cette fois-ci s’appuyant sur une réelle force politique, militaire, idéologique engagée, déterminée.

11)La fin de l’impunité de l’entité sioniste, passible d’être jugée pour ses crimes de guerre ?

La bataille est loin d’être finie ! La vigilance est de rigueur de même que le maintien de la mobilisation !

Déjà les sionistes tentent de faire échouer ce cessez-le feu, en assassinant par-ci en Cisjorda­nie, en menant des vagues d’arrestation dans les territoires occupés en 1948, en bouclant le quartier de Sheikh Jarrah et en provoquant des expulsions dans d’autres quartiers limi­trophes, en faisant de nouvelles incursions sur l’Esplanade des Mosquées.

Sauf qu’ils sont à la merci de cette nouvelle équation clairement confirmée par Sayyed Hassan Nasrallah lors de son discours du 25/5/2021 : « toute atteinte aux lieux sacrés d’al-Quds entrainera une guerre régionale », la décision du moment et du comment étant entre les mains sages de l’axe de la résistance, comme une épée de Damoclès sur leur tête.

Que l’opinion internationale réagisse ou ne réagisse pas, la vérité sera rétablie (grâce à la fermeté du peuple palestinien et de tous ceux qui soutiennent cette cause).

Tous ces mensonges, impostures, contrevé­rités disparaîtront – que le veuillent ou non ces criminels et leurs complices. C’est un défi lancé à la dignité humaine. Le relèvera-t-elle ?  

Car est venu le moment de dire : {La vérité est arrivée et le faux a disparu inéluctablement, parce que le faux est amené à disparaître inéluctablement.}(81/17 al-Isrâ’)

{Le Secours/Victoire de Dieu n’est-il pas proche ?}(214/2 al-Baqara)

www.lumieres-spirituelles.net N°110 - Dhû al-Qa‘dah-Dhû al-Hijjah 1442 - Juin-Juillet-Août 2021

HONNEUR AUX RÉSISTANTS !

La revue Lumières Spirituelles se fait un plaisir de reproduire ici le texte très justement exprimé de Bruno Guigue (ancien haut fonctionnaire de la République française, publié le 15 mai 2021, sur son compte Facebook (qui a été rapidement bloqué).

Le plus révoltant, dans le drame palestinien, c’est, bien sûr, la brutalité de l’occupant, sa morgue coloniale, son mépris pour la vie des autres, son aplomb dans le meurtre, son arrogance de vainqueur à la victoire facile, sa bonne conscience lorsqu’il appuie sur la gâchette, sa lâcheté lorsqu’il assassine des civils, son accoutumance au crime.

Mais c’est aussi cette mauvaise foi abyssale, cette hypocrisie de l’agresseur qui joue à l’agressé, ce mensonge qui sort de sa bouche lorsqu’il prétend se défendre, lorsqu’il condamne le terrorisme, lorsqu’il ose invoquer la légitime défense, lorsqu’il parle d’antisémitisme.

Des terroristes, les combattants palestiniens ? Non, ce sont des résistants, des vrais, de ceux qui se battent pour la patrie, pour la terre de leurs ancêtres, pour vivre en paix, un jour, dans cette Palestine dont l’envahisseur veut les spolier, pour cette Palestine dont l’État-colon se croit dépositaire, alors qu’il n’est qu’un occupant illégitime, un usurpateur.

La légitime défense d’Israël ? Soyons sérieux : la seule légitime défense qui vaille, c’est celle du peuple palestinien, pas celle de la soldatesque coloniale ; celle de l’occupé qui résiste, pas celle de l’occupant qui opprime. Des résistants qui ont raison de se battre, et qui savent que si l’honneur est de leur côté, le déshonneur est dans le camp adverse.

On nous raconte que l’affrontement actuel est dû à l’intransigeance des extrémistes des deux camps. Mais ce renvoi dos-à-dos de l’occupant et de l’occupé est grotesque, c’est une supercherie. Depuis quand la résistance est-elle extrémiste ? C’est l’occupation qui est extrémiste, avec sa violence de tous les instants, cette humiliation permanente infligée aux populations, cette domination structurelle, cette insupportable chape de plomb qui pèse sur un peuple meurtri, et dont les sursauts de révolte, heureusement, montrent qu’il n’est pas vaincu. Non, la responsabilité ultime de la violence, en Palestine, n’est pas partagée, ce n’est pas 50/50, car cette violence est le fruit de l’occupation et de la colonisation, et les Palestiniens ne sont pas responsables de l’injustice qu’on leur fait subir.

Il y a des morts des deux côtés, oui, et aucune victime civile n’est justifiée. Mais lorsque le rapport des victimes est de 1 à 30, il est scandaleux de faire comme s’il s’agissait d’une guerre classique opposant deux armées dans une bataille rangée.

Car cette guerre n’a pas commencé aujourd’hui, c’est un ethnocide, une tentative d’effacement des Palestiniens que l’on veut parquer dans les bantoustans de l’apartheid sioniste. Cette guerre n’est pas une guerre ordinaire, c’est la lutte entre une puissance occupante et une résistance armée, et il ne suffira pas d’appeler à la cessation des violences pour y mettre fin.

Ce qui est à la fois odieux et ridicule, dans les déclamations de la diplomatie occidentale, c’est cet appel implicite au désarmement des Palestiniens. On leur demande de baisser les bras, de se résigner, d’accepter le joug, en feignant d’ignorer les raisons pour lesquelles ils ne le feront pas, ni aujourd’hui ni demain.

Reste, bien sûr, cette accusation d’antisémitisme, indéfiniment reconduite, pavlovienne, pathétique de bêtise et répugnante d’hypocrisie, que l’on jette à la figure de tous ceux qui soutiennent la lutte des Palestiniens. Et pourtant, s’ils savaient, ces imposteurs, à quel point l’antisionisme nous suffit, à quel point il exprime avec assez de clarté ce qu’il s’agit de défendre. L’antisémitisme, lorsqu’il est avéré, est une souillure pour celui qui l’éprouve. Mais lorsqu’il sert à accuser l’antisionisme, c’est une souillure pour celui qui profère cette accusation mensongère. Vous pouvez toujours brandir cette calomnie, mais prenez garde, elle risque de vous revenir un jour sur la figure.

Force incoercible de la propagande, lorsqu’elle provoque le passage insidieux d’un terme à l’autre, qu’elle génère l’inversion maligne par laquelle le bourreau se fait victime, et l’antisionisme est qualifié d’antisémitisme. Cette accusation, on l’a compris, est une arme d’intimidation massive, qui permet à des gouvernements serviles, tout heureux de servir l’impérialisme et le sionisme, de s’acheter une pseudo-bonne conscience. Pitoyable diplomatie, complicité avec le crime qui se pare de toutes les vertus, et qui n’en finit plus de toucher le fond.

Les Palestiniens, eux, ont compris depuis longtemps qu’ils n’avaient rien à attendre de ces Européens qu’étouffera un jour leur lâcheté.

15 mai 2021   Bruno Guigue


www.lumieres-spirituelles.net    No110  - Dhû al-Qa‘dah-Dhû al-Hijjah 1442 – Juin-Juillet-Août 2021


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)