1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2021-08-08 | Readers 224 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

‘Karamât’ de l’Imam al-Hussein(p)


Karamât’ de l’Imam al-Hussein(p)

Une personne du nom de Mahmoud (un serviteur du sanctuaire de l’Imam al-Hussein(p) dont le travail consistait à garder les chaussures des visiteurs/pèlerins) me(1) raconta :

« Une de ces nuits, je terminai mon tour de garde de la protection du sanctuaire avec mon ami Khidr. Après le départ des gens, nous fermâmes bien les portes. Le serviteur Khidr s’endormit.

Le milieu de la nuit passé, j’étais encore réveillé quand j’entendis deux hommes entrer dans la pure cour par la porte connue du nom d’« az-Zaynabiyyah ».

Ils s’arrêtèrent à une tombe, nouvelle, où une personne venait d’être enterrée.

Ils fissurèrent la tombe et sortirent la personne qui y était enterrée.

Je vis la personne qu’ils firent sortir de la tombe, appelant au secours d’eux et les suppliant. Mais les deux ne l’écoutaient pas et n’avaient pas pitié d’elle.

Ils voulaient sortir avec elle par la porte « marquée ».

Le détenteur de la tombe [la personne morte] désespéra des deux hommes et tourna son visage vers le sanctuaire sacré et dit :

« Ainsi on agit avec son voisin, ô Abâ Abdallah !? »

Alors j’entendis, venant du sanctuaire sacré, une voix qui fit vibrer les murs et les lampes : « Ramenez-le ! Ramenez-le ! »

Je vis alors les deux hommes revenir avec le corps [la personne morte], le déposer dans sa terre [sa tombe] et partir.

Quand ce fut le matin, je me rendis à la tombe et la trouvai changée, ayant des traces de fissures évidentes. »

(tiré d’al-Akhlâq wa-l-adâb al-islâmiyyat, de Hay’at Mohammed al-Amîn pp133-134)

 (1)le regretté an-Nahâwandî, le tenant du regretté al-Mîthamî, du regretté Aghâ Mirzâ Mahdî.

www.lumieres-spirituelles.net     No111 – Moharram-Safar 1443 – Août-Septembre-Oct. 2021


Articles précédents:

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)