1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2021-10-01 | Readers 144 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam al-Mahdî(qa) et la société (2-3)


L’Imam al-Mahdî(qa) et la société (2-3)

Voici la traduction des principaux passages du livre de sayyed Abbas Noureddine(1) portant sur des points d’actualité relatifs à l’attente de l’Imam al-Mahdî(qa). Le second chapitre aborde la question des valeurs dans toute société, notamment celle la plus grande, liée à la croyance en l’Imam al-Mahdî(qa). Il clôt par une mise en garde contre le fanatisme qui obstrue la vérité.

]Si l’existence de l’Imam est l’apparition la plus grandiose des Bontés divines, la plus étendue des Miséricordes divines, (plus évidente que le soleil !(2) comme nous l’avons vu la dernière fois) alors pourquoi certaines gens ne la voient-ils pas ni ne la sentent ? Qu’est-ce qui se passe ?

]La réponse réside dans le fait que l’être humain a la capacité de nier le soleil !

–Comme Pharaon et ses notables quand ils niaient les plus grands Signes de Dieu, les désavouaient au point de se convaincre eux-mêmes !

–Comme quand un peuple prend un veau [comme idole] ! Il en devient fanatique et de ce qu’il représente, d’un fort fanatisme. Et à cause de son fanatisme, il ne reconnaîtra ni n’obéira jamais aux Signes et aux Manifestations les plus grandioses [de Dieu] parce que contredisant ce qu’il a bu dans son cœur (ce que son cœur a bu)(3).

]En examinant l’état [d’esprit] dans lequel se trouvait la majorité des chefs des Musulmans et des notables, on trouverait que la plupart du temps, ils faisaient preuve de fanatisme, qu’ils étaient peu disposés à réfléchir sur leurs croyances et sur leurs visions qu’ils avaient héritées avec un grand nombre de particularités viles de ce bas-monde et qui ne faisaient qu’augmenter en eux [un semblant] de grandeur qu’ils n’avaient pourtant pas atteinte.

Ils se sont considérés supérieurs pour leur grand nombre et par une interprétation erronée de l’histoire, décidant qu’ils étaient toujours dans le vrai à cause des conquêtes de nouveaux pays et l’expansion de la religion dans toutes les contrées du monde.

Malgré toutes les faillites, les défaites, les malheurs qui leur arrivèrent, leur fanatisme apparut plus fort que dans n’importe quel temps passé.

En fait, ils ont bu de ce veau dans leurs cœurs (leurs cœurs ont bu de ce veau) et ils s’en sont saisis plus que de l’amour ou de l’affiliation à n’importe quel Prophète ou Messager. Plus ! Ils se mirent à voir le Messager le plus noble à travers [le critère de] la personnalité et des positions [du veau] et à considérer le Prophète(s) comme redevable à son sacrifice et à ses positions. Certains de ces gens fanatiques se mirent même à dire que s’il n’y avait pas eu [le veau], l’Islam ne serait pas resté vivant ni le Messager ne serait évoqué ! Oui ! Ainsi sont les effets qu’a eu le fanatisme sur eux ! Ils se sont ainsi privés de la capacité de voir clairement la Miséricorde étendue de Dieu et Sa Bonté subtile générale et d’interpréter les plus grands et les plus clairs évènements de l’histoire.

]Si nous avons pour but de répandre et d’ancrer la valeur de l’Imamat divin [dans la société], il est donc nécessaire de combattre le fanatisme et l’orgueil qui se sont développés parmi les Musulmans et y mettre un terme, à côté de la confirmation [de la nécessité] de connaître Dieu, Ses Attributs et Ses Noms.

]La question de l’Imamat à notre époque est une occasion importante pour commencer à partir d’un juste point, en vue de réformer la situation des Musulmans et de les sauver des griffes de leurs ennemis qui s’efforcent de les assaillir, de les tuer et de les détruire.  

Et le meilleur moyen d’agir contre cela réside dans la diffusion des valeurs humaines et divines sublimes, que tout être humain saisit intuitivement, de par sa conscience.

L’Imam al-Mahdî(qa) est avant toute chose, une manifestation de la justice, de la miséricorde, du savoir, du sacrifice et de la lutte (al-jihad), de toutes les vertus dont on peut décrire un être humain au plus élevé de leurs niveaux.

pp25-27

Pour répandre et ancrer la valeur de l’Imamat divin, il faut :

¡combattre le fanatisme, l’orgueil

¡confirmer[la nécessité] de connaître Dieu.

Le meilleur moyen d’agir contre le fanatisme est de :

¡diffuser les valeurs humaines et divines sublimes

¡rappelerque l’Imam(qa) est avant tout manifestation

de la Justice, de la Miséricorde, du Savoir divins.

 (1)« Hal aqtaraba al-wa‘d-l-Haqq ? » (La promesse de vérité s’est-elle approchée ?) de sayyed ‘Abbas Noureddine, Ed. B.A.A.

(2)cf. la parole de l’Imam as-Sâdeq(p) : « Par Dieu ! Notre ordre est certes plus évident que le soleil ! » in Bihâr, vol.52 p282.

(3)en allusion aux versets 92 & 93/2 al-Baqara.

www.lumieres-spirituelles.net     No112 – Rabî‘ I & II 1443 – Oct.-Novembre-Déc. 2021


Articles précédents:

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)