1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2021-10-01 | Readers 98 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sous l’ombre de la morale islamique.


Sous l’ombre de la morale islamique.

Cha’ban Dâdâchi

Trad. Houssein Mfouapon Mfotié

Ed.Ansaryan 2014

Ce livre (présenté comme faisant partie du programme d’enseignement de l’Université internationale Al-Mustafa à Qom), a pour but d’enseigner d’une façon simplifiée les voies à suivre pour arriver à la perfection, l’objectif de la création.

Ces voies ont été résumées à trois : 1-celle de la connaissance de soi, 2-celle de la connaissance de Dieu, 3-celle de la connaissance des facteurs qui contribuent au salut ou à la chute de l’homme.

Il se présente sous forme de rappels sommaires de principes fondamentaux de la morale islamique, enrichis de commentaires et de hadiths venant illustrer les questions abordées.

Sa traduction s’est voulue être dans une langue simple, courante, pour rendre ce livre accessible aux étudiants francophones. (Sans doute, une meilleure maîtrise de la langue française aurait été préférable pour aborder ces concepts sublimes préliminaires à la spiritualité authentique, sans parler des fautes d’orthographe.)

Ce livre est composé de sept parties.

La 1e partie parle de l’importance de la morale et de ses effets en ce monde et dans l’Au-delà, le Prophète Mohammed(s) ayant été envoyé pour parachever la morale enseignée par les Messagers et les Prophètes précédents(p).

La 2eparle de l’importance de la connaissance de soi, avec ses effets et ses difficultés.

La 3eparle de l’importance du perfectionnement de soi, introduisant les étapes de la réforme spirituelle qui seront développées dans les parties suivantes :

Le renoncement aux péchésavec la crainte de Dieu (la piété) est développé au début de la 4e partie, la fin abordant les maladies du cœur, de façon générale.

Les maladies du cœur (définition, diagnostic, traitement, facteurs et conséquences) sont donc abordées dans le restant de la 4e partie et dans les 5e et 6e parties, en prenant en exemple l’endurcissement du cœur.

Des thérapiespour ces maladies du cœur sont proposées. Elles constituent l’objet de la 7e partie, comme l’examen de conscience, la mise en évidence de la gravité des péchés, le rôle des amis et des ennemis (dont le shaytân), le Rappel de Dieu, la lecture du noble Coran, le souvenir de la mort. 

En fait, ce livre qui se veut être un manuel pratique de morale islamique, n’est pas toujours clair dans son agencement ni dans la méthode exposée, ressemblant plus à un rassemblement de notes prises sur un même sujet lors de diverses conférences – certes utiles pour élaborer, par la suite, un ouvrage didactique pour des étudiants francophones en quête de savoir ou amenés à enseigner les sciences islamiques.

www.lumieres-spirituelles.net     No112 – Rabî‘ I & II 1443 – Oct.-Novembre-Déc. 2021

Citations* de Sous l’ombre de la morale islamique.

†« La morale est un ensemble des conduites prenant le sens des qualités internes qui se traduisent par nos comportements (bons ou mouvais).Ces qualités sont qualifiées de défauts si elles sont mauvaises et de vertus si elles sont bonnes. Ainsi en nous servant des moyens qui nous enseignent d’une manière rationnelle et logique comment acquérir des bonnes manières et éviter des mauvaises, nous prenons la direction vers la perfection de l’âme qui est le vrai bonheur.»(p14)

†« Le facteur le plus important dans l’élévation spirituelle est la maitrise de soi qui consiste à se connaître réellement, c’est-à-dire connaître sa position réelle dans cet univers existentiel. La connaissance de soi consiste à s’imprégner du comment vivre dont nous a assigné notre Créateur, il s’agit aussi de connaitre ce qui peut entrainer la chute de notre âme afin de l’éviter et ce qui peut contribuer à son bonheur afin de se lancer à sa quête sans toutefois oublier que la connaissance de soi regorge aussi la découverte des talents dissimulés en nous afin de les mettre à l’œuvre dans la recherche de la perfection. »(p30) 

†« Le perfectionnement de soi consiste à s’occuper de soi-même, anéantir les obstacles pouvant nuire à l’atteinte de la perfection, acquérir des valeurs morales divines et les degrés élevés humaines; par ailleurs ceci ne peut être possible qu’à travers la purification de l’âme. C’est pour cette raison que le Coran glorieux présente la purification de l’âme comme véritable facteur du salut, le malheur et le déclin humanitaire comme résultats de la pollution de l’âme. »(p58)

† « La maladie est l’élément qui prive l’être humain de sa force physique et de toute autre capacité.Tel est aussi le cas du cœur de l’être humain, il est aussi influencé par la santé ou par la maladie.

Il est en santé lorsqu’il est animé par la lumière, la pureté émanant de l’unicité, de la certitude et des actions pieuses et loin de tout penchants passionnels déviant de la trajectoire Divine. Quant à la maladie du cœur, il s’agit du moment où il est corrompu par les injustices et les péchés (mécréance, turpitudes, et tout attachement matériel) qui le noircissent.»(pp93-94)

†« Les scientifiques dans le domaine de la morale après avoir pris connaissance du type de maladie dont souffre le malade spirituel nous proposent plusieurs moyens de recours pour les soigner dont les plus importants sont les suivants :

1-Se référer aux gens de la science (les savants)

2-Avoir des amis que parmi les gens de la foi et du savoir.

3-Prêter attention aux agissements de l’ennemi

4-Accorde de l’importance aux actes des croyants de la société islamique.

5-Précaution et prudence spirituelle »(p103)

†« Le quatrième moyen pour identifier les défauts personnels est l’examen de conscience, cela consiste à soumettre à une évaluation rationnelle et raisonnable nos dires, nos comportements, bref nos faits et gestes afin de se rendre compte de nos imperfections internes et externes. Pour que ce programme aboutisse à un résultat fructueux, il est irrévocable de se soumettre à la remédiation et la prudence pour des actes à venir. »(p132)

†« Les savants dans le domaine de la morale islamique usent de deux voies pour guérir le cœur de l’endurcissement. L’une des voies est la réflexion, cette voie consiste à méditer sur les causes de la maladie, détecter les facteurs qui ont permis à la maladie de se développer afin de les anéantir. »(p194) (…)

« La deuxième voie pour guérir les maladies du cœur après la réflexion est l’œuvre qui doit être fondée sur les instructions pratiques des guides de la religion afin d’éradiquer en un laps de temps les maladies dangereuses susceptibles d’anéantir l’âme. »(p196)

*Nous rappelons que les citations sont des reproductions telles quelles de passages du livre, sans correction de notre part.

www.lumieres-spirituelles.net     No112 – Rabî‘ I & II 1443 – Oct.-Novembre-Déc. 2021


Articles précédents:

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)