1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-01-31 | Readers 541 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

« Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran »


Dictionnaire du vocabulairedu noble Coran

Abrégé d’ « at-Tahqîq fî kalimât al-Qur’ân al-karîm » de sh. H. al-Mustafawî

Trad. Leila Sourani Ed. B.A.A.

Pourquoi traduire en français un dictionnaire spécifique des mots arabes du noble Coran(1) ?

La réponse semble évidente : pour permettre au lecteur fran­cophone (qui ne connait pas l’arabe) de s’approcher de la signi­fication réelle, précise des mots employés dans le noble Coran et d’avoir accès au sens voulu par Dieu (qu’Il soit Glorifié), même si partiellement, de façon limitée.

Le noble Coran est avant tout un livre de lecture et de réflexion (avant d’être appliqué), un livre dont les signes (versets) sont des phrases (pou­vant parfois n’être qu’une demi-phrase, un mot), les phrases une composition de mots (kalîmât) et les mots un montage de lettres.

Tant que le sens de ses motsn’est pas atteint, il est impossible que s’ouvre la porte de la réflexion(at-tadabbur) dans Ses Signes (versets) qui est la clé de la vie des vérités coraniques infinies, la voie pour arriver à ce que veut le Locuteur à l’Importance grandiose.

Parmi les particularités de ce dictionnaire :

1)Il se réfère au résultat d’investigations faites par sheikh Hassan al-Mustafawî sur le sens des mots du noble Coran à partir de leur emploi dans le Livre-même, cette méthode s’appuyant sur des principes et des règles contraignantes – comme le fait que chaque mot est utilisé selon un sens véritable, fondamental, unique pour chaque matière (ou racine) que sh. al-Mustafawî s’est efforcé de découvrir ou du moins de s’en approcher le plus possible –, en plus de l’étude des dictionnaires linguistiques. Il ne s’agit donc pas d’une simple application des dictionnaires de langue (de l’arabe au français) au lexique coranique.

2)Il donne l’explication (en français) des mots arabes du noble Coran à partir de leur racine. Ce qui implique que le lecteur francophone reste en contact avec le texte originel en arabe (au plus, sous sa forme phonétique) et qu’il ne se contente pas de lire le noble Coran dans sa traduction française.

Les parties de ce dictionnaire :

1)une longue introduction comprenant :

a)un avant-propos expliquant le choix de cette traduction ;

b)un chapitre sur la réalité du noble Coran en tant que Parole divine (ce qu’il représente réellement) – la traduction en langue française du 1er flambeau (ou chapitre) du 4e chapitre (ou partie) d’ « al-Adâb al-ma‘nawiyyah li-s-salât » de l’imam al-Khomeynî(qs), où sont mises en évidence les particularités du noble Coran en une quarantaine de pages(2) – ;

c)un chapitre sur le cheminement à suivre pour avoir accès au noble Coran, mettant en évidence la nécessité de faire des allers et retours avec le texte original en arabe pour approfondir sa relation avec ce Livre sacré et bénéficier de ses bénédictions ;

d)un avis expliquant succinctement les modalités d’accès à ce dictionnaire ;

e)se terminant par le sommaire et un petit passage de l’invocation à lire après avoir fini de lire le noble Coran.

2)le dictionnaire à proprement dit, introduit par :

a)3 pages donnant succinctement des indications utiles pour trouver la racine d’un mot,

b)suivies de 6 tableaux contenant des petites clés et indications grammaticales et lexicales, ainsi que l’alphabet arabe que le lecteur peut consulter facilement au cours de son utilisation de ce dictionnaire

c)et d’un dernier donnant les principaux mots présents dans le noble Coran en arabe selon leur racine, au cas où le lecteur ne trouverait pas son mot dans le dictionnaire.

Le dictionnaire  lui-même est agencé selon l’ordre alphabétique arabe. Il traite la racine de chaque mot, écrite en arabe et en phonétique, suivie de son idée fondamentale unique puis de ses différentes corroborations et dérivations. Parfois, le verset où se trouve le mot recherché est cité avec une brève explication.

En faisant un pas vers la recherche du sens véritable des mots du noble Coran,le lecteur sera surpris de découvrir la Providence divine lui ouvrant des portes insoupçonnées dans la compréhension de ce noble Livre (cela faisant aussi partie de son côté miraculeux).

 (1)Pour écouter et voir sa présentation : https://youtu.be/n4bysY55MDY.

(2)Très important, d’ailleurs repris dans la revue L.S. dans la rubrique concernant la prière avec des explications.

www.lumieres-spirituelles.net     No114 – Rajab-Sha‘bân 1443 – Février-Mars 2022.

Citations* du Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran

†« C’est-à-dire la langue du noble Coran n’est pas la langue des poètes ni des tribus de la péninsule arabique de l’époque de l’ignorance préislamique à laquelle certains voudraient revenir pour avoir accès au sens ou pour assainir son emploi. Non ! Quand le noble Coran a été révélé, il est venu avec l’utilisation la plus pure et la plus parfaite de la langue arabe.»(p7)

†« 2)Le principe de la ‘défaillance’ du lecteur en soi

Les créatures (à part le Prophète Mohammed(s)et ses léga­taires(p)qui ont pu s’en approcher au plus près) sont dans l’in­capacité de comprendre le sens complet (de circonscrire, d’en­glober, de faire le tour) de la Parole du Créateur, dans la mesure où la Connaissance de Dieu est infinie et donc la connaissance de Sa Parole reste infinie également.»(p13) 

†« La Parole du Créateur, elle, a un sens fondamental (as) qui est unique pour chaque matière ou racine, à la différence des sens conventionnels que les créatures donnent à chaque chose, susceptibles de changer selon le lieu et/ou le temps. »(p13)

†« La réalité du noble Coran divin – avant sa descente dans la demeure de la création et son revêtement des stades de l’effecti­vité – fait partie des affaires de l’Essence divine et des Vérités du Savoir (divin) de la Présence de l’Unicité.»(p17)

†« L’ensemble des nobles versets ont été placés à la portée des mains du genre humain par l’altération (at-tahrîf) [dans le sens de « faire lettre », de « rendre en lettres », cf. (harf)(حَرْف) dans ce dictionnaire, p85], même, par de nombreuses altérations selon les demeures et étapes traversées, de la Présence des Noms au dernier des mondes, du manifeste (shahâdat) et du royaume (al-mulk). »(p18)

†« —Il est donc important, voire nécessaire, même pour les non-arabophones, de ne pas rester coupés du noble Coran et de la langue arabe par laquelle la Volonté divine s’est manifestée et de trouver le ou les moyens de se familiariser avec, si on veut accéder aux Vérités profondes du noble Coran. »(p59)

†« 1)Il y a, en premier lieu, l’écriture arabe, puisque ce sont ces mots-là originaux qui vont être expliqués (pas les différentes traductions qui ont pu leur être données en français).

Il s’agit donc, d’abord, de se familiariser avec les caractères arabes.

Pour cela, voir le Tableau 1-Le système graphique.

(La transcription phonétique est une aide pour le déchiffrement des lettres arabes. En aucun cas, elle peut se substituer à l’écriture arabe.) »(pI)

†« (qa‘ada) قَعَدَ

L’idée fondamentale unique en la matière (ou racine) : être assis, matériellement ou moralement, le contraire d’(al-qiyâm (القِيَام) être debout, se dresser), le fait  d’être assis après avoir été debout. (…)

–(al-qawâ‘id)(الْقَوَاعِد)pl. de (qâ‘idat)(قَاعِدَة) :assises, bases (127/2 al-Baqara, à propos des assises de la Ka‘ba ; 26/16 an-Nahl, des bases de leurs constructions ; 60/24 an-Nûr :

وَالْقَوَاعِدُمِنَالنِّسَاء

wa-l-qawâ‘idu mina-n-nisâ’

et quant aux femmes qui sont assises

à propos de vieilles dames appelées « assises » parce que décrépites, n’espérant plus avoir de relations avec les hommes  (c’est-à-dire n’attirant plus les hommes et n’étant plus attirées par eux), en tant que leur état ou leur humeur a changé, [indépendamment de la question de la ménopause qui est liée à l’activité des ovaires et à l’arrêt de la menstruation et qui reçoit le nom de (qur’- qara’a)(قُرء-قَرَءَ) dans le noble Coran]). »(p339)

*Nous rappelons que les citations sont des reproductions telles quelles de passages du livre, sans correction de notre part.

www.lumieres-spirituelles.net     No114 – Rajab-Sha‘bân 1443 – Février-Mars 2022


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)