1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-05-15 | Readers 106 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La meilleure méthode : la foi


La meilleure méthode : la foi

« Une voie à la méthode la plus claire et au flambeau le plus lumineux :

par la foisont indiquées les bonnes actions

et par ces dernières la foi l’est [indiquée].

Par la foi le savoir est construit

et par ce dernier la mort est crainte.

Par la mort est scellée la vie en ce monde

et par cette dernière l’Au-delà est acquis.»

 du Prince des croyants(p),  Nahj al-Balâgha, Khutbat 156 (ou 149)  p334

 

سَبِيلٌ أَبْلَجُ الْمِنْهَاجِ، أَنْوَرُ السِّرَاجِ،

فَبِالاِْيمَانِ يُسْتَدَلُّ عَلَى الصَّالِحَاتِ، وَبَالصَّالِحَاتِ يُسْتَدَلُّ عَلَى الاِْيمَانِ،

وَبِالاِْيمَانِ يُعْمَرُ الْعِلْمُ، وَبِالْعِلْمِ يُرْهَبُ الْمَوْتُ،

وَبِالْمَوْتِ تُخْتَمُ الدُّنْيَا، وَبِالدُّنْيَا تُحْرَزُ الاْخِرَةُ،

Sabîlunn ablaju-l-minhâji, anwaru-s-sirâji,

fa-bi-l-îmâni yustadallu ‘alâ-s-sâlihâti, wa bi-s-sâlihât yustadallu ‘alâ-l-îmâni,

wa bi-l-îmâni yu‘amaru-l-‘ilmu wa bi-l-‘ilmi yurhabu-l-mawtu,

wa bi-l-mawti tukhtamu-d-dunyâ, wa bi-d-dunyâ tuhrazu-l-akhiratu.

Sabîlunn : voie facile naturelle.

ablaju : superlatif de « balîj » du verbe (« balaja » : briller, luire) = plus brillant, plus clair, plus éclatant.

al-minhâj : nom du verbe « nahaja » = ce qui indique l’ordre clair, évident  la voie large, l’ordre, (le programme, la méthode), clair, évident.

as-sirâj : lampe.

yustadallu: 10e f. dérivée du verbe (« dalla » : indiquer) à la voie passive = servir de preuve.

as-sâlihât : les bonnes actions.

yu‘maru: 4e f. dérivée du verbe « ‘amara » = rendre riche, prospère, donner qqch à vie.

yurhabu: verbe « rahiba » à la voie passive = craindre, redouter (d’une peur permanente). 

tukhtamu: 4e f. dérivée du verbe « khatama » = se sceller, se clore, s’achever, fermer.

tuhrazu: 4e f. dérivée du verbe « haraza » = gagner, obtenir, acquérir.

La foi, en tant que croyance certaine au niveau du cœur en Dieu, en Son Messager(s) et en ce qui est venu avec le Prophète(s), est la voie la plus claire et la mieux éclairée menant au Paradis. Par elle, sont indiquées les bonnes actions qui indiquent à leur tour la foi. Par la foi se construit le savoir ; c’est-à-dire un croyant est poussé vers le savoir utile. Aussi doit-il savoir de quel savoir il a besoin en ce monde et dans l’Au-delà.  Par le savoir, la mort est crainte, parce que sa réalité est connue en tant qu’elle ferme son dossier des actes (qui sont le propre de ce monde et qui vont déterminer son Au-delà éternel).

(d’après SharhNahj al-Balâgha de S. Abbas ‘Alî al-Moussawî, vol.3 pp10-11)

www.lumieres-spirituelles.net     No115 – Ramadân-Shawwâl 1443 – Avril-Mai 2022


Articles précédents:

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)