1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-09-22 | Readers 54 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le verset 12/(20) Tâ Hâ


Le verset 12/(20) Tâ Hâ

بسم الله الرحمن الرحيم،

Bi-smi-llâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le [ou Grâce au] Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

 

إِنِّي أَنَا رَبُّكَ فَاخْلَعْ نَعْلَيْكَ إِنَّكَ بِالْوَادِ الْمُقَدَّسِ طُوًى

Innî anâ rabbuka fa-khla‘ na‘layka innaka bi-l-wâdi-l-muqaddasi tuwann

 

Et en français, selon une traduction littérale (sauf le dernier mot que nous allons étudier) :

Par le Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

{Je suis, Moi, ton Seigneur alors enlève tes sandales,

tu es dans la vallée sacrée « tuwann » !}(12/20 Tâ Hâ)

Dans le cadre d’un programme spécial effectué durant le mois de Ramadan 1443H à l’adresse des francophones pour les encourager à ne pas se contenter de lire le noble Coran dans sa traduction française et à revenir au texte original, dans sa langue d’origine divine – même sans connaître l’arabe –, trois versets coraniques ont été présentés, que nous allons reproduire dans trois numéros de la revue. Dans chacun de ces versets, l’accent est porté sur la compréhension (et donc la traduction) d’un mot qui jette une lumière particulière sur le comportement d’un Prophète(p), mot que le lecteur francophone pourra facilement retrouver dans le Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran(1). Ainsi le lecteur francophone se rendra compte de lui-même comment la traduction d’un mot en une autre langue que celle d’origine, divine, peut le priver de certains enseignements, et parfois même, l’entraîner vers un sens qui entre en contradiction avec les fondements de croyances provenant du Coran-même et des enseignements du Messager de Dieu(s) et de sa sainte famille(p). Voici le premier verset : 12/20 Tâ Hâ.

Le verset {Je suis, Moi, ton Seigneur alors enlève tes sandales, tu es dans la vallée sacrée « tuwann » !} (12/20 Tâ Hâ)parle de la Rencontre du Prophète Moussa(p) avec son Seigneur Qui s’adresse directement à lui, Qui lui parle directement – d’où d’ailleurs le surnom du Prophète Moussa(p) de « Kalîm Allâh » (celui à qui Dieu parlait)(2).

Le mot que nous allons donc voir est (tuwann) que la majorité des traducteurs considèrent comme un nom propre – c’est-à-dire le nom de la vallée où Dieu (qu’Il soit Glorifié) appela Son Prophète, le Prophète Moussa(p). Mais est-ce vraiment un nom propre ou ce mot indique-t-il autre chose ?

dCe que dit le Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran :

Pour le savoir, nous allons voir le Dictionnaire du vocabulaire du noble Coran et chercher le mot à la lettre (ta) (ط). Rapidement on le trouvera à la page 254 :

(tawâ)   طَوَى

L’idée fondamentale unique en la matière (ou racine) : le regroupement de ce qui est de son affaire d’être étendu dans un contexte d’expansion, en opposition à la diffusion et à l’étalement, pas de façon absolue.

–(tuwâ) (طُوى) nom d’action du verbe (tawâ (طَوَى) rouler, plier) : le fait de plier, de rouler, d’être plié, roulé (12/20 Tâ Hâ ; 16/79 an-Nâzi‘ât, cité comme un complément d’état de la vallée, c’est-à-dire la qualifiant).

 

Donc, selon ce Dictionnaire, le mot (tuwann) (طُوًى) n’est pas un nom propre mais décrit l’état de la vallée, la qualifiant ici d’un point de vue moral, spirituel, immatériel. Il indique le repliement du lieu de la Rencontre, loin des contraintes de la matière du monde ici-bas, même ! loin des formes, des images de ce monde matériel (comme les images que nous avons dans notre imagination ou durant nos rêves).

Et selon sheikh Hassan al-Mustafawî,

« Considérer ce mot comme le nom d’une vallée sacrée où le Prophète Moussa(p) fut appelé par son Seigneur n’est pas prouvé et ne correspond pas au contexte ».  (pp254-255)

 

dQuestions supplémentaires :

Des questions peuvent surgir, comme :

—Comment comprendre l’état de cette vallée, « lieu de la Rencontre avec son Seigneur » ?

—Pourquoi la qualifier ainsi ? Pour indiquer que la Rencontre avec Dieu ne peut pas être matérielle ?

—Si le lieu de Rencontre du Prophète Moussa(p) avec son Seigneur était d’ordre spirituel, immatériel, pourquoi avoir employé le terme de « la vallée » (al-wâdi) (الْوَادِ) ?

—Est-ce pour indiquer qu’il y a aussi sur terre, des lieux particuliers que Dieu a choisis, qui ont un statut spécial, à la fois matériel (selon les contraintes de ce monde matériel) et immatériel, comme la « Maison de Dieu » à La Mecque, et qui exigent des règles de conduite de pureté ?

—Est-ce pour indiquer une station spirituelle élevée du Prophète Moussa(p) et marquer la différence entre lui(p) et son peuple attaché au monde matériel ?

dQue disent les savants ?

®Pour essayer de répondre à ces questions, nous allons nous référer à l’interprétation de ce mot faite par le grand savant Ibn ‘Arabi(qs), dans son « Tafsîr al-Qurân al-karîm » (vol.2 p35), qui dit, à propos de cette vallée, qualifiée de « repliée » (tuwann) (طُوًى) :

« C’est-à-dire, le monde de l’Esprit, dépouillé de tout effet, de toute trace d’attachement, de toute forme de dépendance, de relation matérielle, ainsi qualifié de « replié » (tuwann) (طُوًىpour le pliement des limites du [Royaume] immatériel d’al-Malakût et des corps des cieux et des terres en dessous de lui. »

 

Ainsi, ce mot « repliée » (tuwann) (طُوًى) confirme le niveau spirituel élevé du Prophète Moussa(p) – au contraire de son peuple de bani Israël – déjà indiqué par la demande de Dieu d’ôter ses sandales (et non ses vêtements). {..enlève tes sandales} c’est-à-dire dépouille-toi de toute attache avec l’esprit et le secret (niveaux supérieurs de l’âme), efface-s-y (ou en) toute trace, tout effet des attributs, des formes et des actes. Traduire ce mot (tuwann) (طُوًى) en le considérant comme un nom propre nous prive de cette perception.

 

®Sayyed TabâTabâ’î(qs), quant à lui, a préféré, dans son « Tafsîr al-Mîzân » (vol.14 pp111-112), se centrer sur le sens apparent de la Demande de Dieu (qu’Il soit Glorifié) au Prophète Moussa(p) d’ôter ses sandales, faisant ainsi une mise au point sur le sens de certains lieux ou moments sacrés en ce monde ici-bas :

« [Cela] indique que cette vallée sacrée, étant le lieu de la Présence de Dieu et de l’Entretien intime, implique des règles de conduite comme enlever ses sandales. Et cela en se plaçant du point de vue de lieux et de moments sacrés [en ce monde], comme la noble Ka‘ba et la Mosquée sacrée et les autres mosquées dans l’Islam ainsi que les fêtes et les jours bénis, qui ont acquis leurs caractères sacrés du fait de rites et d’actes d’adoration légiférés. Sinon, il n’y a pas de préférence [en soi] entre les parties de lieu et de temps en ce monde. »

 

Ainsi, en comprenant mieux ce mot (tuwann) (طُوًى), nous avons eu un aperçu de la profonde dimension spirituelle du Prophète Moussa(p) – alors que si nous étions restés sur cette approche apparente du mot en le considérant comme un nom propre, nous aurions imaginé un lieu de Rencontre (même éventuellement matériel) dans le Sinaï, portant ce nom – à l’instar du peuple de bani Isrâ’îl qui était avec le Prophète Moussa(p).

(1)Un abrégé en français d’« at-Tahqîq fî kalimât al-Qur’ân al-karîm » de sh. H. al-Mustafawî, présenté dans la revue Lumières Spirituelles No114 pp32-33 – Pour écouter et voir sa présentation : https://youtu.be/n4bysY55MDY.

(2)Le Prophète Moussa(p) était d’ailleurs connu aussi pour sa grande humilité (et piété) – une des raisons pour lesquelles Dieu (qu’Il soit Glorifié) l’avait choisi pour transmettre Son Message.)

 

www.lumieres-spirituelles.net     No118 – Rabî‘ I & II 1444 – Octobre-Novembre 2022


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)