1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-09-22 | Readers 51 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam al-Mahdî(qa) et la société (4-3)


L’Imam al-Mahdî(qa) et la société (4-3)

Voici la traduction des principaux passages du livre de sayyed Abbas Noureddine(1) portant sur des points d’actualité relatifs à l’attente de l’Imam al-Mahdî(qa). Toujours à propos de la question de « dresser l’Argument » (à l’encontre des Musulmans et autres) et de sa signification, abordées dans le quatrième chapitre.

][Nous avons évoqué la dernière fois les châtiments auxquels furent exposés les Musulmans pour avoir abandonné leur Imam auquel ils devaient obéissance par Ordre de Dieu et nous nous étions demandé ce qui pourrait leur arriver après cela si l’Argument s’achève à leur encontre.]

 

¡La réponse est que la récusation directe, franche de l’Argument achevé implique obligatoirement un ordre pire que ce qui a été évoqué, c’est-à-dire la sortie (ou l’expulsion) du nœud de l’Islam, le reniement de l’Islam d’eux.

 

]Cependant [malgré tous ces châtiments auxquels elle fut exposée], la majorité écrasante des Musulmans resta attachée à l’Islam, se réclamant de lui, du Coran, du Prophète le plus noble(s).

 

¡Et cette appartenance [à l’Islam] représente (malgré sa faiblesse, sa fragilité et les grandes déviations qui y arrivèrent) un point important qui empêcha la descente du châtiment de l’extermination.

 

¡Et le plus important est qu’elle offre une occasion adéquate pour la réforme [des Musulmans] et l’appel à la Vérité, représentée par l’Imamat divin (c’est-à-dire que l’Imamat (la guidance) des Musulmans soit doté de particularités spirituelles, morales élevées qui méritent la désignation divine).

 

]Ainsi, beaucoup de Musulmans oscillèrent, tout au long de leur histoire, entre la chute totale et le retour au fondement et à la vérité, comme s’ils attendaient celui qui achèverait l’Argument à leur encontre (peut-être serait-il le préambule pour certains afin d’être bien dirigés et avoir une bonne conduite).  Comme si l’histoire s’était figée sur ce point durant tous ces siècles et que l’on n’assiste qu’à la répétition de ces châtiments provenant de l’allégeance à autre que le « Wali » de Dieu.

 

]Et cela, malgré le fait que notre patrimoine imamite fournit des trésors importants convenant à l’argumentation à propos de cette question délicate – sauf que la présence de possibilités cognitives est une chose et le fait de « dresser l’Argument » à l’encontre d’un groupe considéré en est une autre –.

 

]En effet il ne suffit pas de dire que « le noble Coran est présent » pour que cela signifie que l’Argument de l’Islam s’est dressé à l’encontre des non-musulmans.

L’argumentation par le Coran a une méthode, des façons et il n’apparait pas que les Musulmans ont excellé dans son utilisation ou qu’ils l’ont utilisée comme il le fallait.. Ainsi, n’était pas expliquée la nécessité de la présence du Prophète pour la période de sa révélation [de la descente du noble Coran] ni celle de la présence de celui qui le(s) représenterait durant la période de son interprétation [du noble Coran].

 

]C’est que l’argumentation (al-ihtijâj) est un acte méthodique, organisé, ayant un objectif, précis, qui implique [entre autres] le fait de partir de règles et de principes admis par l’autre partie, ce qui entraine la destruction de fabulations contradictoires et l’annulation de leur caractère sacré.

(pp36-37)

 

(1)Hal aqtaraba al-wa‘d-l-Haqq ? (La promesse de vérité s’est-elle approchée ?) de sayyed ‘Abbas Noureddine, Ed. B.A.A.

 

www.lumieres-spirituelles.net     No118 – Rabî‘ I & II 1444 – Octobre-Novembre 2022


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)