1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-09-22 | Readers 39 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’encouragement au savoir !


L’encouragement au savoir !

Durant son voyage à la Maison sacrée de Dieu pour le Hajj, le savant Mullâ Muhsen Fayd al-Kâshânî(1) passa par la ville d’Ispahan et rendit visite au grand savant, sayyed Hussein al-Khûnsârî(2).

Dans son assemblée, il y avait son fils, sayyed Jammâl ad-Dîn(3). Al-Mullâ posa une question au fils qui ne lui donna pas une réponse complète, satisfaisante.

Alors, Mullâ Muhsen frappa ses mains l’une sur l’autre et dit : «  Quel dommage ! La porte de la maison de sayyed Hussein est fermée ! » (c’est-à-dire, ce fils qui n’étudiait pas pour apprendre n’avait pas sa place dans la maison de son père grand savant !) [En tant que le savoir est un héritage des Prophètes(p) et un dépôt (amânat) entre les mains des savants, à sauvegarder et à transmettre.]

Le fils fut affecté par cette sévère position [venant d’une personne qu’il aimait et respectait, un ami de son père. Il savait qu’il disait cela par affection pour lui.] Il décida alors d’étudier avec sérieux et assiduité. Il se retira pour étudier nuit et jour.

L’année suivante, Mullâ Muhsen passa à nouveau chez sayyed Hussein à son retour du Hajj. Il reposa sa question au fils, sayyed Jammâl ad-Dîn et découvrit qu’il avait savoir et connaissance.

Il se dit que ce Jammâl n’est pas le sayyed qu’il avait vu l’année précédente ! Sans doute son mot dur mais sorti d’un cœur aimant l’avait poussé au savoir et à l’endurance.

En effet, ce jeune homme s’était mis à étudier avec sérieux.

Une nuit, il était tellement plongé dans ses lectures qu’il ne fit même pas attention au fait qu’on lui avait apporté le dîner. Soudain, il entendit l’adhan annonçant la prière du matin. Il leva la tête de ses lectures et vit le dîner posé à côté de lui. Il en fut surpris et se dit alors : « Pourquoi avoir apporté le dîner si tard ? » En fait le dîner était à ses côtés depuis le début de la nuit mais il n’y avait pas prêté attention.

 (d’après Qasas wa khawâtir,

de sheikh Abd al-‘Azhîm al-Bahrânî, pp103-104 No43)

 

(1)Il mourut en l’an 1091H. – (2)Il mourut en l’an 1098H. – (3)Il mourut en l’an 1125H, la nuit d’al-Qadr, un des secrets de son bonheur.

  

www.lumieres-spirituelles.net     No118 – Rabî‘ I & II 1444 – Octobre-Novembre 2022


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)