1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-11-22 | Readers 39 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La mosquée Burâthâ (en Irak) (1)


La mosquée Burâthâ (en Irak)  (1)

La mosquée Burâthâ est située sur la route entre Bagdad et al-Kâzhimayn, à 5 km de cette dernière. Son nom « Burâthâ » (ou « Barathâ ») signifierait en syriaque « le fils des prodiges » (« Ibn al-‘Ajâ’ib » dans le sens de « le fils aux prodiges », détenant des prodiges) et en arabe « la terre molle rouge ». Elle est surtout fréquentée par les Shi‘ites, notamment pour la prière du vendredi.(1)  Qu’a donc de particulier cette mosquée pour être considérée comme bénie, ayant des faveurs et une noblesse élevée ?

Historique de cette mosquée

Cette mosquée aurait été construite par le Prince des croyants(p) en l’an 37H (~654apJC).

Elle fut plusieurs fois détruite, notamment en 313H par le calife/roi abbasside de l’époque quand il apprit que les Shi‘ites se réunissaient dans la mosquée Burâthâ (et non à Bagdad(2)) pour la prière du vendredi. Il fit arrêter les gens présents, détruisit la mosquée et rasa le terrain.

Cependant, quelques années plus tard (en l’an 328H), elle fut reconstruite par un ordre d’al-Mâkâni, le ‘prince des émirats de Bagdad’ et elle fut alors agrandie.(3)

Sheikh al-Mufîd(qs) enseignait dans cette mosquée et une chaire lui était attribuée. Et ce serait dans cette mosquée qu’il(qs) reçut deux lettres de l’Imam al-Hujjah(qa) occulté, contenant des secrets importants sur son apparition.(4)

La dernière fois qu’est mentionnée la prière du vendredi menée par les Shi‘ites est en 450H par Ibn Athîr.

Elle fut plusieurs fois détruite puis reconstruite par la suite et agrandie (ainsi en 1070H (~1659apJC), en 1352H (~1933apJC)). En 1375 H (~1955apJC), deux minarets furent ajoutés, encore présents.

 

A l’heure actuelle, la mosquée de Burâthâ occupe une superficie de 4 000m2 avec ses deux minarets, une vieille bibliothèque, un sanctuaire (haram), un lieu de prière, une vaste cour, un cimetière, un puits connu sous le nom du puits de l’Imam ‘Alî(p).

 

A l’intérieur, deux pierres attirent l’attention du visiteur : une noire et une blanche.

La noire est la fameuse pierre que seul le Prince des croyants(p) put soulever et qui, une fois soulevée, fit apparaître une source d’eau douce (celle qui aurait jailli pour sayyida Mariam(p) quand elle a accouché de son fils, le Prophète ‘Issa(p) (Jésus)).

Des prodiges sont attribués à cette pierre. Notamment, de faire parler les enfants tardifs. Les mères prennent un peu d’eau, la mettent dans une cavité de la pierre noire puis la font boire à leur enfant en disant « Par cette pierre, que mon enfant se mette à parler, avec l’Autorisation de Dieu ».

D’où un des noms de cette pierre « al-munatiqat » (faisant parler).

 

Quant à la blanche, c’est sur elle que s. Mariam(p) aurait accouché de son fils ‘Issâ(p) (Jésus)(5). Le Prince des croyants l’aurait dressée et mise dans la direction de la Qibla et aurait prié vers elle. Sur cette pierre, sont gravés les noms du Prophète Mohammed(s), de l’Imam ‘Alî(p) et de Fâtimah(p).

 

Quelles sont les faveurs de cette mosquée et pourquoi est-elle importante ? C’est ce que nous allons voir la prochaine fois, in shâ’ Allah.

(1)Elle n’a d’ailleurs pas été épargnée par les opérations suicides d’al-Qaïda envoyées par l’Arabie Saoudite avec le soutien des Etats-Unis (qui occupaient alors le pays) qui firent, le 7/4/2006, 85 morts et plus de 160 blessés et le 16/6/2006, 13 morts et plus de 28 blessés.

(2)qui fut fondée par le calife/roi abbasside al-Mansour en l’an 144H (~762apJC).

(3)selon Ta’rîkh Baghdâd d’al-Khatîb al-Baghdâdî, vol.1 p109 – cf. Ma‘ajam al-Buldân  d’al-Hamawî (~600H).

(4)cf. al-Ihtijâj  de sh. at-Tabursî, vol. 2 pp318-325.

(5)Selon un propos rapporté de l’Imam ar-Ridâ(p) cité par s. Sibzawârî in Dhakhîrat al-Ma‘âd, vol.1 p520, repris par la revue Sha‘â’ir No107, elle(p) aurait accouché la nuit d’un 25 dhû al-Qa‘deh, comme le Prophète Ibrâhîm(p). Selon un autre propos rapporté de l’Imam as-Sajjâd(p), cité par sh. Tûsî in Tahdhîb al-Ahkâm, vol.6 p73, elle aurait accouché à Karbalâ’. Et selon un propos rapporté de l’Imam al-Bâqer(p), cité par al-Bihâr, vol.15 p215 H14, se référant à Qusas al-Anbiyâ’, Iblis, quand il apprit la naissance du Prophète ‘Issâ(p), se rendit là où avait accouché s. Mariam(p), protégée par des Anges tournant autour d’elle. Il jura alors aux Anges : « J’égarerai sûrement 4/5 des gens ! » (par le fait que le Prophète ‘Issa(p) n’avait pas de père, tel Adam).

www.lumieres-spirituelles.net     No119 – Jumâdî I & II 1444 – Décembre-Janvier 2023


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)