1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-11-22 | Readers 54 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’avidité (al-hirs) (9) 5-Son traitement (2)


L’avidité (al-hirs(9)

5-Son traitement (2)

Voici l’étude d’une première maladie du cœur liée à l’amour (blâmable) pour les biens/argent : l’avidité (al-hirs). Après avoir vu sa définition, ses marques/signes, ses effets et ses origines, il ne reste plus qu’à voir le traitement de cette grave maladie. Nous avons vu la lutte au niveau du savoir. Nous allons voir celle au niveau des actes.

B/La lutte au niveau des actes

1)S’interdire l’avidité

Après avoir pris conscience de la gravité de la maladie, s’être convaincu de la nécessité de s’en débarrasser, avoir commencé par le regret et le repentir, avoir réfléchi sur les conséquences, avoir assaini les croyances des fausses idées, des suggestions du shaytân, avoir considéré ce qui arrive comme des épreuves venant de Dieu, il faut passer aux actes, c’est-à-dire passer par les étapes de la lutte de/contre l’âme. La règle générale pour toutes les maladies du cœur, les vices de l’âme, quand on veut passer aux actes, est de faire le contraire de ce que veut l’âme, lui poser des conditions, l’observer, la contrôler, lui tenir des comptes, la rectifier.(1)

Et bien sûr s’aider des actes d’adoration (prières, invocations, lecture du Coran..), des évocations de Dieu (notamment pour se protéger du shaytân), des demandes d’intercession du Prophète et d’Ahl al-Beit(p), des bonnes actions comme les aumônes.

Nous l’avons vu pour chacune des maladies du cœur que nous avons étudiées dans les détails et cela est valable pour l’avidité.

Il est rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) : « Parmi les recommandations du Messager de Dieu(s) à ‘Ali(p) : « Ô ‘Alî ! Je t’interdis trois défauts grandioses : la jalousie envieuse, l’avidité et le mensonge. » »(2)

2)S’efforcer d’ancrer dans le cœur le fait de compter sur Dieu (at-tawakkul)

Il s’agit de lutter contre l’avidité par un de ses contraires : le fait de compter sur Dieu (at-tawakkul).

« Et cela à travers l’expérience pratique que nous vivons avec Dieu, jour après jour, et qui développe en nous un état de confiance en Lui (qu’Il soit Glorifié) et en Sa bonne Gestion.

L’imam al-Khomeynî(qs) dit : « La richesse/suffisance (al-ghinâ), l’auto-suffisance (al-istighnâ’, le fait de se dispenser des autres), la puissance/dignité de l’âme et sa perfection se réalisent par le fait de compter sur Dieu (qu’Il soit Exalté) (at-tawakkul) et d’avoir confiance en Lui.

Celui qui s’oriente vers la porte de la Richesse absolue pour combler sa pauvreté et qui accroche son cœur à Lui (qu’Il soit Exalté), coupe sa convoitise de la pauvre créature [de ce qu’elle possède]. L’auto-suffisance et la richesse/suffisance loin des créatures prennent la place dans son cœur et s’y installent.

Alors que toute pauvreté, humiliation, impuissance, désobligeance sont le résultat de l’avidité et de la convoitise de ce qu’il y a entre les mains de la faible créature.

Dieu Tout-Puissant dit : {Et celui qui compte sur Dieu alors Il lui suffit.}(3/65 at-Talâq), c’est-à-dire [le fait de compter sur Dieu] le coupe de la convoitise de ce qu’il y a chez la créature. Et en cela, réside la puissance/dignité extrême de l’âme, sa grandeur et sa suffisance loin des autres [créatures]. »(3) »

al-Akhlâq al-madhmûmat ‘alâ daw’ fikr al-imâm al-Khomeynî(qs) pp362-363

« Le fait de compter sur Dieu (at-tawakkul) ne se réalise qu’après la foi en quatre choses qui en sont comme les piliers :

1-croire que Celui sur Qui on compte (al-wakîl) sait ce dont on a besoin ;

2-croire qu’Il (al-wakîl) peut donner ce dont on a besoin ;

3-croire que Celui sur Qui on compte (al-wakîl) n’est pas avare ;

4-croire qu’Il (al-wakîl) aime la personne qui compte sur Lui et est Miséricordieux envers elle. » (…)

« Le fait de compter sur Dieu est un des soldats de la raison et un des corollaires de la « fitra » bien levée, saine. »

Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) pp189-190 & 203 (in at-tawakkul)

« La question de compter sur Dieu (at-tawakkul) a joué un rôle important dans la vie des Prophètes divins. Quand nous exposons les versets coraniques sur ce sujet, nous trouvons qu’ils nous indiquent que ces Prophètes ont affronté une série d’évènements et de problèmes destructeurs et grandioses avec cette arme de compter sur Dieu. Et une des causes importantes de leur victoire et de leur domination de ces problèmes était qu’ils(p) jouissaient de cette vertu. »

al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p232

Par exemple, « le verset 37 de la sourate Ibrâhîm (14) qui indique un côté de la vie du Prophète Ibrâhîm(p) et le fait qu’il(p) comptait sur Dieu dans une des situations les plus difficiles qu’affronte un être humain : {Ô notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée non cultivée, auprès de Ta Maison sacrée[la Ka‘ba]. Ô notre Seigneur - afin qu'ils accomplissent la prière, alors fais que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants.}(37/14 Ibrâhîm)(4).

Si la foi du Prophète Ibrâhîm(p) n’était pas comme la haute montagne, si son cœur n’était pas comme la mer agitée, s’il(p) ne vivait pas l’Unicité [divine] et le fait de compter sur Dieu au plus haut de ses degrés, aurait-il été possible qu’il(p) laisse sa femme et son fils chéri dans un désert aride et brûlant, sans eau ni abri, par obéissance à un Ordre de Dieu (qu’Il soit Exalté), et qu’il(p) retourne dans sa demeure d’origine ?? »                                                                   

al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p236

« Tout cela indique que cette vertu morale peut permettre à l’être humain de s’élever à des niveaux élevés dans l’échelle de la perfection morale.

De même, le point opposé à cela. Le fait de ne pas compter sur Dieu (qu’Il soit Exalté) est la cause de la chute civilisationnelle et morale de l’individu et de la société. »

al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p243

« On demanda au Messager de Dieu(s) : « Qu’est-ce que le fait de compter sur Dieu Tout-Puissant ? »

Il(s) répondit : « Le savoir que la créature ne nuit pas, ni ne profite, ni ne donne, ni ne retient, et l’utilisation du désespoir de la création [c’est-à-dire ne rien attendre de la création et des créatures]. »

Puis il(s) ajouta : « Si le serviteur/adorateur est ainsi alors il n’agit pour personne autre que pour Dieu. Il n’espère et n’a peur que de Dieu. Il ne convoite que Dieu. Cela est le fait de compter sur Dieu. »(5)

(…) On en déduit que l’esprit du fait de compter sur Dieu (at-tawakkul) est de se couper, de s’éloigner du fait de s’accrocher aux créatures et aux causes matérielles, vers Dieu.

Bien sûr, cela ne veut pas dire abandonner le fait de tirer profit des causes matérielles [c’est-à-dire ne pas tenir compte des causes matérielles].

Il y a la fameuse histoire du bédouin qui a laissé son chameau sans l’attacher et qui dit au Prophète(s), en arrivant chez lui(s) : « Je compte sur Dieu ». Alors le Prophète(s) lui dit : « Attache-le et compte sur Dieu. »(6) »                                                              

 al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 pp248-249

« Comment atteindre ou acquérir le fait de compter sur Dieu (at-tawakkul) ?

Les savants de morale évoquent plusieurs points :

1)Se tourner vers l’état de l’Unicité [divine] au niveau des actes.

2)Savoir avec certitude que toute chose dans le monde de l’existence est liée à l’Essence divine sainte et y est attachée, que Dieu est à l’origine du monde de l’existence, la cause entière (achevée) pour son existence et l’existence des êtres. Il est la Cause des causes. Il n’y a pas d’influence dans l’existence que par Son Ordre et que toutes les créatures se nourrissent des qualités de la Table des Faveurs [divines], de Sa Miséricorde et de Sa Générosité.

3)Réfléchir sur cela.

4)Revenir sur son propre état [d’être humain créé] et voir comment Dieu l’a sorti du néant et de l’obscurité vers la lumière de l’existence (depuis sa conception, sa naissance), jusqu’à devenir persuadé que tout est entre les Mains de Dieu. »                          

al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p256

(1)Pour plus de détails cf. les anciens numéros de L.S. : 6 ; de 13 à 15 ; 23 ; puis les règles générales rappelées pour chacune des maladies étudiée dans les détails (l’orgueil, la colère et le fanatisme).

(2)Bihâr, vol.16 p370.

(3)Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) p207 (in at-tawakkul)

(4)37/14 Ibrâhîm                                                             

      رَّبَّنَا إِنِّي أَسْكَنتُ مِن ذُرِّيَّتِي بِوَادٍ غَيْرِ ذِي زَرْعٍ عِندَ بَيْتِكَ الْمُحَرَّمِ رَبَّنَا لِيُقِيمُواْ الصَّلاَةَ

فَاجْعَلْ أَفْئِدَةً مِّنَ النَّاسِ تَهْوِي إِلَيْهِمْ وَارْزُقْهُم مِّنَ الثَّمَرَاتِ لَعَلَّهُمْ يَشْكُرُونَ

(5)Bihâr, vol.68 p138 H23.

(6)Kanz al-‘ammâl H 5687 & 5689

www.lumieres-spirituelles.net     No119 – Jumâdî I & II 1444 – Décembre-Janvier 2023


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)